bandeau handzone

Brest encore une fois tout proche de l’exploit majeur

Champion's League

samedi 23 janvier 2021 - © François Dasriaux

 2 min 56 de lecture

L’histoire des matches entre le géant hongrois Györ et le Brest BH commence à devenir un peu récurrente. Chaque fois, Brest fait trembler Györ et chaque fois des petits grains de sable viennent coincer les rouages pour empêcher les Bretonnes de battre le club hongrois. Certes, le match nul 27-27 décroché par le BBH est une superbe affaire, mais on se dit qu’avec un peu de chance ou de réalisme, la victoire aurait pu tomber du côté breton cette fois encore.

 

On devrait pas mal râler sur un fait d’arbitrage côté Brest, quand à 1’20 de la fin du match, Djurdjina Jaukovic se fait pousser dans le dos par Béatrice Edwige et n’arrive pas à rattraper la balle qui roulait suite à un contre sur Ana Gros. Poussée et touchée, la Monténégrine était sur la touche au près du banc de touche du BBH. Non seulement la balle va arriver dans les mains de Györ, mais en plus les arbitres vont interdire à Jaukovic de reprendre le jeu le soigneur étant intervenu sur elle, mais en dehors des limites du terrain… Donc, Brest a du faire sans un de ses piliers défensifs sur la dernière attaque de Györ, mais en plus sans un de ses bras armés sur son dernier ballon. Cela n’a toutefois pas empêché Ana Gros de décocher un missile croisé à 3 secondes de la fin pour l’égalisation à 27 partout. Mais quand on sait que le 27° but des Hongroises a été marqué par un tir plein centre de Stine Oftedal, là on se dit qu’avec Jaukovic, il y avait plus de dissuasion dans le secteur.

Avant cela, il y a eu 58 minutes de vrai beau handball et si Brest a souvent couru derrière, il n’a jamais lâché. On a quand même eu peur quand au milieu de la seconde période, après quelques ballons très mal négociés et deux pertes de balles plus que ballotes, Györ avait tout dans les mains pour s’envoler. Mais que ce soit Eduarda Amorim, pourtant reine du terrain sur le premier quart d’heure, ou Veronika Kristiansen, meilleure joueuse du match, toutes les deux vont buter sur le facteur X du BBH, celle qui venait juste de faire son retour dans le groupe, une certaine Cléopâtre Darleux qui va signer une mi-temps de feu absolu mettant dans sa poche quasiment toutes les tireuses d’élite adverses. 7 arrêts dans le champ et 2 jets de 7 mètres, une passe décisive pour Coralie Lassource, encore une fois, comme à l’Euro, Cléopâtre Darleux a failli renverser un match à elle toute seule, mais là au moins cela a débouché sur un partage des points.

 

Mais tout le reste de l’effectif du BBH est à louer dans ce résultat. Même si Kalidiatou Niakate manque toujours à l’appel et son retour devrait faire un bien énorme dans les rotations, les Gulden, Coatanea, Foppa, Pop Lazic etc… ont toutes rendu une copie très propre. Et c’est sans doute cela qui a permis aussi de résister pendant 60 minutes au rouleau compresseur de Györ, qui par moment sait être totalement inarrêtable.

A Györ (HON), Audi Arena Györ
Le samedi 23 janvier à 18h00
Györi Audi ETO KC - Brest Bretagne Handball : 27 - 27 (Mi-temps : 15-15)
Arbitres : MMES Vranes Ana et Wenninger Marlis (AUT)
Evolution du score : 3-3 5°, 6-8 10°, 9-8 15°, 12-12 20°, 14-14 25°, 15-15 MT - 19-17 35°, 20-19 40°, 23-21 45°, 24-23 50°, 26-25 55°, 27-27 FT. 

Brest encore une fois tout proche de l’exploit majeur 

Champion's League

samedi 23 janvier 2021 - © François Dasriaux

 2 min 56 de lecture

L’histoire des matches entre le géant hongrois Györ et le Brest BH commence à devenir un peu récurrente. Chaque fois, Brest fait trembler Györ et chaque fois des petits grains de sable viennent coincer les rouages pour empêcher les Bretonnes de battre le club hongrois. Certes, le match nul 27-27 décroché par le BBH est une superbe affaire, mais on se dit qu’avec un peu de chance ou de réalisme, la victoire aurait pu tomber du côté breton cette fois encore.

