bandeau handzone

Chambéry-Toulouse 25-19

LSL

samedi 17 novembre 2007 - Handzone

 7 min 9 de lecture

Samedi 12 Mai 2001
24 ème journée du CHAMPIONNAT DE FRANCE
Chambéry-Toulouse
25-19
1500 spectateurs environ
CHAMBERY:
Les gardiens:
Fabien Arriubergé (20 mn, 2 arrêts dont 0/2 pénalty)
Benoît Varloteaux (40 mn , 6 arrêts)

Les joueurs:
Mickaël Grossmann (0/4 buts)
Hubert Droy (3/4)
Guillaume Gille (7/9)
Thomas Molliex (3/10)
Daniel Narcisse ( 5/10)
Laurent Munier (2/4)
Stéphane Moualek (3/3 pénalty )
Igor Kos 
Jeremy Roussel (0/1)
Mickaël Delric (2/5)
Eymeric Paillasson
Mathieu Dauvier

Les entraîneurs: Philippe Gardent et Mario Cavalli
Le kiné : Philippe Rousseau
Les joueurs qui trépignent : Bertrand Gille et Laurent Busselier ( fracture de fatigue)
Evolution du score :
2-2 (4'), 7-4 (15'), 10-8 (24'), 13-9 (30')
15-9 (31'), 17-13 (38'), 20-14 (42'), 22-14 (46'), 23-17(52'),  25-19 (60')

Sanctions pour le SOC :
3 cartons jaunes (Droy ,Guillaume 26', Munier 34')
 Exclusions : pas … on se tient correctement pour le match du titre !

L'heure de la récolte a sonné !

