bandeau handzone

Montpellier loupe sa fin de match

Europe

jeudi 18 février 2021 - © François Dasriaux

 2 min 33 de lecture

Face à une équipe de Magdeburg plus qu’habituée aux joutes de la 2° coupe d’Europe, les Montpelliérains ont fait le travail pendant 50 minutes. Gros hic, les 10 dernières vont être allemandes et les Gladiators vont coiffer le MHB à Bougnol, empochant une victoire 30-32 sans doute décisive pour leur qualification. Pour Montpellier, tout devient plus compliqué et les matches en retard face au CSKA semblent être la clef de la qualification pour lui.

Pour le MHB, la problématique est un peu toujours la même… La défense manque de solidité et dans les instants cruciaux des matches, elle a souvent tendance à lâcher la rampe. Sauvés sur le gong à Saint Raphaël par un dernier coup de patte rageur de son capitaine Valentin Porte, cette fois, pas de sauveur, pas de miracle, Montpellier a encore encaissé plus de 30 buts et comme souvent ans ces conditions à fini par lâcher le match… Inconstance des gardiens héraultais ? Manque de liant dans l’axe central où l’absence de Jonas Truchanovicius a été un point important face à Magdeburg ? Sans doute un peu de tout cela et quand un joueur de la qualité de l’Islandais Omar Ingi Magnusson prend un peu feu au shoot, cela fini par faire de gros dégâts au score. Entre l’Islandais gaucher et le métronome Christian O ’Sullivan, Magdeburg avait ses hommes de base pour un petit exploit à Bougnol. Car il ne faut pas se leurrer gagner à Bougnol reste un exploit sur la scène européenne. Même si le duo de haut vol Hugo DescatYannis Lenne va faire vivre l’attaque héraultais sur les ailes, il en manquait un peu sur la base arrière où il semble manquer cette saison, un joueur capable de prendre en main et assurer le scoring quand tout ne tourne pas trop rond. Melvynn Richardson a été celui là les 2 dernières années, mais il semble vraiment marquer le pas, son prochain départ semble lui avoir coupé les jambes au niveau montpelliérain. Tout cela va permettre au SC Magdeburg de ramasser la mise sur la fin de match et mettre Montpellier dans le dur pour la qualification.

3° de son groupe à 2 points du CSKA Moscou et 4 de son bourreau du jour, le MHB a encore 5 matches à jouer ce qui pourrait lui permettre de passer dans les deux premiers. Souci, 2 de ces matches sont programmés à Moscou et à Magdeburg et surtout il reste 4 semaines pour jouer ces 5 matches, sachant que la semaine du 12 mars, il sera normalement impossible de disputer la moindre rencontre, elle est réservée aux TQO… D’ici à ce que la qualification se joue avec le boulier infernal caché dans les bureaux de l’EHF à Vienne, il n’y a vraiment pas loin.

A Montpellier (FRA), Palais des Sports René Bougnol
Le mardi 16 février à 20h45
Montpellier HB - SC Magdeburg : 30 - 32 (Mi-temps : 15-16)
Arbitres : MM Marin Andreu et Garcia Serradilla Ignacio (ESP)

Montpellier

 

Magdeburg 

Le diaporama du match par Patrick Davignon 

Montpellier loupe sa fin de match 

Europe

jeudi 18 février 2021 - © François Dasriaux

 2 min 33 de lecture

Face à une équipe de Magdeburg plus qu’habituée aux joutes de la 2° coupe d’Europe, les Montpelliérains ont fait le travail pendant 50 minutes. Gros hic, les 10 dernières vont être allemandes et les Gladiators vont coiffer le MHB à Bougnol, empochant une victoire 30-32 sans doute décisive pour leur qualification. Pour Montpellier, tout devient plus compliqué et les matches en retard face au CSKA semblent être la clef de la qualification pour lui.

Pour le MHB, la problématique est un peu toujours la même… La défense manque de solidité et dans les instants cruciaux des matches, elle a souvent tendance à lâcher la rampe. Sauvés sur le gong à Saint Raphaël par un dernier coup de patte rageur de son capitaine Valentin Porte, cette fois, pas de sauveur, pas de miracle, Montpellier a encore encaissé plus de 30 buts et comme souvent ans ces conditions à fini par lâcher le match… Inconstance des gardiens héraultais ? Manque de liant dans l’axe central où l’absence de Jonas Truchanovicius a été un point important face à Magdeburg ? Sans doute un peu de tout cela et quand un joueur de la qualité de l’Islandais Omar Ingi Magnusson prend un peu feu au shoot, cela fini par faire de gros dégâts au score. Entre l’Islandais gaucher et le métronome Christian O ’Sullivan, Magdeburg avait ses hommes de base pour un petit exploit à Bougnol. Car il ne faut pas se leurrer gagner à Bougnol reste un exploit sur la scène européenne. Même si le duo de haut vol Hugo DescatYannis Lenne va faire vivre l’attaque héraultais sur les ailes, il en manquait un peu sur la base arrière où il semble manquer cette saison, un joueur capable de prendre en main et assurer le scoring quand tout ne tourne pas trop rond. Melvynn Richardson a été celui là les 2 dernières années, mais il semble vraiment marquer le pas, son prochain départ semble lui avoir coupé les jambes au niveau montpelliérain. Tout cela va permettre au SC Magdeburg de ramasser la mise sur la fin de match et mettre Montpellier dans le dur pour la qualification.

3° de son groupe à 2 points du CSKA Moscou et 4 de son bourreau du jour, le MHB a encore 5 matches à jouer ce qui pourrait lui permettre de passer dans les deux premiers. Souci, 2 de ces matches sont programmés à Moscou et à Magdeburg et surtout il reste 4 semaines pour jouer ces 5 matches, sachant que la semaine du 12 mars, il sera normalement impossible de disputer la moindre rencontre, elle est réservée aux TQO… D’ici à ce que la qualification se joue avec le boulier infernal caché dans les bureaux de l’EHF à Vienne, il n’y a vraiment pas loin.

A Montpellier (FRA), Palais des Sports René Bougnol
Le mardi 16 février à 20h45
Montpellier HB - SC Magdeburg : 30 - 32 (Mi-temps : 15-16)
Arbitres : MM Marin Andreu et Garcia Serradilla Ignacio (ESP)

Montpellier

 

Magdeburg 

Le diaporama du match par Patrick Davignon