 

On devrait pas mal râler sur un fait d’arbitrage côté Brest, quand à 1’20 de la fin du match, Djurdjina Jaukovic se fait pousser dans le dos par Béatrice Edwige et n’arrive pas à rattraper la balle qui roulait suite à un contre sur Ana Gros. Poussée et touchée, la Monténégrine était sur la touche au près du banc de touche du BBH. Non seulement la balle va arriver dans les mains de Györ, mais en plus les arbitres vont interdire à Jaukovic de reprendre le jeu le soigneur étant intervenu sur elle, mais en dehors des limites du terrain… Donc, Brest a du faire sans un de ses piliers défensifs sur la dernière attaque de Györ, mais en plus sans un de ses bras armés sur son dernier ballon. Cela n’a toutefois pas empêché Ana Gros de décocher un missile croisé à 3 secondes de la fin pour l’égalisation à 27 partout. Mais quand on sait que le 27° but des Hongroises a été marqué par un tir plein centre de Stine Oftedal, là on se dit qu’avec Jaukovic, il y avait plus de dissuasion dans le secteur.

Avant cela, il y a eu 58 minutes de vrai beau handball et si Brest a souvent couru derrière, il n’a jamais lâché. On a quand même eu peur quand au milieu de la seconde période, après quelques ballons très mal négociés et deux pertes de balles plus que ballotes, Györ avait tout dans les mains pour s’envoler. Mais que ce soit Eduarda Amorim, pourtant reine du terrain sur le premier quart d’heure, ou Veronika Kristiansen, meilleure joueuse du match, toutes les deux vont buter sur le facteur X du BBH, celle qui venait juste de faire son retour dans le groupe, une certaine Cléopâtre Darleux qui va signer une mi-temps de feu absolu mettant dans sa poche quasiment toutes les tireuses d’élite adverses. 7 arrêts dans le champ et 2 jets de 7 mètres, une passe décisive pour Coralie Lassource, encore une fois, comme à l’Euro, Cléopâtre Darleux a failli renverser un match à elle toute seule, mais là au moins cela a débouché sur un partage des points.

 

Mais tout le reste de l’effectif du BBH est à louer dans ce résultat. Même si Kalidiatou Niakate manque toujours à l’appel et son retour devrait faire un bien énorme dans les rotations, les Gulden, Coatanea, Foppa, Pop Lazic etc… ont toutes rendu une copie très propre. Et c’est sans doute cela qui a permis aussi de résister pendant 60 minutes au rouleau compresseur de Györ, qui par moment sait être totalement inarrêtable.

A Györ (HON), Audi Arena Györ
Le samedi 23 janvier à 18h00
Györi Audi ETO KC - Brest Bretagne Handball : 27 - 27 (Mi-temps : 15-15)
Arbitres : MMES Vranes Ana et Wenninger Marlis (AUT)
Evolution du score : 3-3 5°, 6-8 10°, 9-8 15°, 12-12 20°, 14-14 25°, 15-15 MT - 19-17 35°, 20-19 40°, 23-21 45°, 24-23 50°, 26-25 55°, 27-27 FT. 

Dans la même rubrique

Champion's League
vendredi 26 février 2021
  
Champion's League
jeudi 25 février 2021
  
Champion's League
mardi 23 février 2021
  
Champion's League
mardi 23 février 2021
  
Champion's League
mercredi 17 février 2021
  
  1 2 3 4   

Le match

 samedi 23 janvier 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 27 | Buts : 7 | Pd : 5 | Int : 1
 Top Gardien
Eval : 14 | Arr Tot : 9 / 21 (42,9 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#14 Gyor CSKA Moscou 31 24 13/02/2021 18:00
#14 Buducnost Koprivnica 33 26 13/02/2021 18:00
#14 Valcea Brest 10 0 Reporté
#14 Dortmund F Odense 32 24 14/02/2021 16:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Gyor 24 14 10 4 0
2 CSKA Moscou 23 14 11 1 2
3 Brest 17 14 6 5 3
4 Odense 13 14 6 1 7
5 Buducnost 12 14 5 2 7
6 Valcea 10 14 5 0 9
7 Dortmund F 9 14 4 1 9
8 Koprivnica 4 14 2 0 12