Rien d'autre ne pouvait arriver.. tout était prêt pour que Chambéry gagne ce soir (que Toulouse soit diminué ou non n'y change rien), devant son public, impatient et confiant. D'où une atmosphère inhabituelle dans un "Jean-Jau " plein comme jamais: sérénité et  joie, beaucoup de bruit aussi.
L'entrée des joueurs sur le terrain, guettée par une meute de photographes, a une saveur particulière: comme un avant goût de friandise… Marc Chardonnet, fidèle du SOC depuis des années, très ému, accompagne chacun d'eux d'un geste paternel. Les spectateurs sont debout et, fait nouveau, il y a aujourd'hui 2 drapeaux jaunes et noirs qui courent sur le bord du terrain.
Coup d'envoi. Concert d'applaudissements. C'est Fabien Arruibergé qui garde les buts en début de match. Mickaël Delric tient  la place de  Bussellier, blessé. Laurent Munier tente immédiatement ( le diable?), mais c'est Daniel Narcisse qui ouvre le score. Tir fulgurant, net et précis. Il a bien compris la leçon…Mais les toulousains surprennent Fabien par 2 fois pour mener 2-1 à 3mn. Réaction immédiate du clan savoyard avec un but du "petit Mickaël " Delric, puis de Molliex servi par Hubert Droy, puis Hubert encore (4-2). Les toulousains ont beau pousser Narcisse et G. Gille, étrangler Delric ou attraper Molliex en pleine course,  cela ne changera pas la détermination des futurs champions!
Gino assure une sérieuse défense. Perte de balle côté Chambé mais Fabien a vu venir et fait bien son boulot. Gino est partout: passe parfaite pour Delric (6-4), puis but sur l'aile droite, 1 fois, puis 2 (8-4).
Stéphane Moualek s'échauffe. Benoît varloteaux rentre à la 20 ème mn. Thomas bloque sur l'excellent  gardien toulousain Franck Hoareau et ils marquent. Tirs loupés compensés par des interceptions et contre-attaques rapides (bravo petit Mickaël !), Lolo en pivot, Daniel a retouvé la détente qu'on lui connaît et sa peau de champion du monde. Grossmann et Molliex assurent aussi en défense, Guillaume mène le bal: la force tranquille.
A 25mn, le N° 8 tape dans l'oeil à Laurent Munier! Temps mort.
Momo Moualek, déterminé , met le peno. Lolo est par terre, Daniel extraordinaire, Stéphane  rentre dans le jeu, Hubert se faufile  pour marquer (12-9).Un magnifique kung- fu de Daniel pour son capitaine lancé à toute vitesse va clore de belle façon cette 1ère partie. (13-9)
Coté ambiance: gigantesque brouhaha dans le gymnase, on est à 30 mn du titre et la tension monte.
2ème mi-temps: faute immédiate sur G.Gille et Stéphane met le 2ème pénalty. Lolo Munier est fabuleux, Hubert n'y va pas de main morte! (15-9). Quand l'arbitre rend le ballon aux adversaires, Stéphane hurle "Qu'est-ce-qu'y a encore?", mais Lolo préfère en rire! Ça repart de l'autre coté, Stéphane passe parfaitement à Lolo (16-11) : les "vieux "sont déchaînés ! c'est magnifique.
Gino souffle 5mn sur le banc, Toulouse en profite pour avancer un peu. Mickaël soupire, Gino revient, un toulousain pousse Narcisse dans les airs, il a mal, on a peur. Thomas rate, mais eux aussi. Gino veut faire des effets de balle, et Lolo lui remonte les bretelles: ils discutent le coup 2 mn, pendant ce temps Daniel leur fausse compagnie et hop! (17-13).
La défense est haute, mouvante, efficace, Bertrand peut être fier. Guillaume marque et Hubert à l'aile fait un clin d'œil à Bertrand sur le banc.. petit geste, sympa.
Interception de balle par Hubert qui part en contre-attaque, et but de Thomas. (19-13)
Hubert est en mouvement perpétuel, extravagant et hyper actif; on se régale, c'est génial! Il est en train d'offrir au public le plus majestueux des cadeaux-souvenirs de son départ… (snif.. ) Passe à Narcisse, but, et Munier apprécie. 3ème pénalty de Moualek, 100% de réussite. Le jeune Delric est rapide comme l'éclair, Benoît Varloteaux fait les arrêts qu'il faut, Hubert finit par terre (22-14)
Quant à Plantin (Toulouse), il n'en a pas encore planté un! Ni Grossmann d'ailleurs, mais ça ne fait rien, va… Il reste 15 mn. Temps mort. Un supporter fait prendre l'air au drapeau jaune et noir.
Gino est pris en marquage individuel par le N° 18. Un peu de précipitation dans les rangs chambériens, on alterne pertes et récupérations de balles. Tir fulgurant de Guillaume. Le speaker annonce "on est à 10 mn du titre"! Il fait une chaleur de braise dans le chaudron , mais plus personne n'y fait attention, allez Chambé!
Lolo est sur le banc et se fait de l'air avec sa serviette, Benoît laisse rentrer un but et quelqu'un crie: "Benoît, lève-toi!", Stéphane fait sa loi et donne un caviar à Gino (24-17), il est félicité par Philippe Gardent, c'est génial.
"On est à 6 mn du titre "clame le présentateur dans son micro! Il flotte comme un parfum d'allégresse. Tout le public se lève, bras levés vers le ciel si clément ce soir, c'est un concert sans précédent de trompettes, cornes, tambours, claquettes, cloches , crécelles, pompes à vélos..
Pour les derniers instants d'éternité, Boule fait jouer tout son monde: Eymeric Paillasson et Mathieu Dauvier (Centre de Formation nouveau label "Pôle France"), Igor Kos et Jérémy Roussel. Sur le banc, Fabien laisse échapper des sanglots. Gino est debout à côté de son coach, le bord du terrain est en effervescence, et l'émotion visible.
 A 2mn du titre, Mickaël fait une belle passe à Daniel, beau geste, on se régale, c'est de la folie (25-18) . Le bonheur est déjà là, on ne regarde même plus le tableau, Chambé est champion de France et Toulouse marque un dernier but dans les filets d'un Benoît aveuglé! Fin. Le rêve est devenu réalité. "We are the champions".
 Gardent est acclamé, Mario est ému; une banderole se déroule " Merci aux joueurs et à vous public", signé Alain Poncet, président du SOC. Les bénévoles tenteront quelques instants de canaliser les spectateurs, et tous les joueurs font une révérence en se laissant glisser à plat ventre vers leur public. La foule peut alors envahir le terrain et laisser libre court à sa joie. Des tee-shirts "Chambéry champion de France 2001", surprise du Club des supporters, font irruption sur le dos de quelques 100 personnes.
Des chansons, des flashs, du champagne, des larmes, des embrassades : que d'émotion, que d'amitié, de reconnaissance, de frissons..  Joueurs en nage, entraîneurs heureux, kiné, bénévoles, passionnés de handball, la famille, les amis.
Champagne façon podium de formule 1 (Igor est très fort), passage obligé dans les douches pour Bertrand et Bubu, pour Boule aussi, pour Romain et Alban petits joueurs du SOC ( que de souvenirs.. ).
La suite de la soirée est indescriptible:
Klaxons dans les rues et petite trempette dans la Fontaine des éléphants.
La bière coule à flots à l'Eden qui a ouvert ses portes sur le place du Marché.
Guillaume , que du bonheur dans les yeux, partage son pichet de pastis avec le monde entier.
Daniel  circule avec sa  mousse à raser. Lolo avec son rasoir électrique. ( Laurent le supporter, Yvon le fidèle y laisseront qui leurs cheveux qui leur moustache)
Ça chante, ça danse, ça refait le monde, les femmes des joueurs sont en joie, plus belles que jamais. Chez Kiki , la soirée est réussie.. Pierre, arrête la bière! Ludovic, hein, le hand c'est magique?
Lolo est trop rigolo, Mario quitte le haut, Philippe mouille ses nippes, Mickaël est de retour (et ma fille l'aime toujours), Thomas n'est pas là, Hubert peut être fier, Fabien qui danse bien, Benoît comme un roi, Jérémy qui glisse, Bertrand qui rit tout le temps, Momo qui  part  tôt…
Notre super-Juju, fidèle supporter de l'équipe, débarque de Mulhouse vers minuit, il a été sacré champion de France de natation handisport cet après-midi, et chaque joueur viendra trinquer avec lui. Grande grande soirée…
Le championnat n'est pas fini, mais déjà le 50ème titre de champion de France est à Chambé , cadeau phénoménal . Mille merci et encore bravo à tous ceux qui ont fait en sorte que cette victoire soit possible.
Socquette.

Chambéry-Toulouse 25-19 

LSL

samedi 17 novembre 2007 - Handzone

 7 min 9 de lecture

Samedi 12 Mai 2001
24 ème journée du CHAMPIONNAT DE FRANCE
Chambéry-Toulouse
25-19
1500 spectateurs environ
CHAMBERY:
Les gardiens:
Fabien Arriubergé (20 mn, 2 arrêts dont 0/2 pénalty)
Benoît Varloteaux (40 mn , 6 arrêts)

Les joueurs:
Mickaël Grossmann (0/4 buts)
Hubert Droy (3/4)
Guillaume Gille (7/9)
Thomas Molliex (3/10)
Daniel Narcisse ( 5/10)
Laurent Munier (2/4)
Stéphane Moualek (3/3 pénalty )
Igor Kos 
Jeremy Roussel (0/1)
Mickaël Delric (2/5)
Eymeric Paillasson
Mathieu Dauvier

Les entraîneurs: Philippe Gardent et Mario Cavalli
Le kiné : Philippe Rousseau
Les joueurs qui trépignent : Bertrand Gille et Laurent Busselier ( fracture de fatigue)
Evolution du score :
2-2 (4'), 7-4 (15'), 10-8 (24'), 13-9 (30')
15-9 (31'), 17-13 (38'), 20-14 (42'), 22-14 (46'), 23-17(52'),  25-19 (60')

Sanctions pour le SOC :
3 cartons jaunes (Droy ,Guillaume 26', Munier 34')
 Exclusions : pas … on se tient correctement pour le match du titre !

L'heure de la récolte a sonné !

Rien d'autre ne pouvait arriver.. tout était prêt pour que Chambéry gagne ce soir (que Toulouse soit diminué ou non n'y change rien), devant son public, impatient et confiant. D'où une atmosphère inhabituelle dans un "Jean-Jau " plein comme jamais: sérénité et  joie, beaucoup de bruit aussi.
L'entrée des joueurs sur le terrain, guettée par une meute de photographes, a une saveur particulière: comme un avant goût de friandise… Marc Chardonnet, fidèle du SOC depuis des années, très ému, accompagne chacun d'eux d'un geste paternel. Les spectateurs sont debout et, fait nouveau, il y a aujourd'hui 2 drapeaux jaunes et noirs qui courent sur le bord du terrain.
Coup d'envoi. Concert d'applaudissements. C'est Fabien Arruibergé qui garde les buts en début de match. Mickaël Delric tient  la place de  Bussellier, blessé. Laurent Munier tente immédiatement ( le diable?), mais c'est Daniel Narcisse qui ouvre le score. Tir fulgurant, net et précis. Il a bien compris la leçon…Mais les toulousains surprennent Fabien par 2 fois pour mener 2-1 à 3mn. Réaction immédiate du clan savoyard avec un but du "petit Mickaël " Delric, puis de Molliex servi par Hubert Droy, puis Hubert encore (4-2). Les toulousains ont beau pousser Narcisse et G. Gille, étrangler Delric ou attraper Molliex en pleine course,  cela ne changera pas la détermination des futurs champions!
Gino assure une sérieuse défense. Perte de balle côté Chambé mais Fabien a vu venir et fait bien son boulot. Gino est partout: passe parfaite pour Delric (6-4), puis but sur l'aile droite, 1 fois, puis 2 (8-4).
Stéphane Moualek s'échauffe. Benoît varloteaux rentre à la 20 ème mn. Thomas bloque sur l'excellent  gardien toulousain Franck Hoareau et ils marquent. Tirs loupés compensés par des interceptions et contre-attaques rapides (bravo petit Mickaël !), Lolo en pivot, Daniel a retouvé la détente qu'on lui connaît et sa peau de champion du monde. Grossmann et Molliex assurent aussi en défense, Guillaume mène le bal: la force tranquille.
A 25mn, le N° 8 tape dans l'oeil à Laurent Munier! Temps mort.
Momo Moualek, déterminé , met le peno. Lolo est par terre, Daniel extraordinaire, Stéphane  rentre dans le jeu, Hubert se faufile  pour marquer (12-9).Un magnifique kung- fu de Daniel pour son capitaine lancé à toute vitesse va clore de belle façon cette 1ère partie. (13-9)
Coté ambiance: gigantesque brouhaha dans le gymnase, on est à 30 mn du titre et la tension monte.
2ème mi-temps: faute immédiate sur G.Gille et Stéphane met le 2ème pénalty. Lolo Munier est fabuleux, Hubert n'y va pas de main morte! (15-9). Quand l'arbitre rend le ballon aux adversaires, Stéphane hurle "Qu'est-ce-qu'y a encore?", mais Lolo préfère en rire! Ça repart de l'autre coté, Stéphane passe parfaitement à Lolo (16-11) : les "vieux "sont déchaînés ! c'est magnifique.
Gino souffle 5mn sur le banc, Toulouse en profite pour avancer un peu. Mickaël soupire, Gino revient, un toulousain pousse Narcisse dans les airs, il a mal, on a peur. Thomas rate, mais eux aussi. Gino veut faire des effets de balle, et Lolo lui remonte les bretelles: ils discutent le coup 2 mn, pendant ce temps Daniel leur fausse compagnie et hop! (17-13).
La défense est haute, mouvante, efficace, Bertrand peut être fier. Guillaume marque et Hubert à l'aile fait un clin d'œil à Bertrand sur le banc.. petit geste, sympa.
Interception de balle par Hubert qui part en contre-attaque, et but de Thomas. (19-13)
Hubert est en mouvement perpétuel, extravagant et hyper actif; on se régale, c'est génial! Il est en train d'offrir au public le plus majestueux des cadeaux-souvenirs de son départ… (snif.. ) Passe à Narcisse, but, et Munier apprécie. 3ème pénalty de Moualek, 100% de réussite. Le jeune Delric est rapide comme l'éclair, Benoît Varloteaux fait les arrêts qu'il faut, Hubert finit par terre (22-14)
Quant à Plantin (Toulouse), il n'en a pas encore planté un! Ni Grossmann d'ailleurs, mais ça ne fait rien, va… Il reste 15 mn. Temps mort. Un supporter fait prendre l'air au drapeau jaune et noir.
Gino est pris en marquage individuel par le N° 18. Un peu de précipitation dans les rangs chambériens, on alterne pertes et récupérations de balles. Tir fulgurant de Guillaume. Le speaker annonce "on est à 10 mn du titre"! Il fait une chaleur de braise dans le chaudron , mais plus personne n'y fait attention, allez Chambé!
Lolo est sur le banc et se fait de l'air avec sa serviette, Benoît laisse rentrer un but et quelqu'un crie: "Benoît, lève-toi!", Stéphane fait sa loi et donne un caviar à Gino (24-17), il est félicité par Philippe Gardent, c'est génial.
"On est à 6 mn du titre "clame le présentateur dans son micro! Il flotte comme un parfum d'allégresse. Tout le public se lève, bras levés vers le ciel si clément ce soir, c'est un concert sans précédent de trompettes, cornes, tambours, claquettes, cloches , crécelles, pompes à vélos..
Pour les derniers instants d'éternité, Boule fait jouer tout son monde: Eymeric Paillasson et Mathieu Dauvier (Centre de Formation nouveau label "Pôle France"), Igor Kos et Jérémy Roussel. Sur le banc, Fabien laisse échapper des sanglots. Gino est debout à côté de son coach, le bord du terrain est en effervescence, et l'émotion visible.
 A 2mn du titre, Mickaël fait une belle passe à Daniel, beau geste, on se régale, c'est de la folie (25-18) . Le bonheur est déjà là, on ne regarde même plus le tableau, Chambé est champion de France et Toulouse marque un dernier but dans les filets d'un Benoît aveuglé! Fin. Le rêve est devenu réalité. "We are the champions".
 Gardent est acclamé, Mario est ému; une banderole se déroule " Merci aux joueurs et à vous public", signé Alain Poncet, président du SOC. Les bénévoles tenteront quelques instants de canaliser les spectateurs, et tous les joueurs font une révérence en se laissant glisser à plat ventre vers leur public. La foule peut alors envahir le terrain et laisser libre court à sa joie. Des tee-shirts "Chambéry champion de France 2001", surprise du Club des supporters, font irruption sur le dos de quelques 100 personnes.
Des chansons, des flashs, du champagne, des larmes, des embrassades : que d'émotion, que d'amitié, de reconnaissance, de frissons..  Joueurs en nage, entraîneurs heureux, kiné, bénévoles, passionnés de handball, la famille, les amis.
Champagne façon podium de formule 1 (Igor est très fort), passage obligé dans les douches pour Bertrand et Bubu, pour Boule aussi, pour Romain et Alban petits joueurs du SOC ( que de souvenirs.. ).
La suite de la soirée est indescriptible:
Klaxons dans les rues et petite trempette dans la Fontaine des éléphants.
La bière coule à flots à l'Eden qui a ouvert ses portes sur le place du Marché.
Guillaume , que du bonheur dans les yeux, partage son pichet de pastis avec le monde entier.
Daniel  circule avec sa  mousse à raser. Lolo avec son rasoir électrique. ( Laurent le supporter, Yvon le fidèle y laisseront qui leurs cheveux qui leur moustache)
Ça chante, ça danse, ça refait le monde, les femmes des joueurs sont en joie, plus belles que jamais. Chez Kiki , la soirée est réussie.. Pierre, arrête la bière! Ludovic, hein, le hand c'est magique?
Lolo est trop rigolo, Mario quitte le haut, Philippe mouille ses nippes, Mickaël est de retour (et ma fille l'aime toujours), Thomas n'est pas là, Hubert peut être fier, Fabien qui danse bien, Benoît comme un roi, Jérémy qui glisse, Bertrand qui rit tout le temps, Momo qui  part  tôt…
Notre super-Juju, fidèle supporter de l'équipe, débarque de Mulhouse vers minuit, il a été sacré champion de France de natation handisport cet après-midi, et chaque joueur viendra trinquer avec lui. Grande grande soirée…
Le championnat n'est pas fini, mais déjà le 50ème titre de champion de France est à Chambé , cadeau phénoménal . Mille merci et encore bravo à tous ceux qui ont fait en sorte que cette victoire soit possible.
Socquette.