bandeau handzone

Cherbourg tombe, Saran et Pontault recollent

ProLigue

samedi 20 février 2021 - © Philippe Dairou

 4 min 20 de lecture

Sèchement battu par Dijon, Cherbourg est rejoint en tête par Saran et Pontault, vainqueur respectivement à Massy et à Nice. Au pied du top 6, pas de changement, Sélestat et Nice restent à deux points. Plus bas, bonne opération pour Valence et Strasbourg. Angers et Sarrebourg ferment la marche.


Si pour Cherbourg tout avait commencé à Dijon, un premier succès probant loin de Chantereyne, la belle série de sept victoires a été brisée net par de séduisants bourguignons. Apathiques en première période, incapables de solutionner les incursions dans les six mètres des avants du DMHB (22 buts), avec des gardiens transparents (9 arrêts à 20%) et une attaque peu inspirée, les mauves ont livré leur plus mauvaise prestation de la saison. "Ce qui me dérange ce soir, c’est cette première période sans combativité, et ça, je vais le sanctionner très très fort". Le constat de Frédéric Bougeant dans Ouest-France en dit long sur la déception après cette défaite de l'ex leader de ProLigue.  Et sur l'espoir déçu de prolonger l'invincibilité de la meilleure défense de la division. Une défense mise à mal d'entrée, Steeven Bois (8/9), Virgile Carrière (7/11), Bastien Kermouche (3/5, photo de tête) ou l'inusable Marc Poletti (6/7) trouvant facilement les espaces, lançant Dijon vers une domination sans partage (3-6, 10°). De -6 à la pause (14-20), l'écart ne va jamais se réduire, passant même à 9 unités aux trois quarts du match (21-30, 43°). Les banderilles signées Chérubin Tabanguet (7/10), les quasi sans faute de John Nkonda (8/9) ou de Kristian Orsted (4/4, photo ci-dessous) ne changent rien à l'affaire. Dijon gère et conclut, empochant au passage le goal average particulier (24-30 à l'aller).


                                    Photo Valentin Leflamand

Battu à domicile à l'aller (25-28), Saran s'est rattrapé en allant s'imposer à Massy (24-29). Ce succès, les orléanais - dominés durant trente minutes (6-3 / 9-5 / 15-11 / 17-12, 33°) - le doivent à leur forte réaction défensive (Valentin Kieffer 11 arrêts à 41%) au retour des vestiaires. Et à l'écroulement total des massicois dans le dernier quart d'heure. 49° minute, Junior Réault marque son 4ème but, le 24ème et... dernier du MEHB. Six minutes et trois exclusions fatales plus tard, Saran s'est envolé, Quentin Eymann (9/16) et Théo Avelange-Demouge (7/11) ayant profité à plein des espaces libres (24-27, 55°).

Drôle de match que ce Nice-Pontault. Bonne entame pontelloise (3-5, 8°), réaction niçoise (6-5, 11° / 10-8, 17°), reprise en main des seine et marnais (10-16, 28°) qui perdure après le repos (13-18, 36°), petite envolée azuréenne (Jérémi Pirani 5/7, Jurgen Rooba 5/6)) à l'approche du money time (24-21, 49°)... Et un but sur le buzzer de Gustavo Rodrigues (6/7) offrant deux points à Pontault.

A part Dijon et Nancy, les poursuivants du trio de tête font du surplace. A Besançon, les lorrains n'ont jamais douté. Vite devant (3-6, 7°), Yann Ducreux (7/10) et ses collègues ont déroulé sans que les bisontins (Brice Aillaud 10/11) ne puissent s'opposer valablement. Au final, un très large succès (24-35) entaché par la probable grave blessure d'Antoine Blanc.


                                Photo Christophe Devoitine

Côté quête des play-offs, rien de nouveau. Ni Nice, ni Sélestat ne profitent de la défaite de Massy, l'actuel 6°. Les alsaciens n'ont jamais entrevu la victoire à Valence. Emmenés par Sylvain Kieffer (10/13, photo ci-dessus vs Nancy), l'autre inusable (avec Marc Poletti) de ProLigue, les drômois ont rapidement pris les rênes (7-5, 10°) qu'ils ont tenus jusqu'au bout. Trop imprécis (23 tirs manqués, 10 ballons perdus), très pénalisé (6 excusions), le SAHB (Nicolas Minne 9/15) enregistre une 6° défaite consécutive en déplacement. Futurs adversaires de Sélestat, les voisins strasbourgeois poursuivent l'opération maintien. Après Dijon et Nancy, c'est Angers qui a fait les frais de l'appétit retrouvé de Strasbourg et d'un Xavier Moreau encore une fois omniprésent (9/13). Et contrairement aux deux précédents succès relativement faciles acquis aux dépens de cadors, celui enregistré face au dernier de la classe ProLigue a mis longtemps à se dessiner. Longtemps, c'est peu dire, Joffrey Bonnemberger marquant le but salvateur pile poil sur le buzzer, ruinant la belle résistance d'angevins (21-23, 53°) pas vernis sur ce coup là.

Diaporama du match de Fabien Jordhery

Angers reste dernier à deux points du premier non reléguable et deux points derrière Sarrebourg qui accueillait Billère (Jérémy Vergely 7/8). Efficaces d'entrée (2-5, 9°), toujours devant en première période, les béarnais - au prix de nombreuses fautes (4 exclusions en 30°, 6 au final) - ont controlé les lorrains (Antonin D'Hondt 5/5). Point d'orgue de ce premier acte (11-12), un beau concours d'arrêts, 9 arrêts à 47% pour Ivan Panjan et 7 arrêts à 47% pour Joris Labro. Et au bout d'un intense mano à mano (11-14 / 15-14 / 17-19 / 19-19 / 21-21), un match nul arraché par Lucas Hubert à 5 secondes de la fin. 


Certains ex cherbourgeois ont plutôt brillé ce week-end :

Xavier Moreau (Strasbourg) 9/13, Dmytro Gunko (Pontault) 6/10, Bastien Kermouche (Dijon) 3/5, Vincent Maguy (Dijon) 4/5, Dylan Grandjean (Sarrebourg) 3/4, Obrad Ivezic (Nancy) 5 arrêts (dont 3 pén.) à 28%

et d'autres un peu moins :
Valentin Tarricot (Angers) 0/0, Rohnan Conte Prat (Sarrebourg) 1/2, Valentin Doudeau (Billère) 1/2

Cherbourg tombe, Saran et Pontault recollent 

ProLigue

samedi 20 février 2021 - © Philippe Dairou

 4 min 20 de lecture

Sèchement battu par Dijon, Cherbourg est rejoint en tête par Saran et Pontault, vainqueur respectivement à Massy et à Nice. Au pied du top 6, pas de changement, Sélestat et Nice restent à deux points. Plus bas, bonne opération pour Valence et Strasbourg. Angers et Sarrebourg ferment la marche.


Si pour Cherbourg tout avait commencé à Dijon, un premier succès probant loin de Chantereyne, la belle série de sept victoires a été brisée net par de séduisants bourguignons. Apathiques en première période, incapables de solutionner les incursions dans les six mètres des avants du DMHB (22 buts), avec des gardiens transparents (9 arrêts à 20%) et une attaque peu inspirée, les mauves ont livré leur plus mauvaise prestation de la saison. "Ce qui me dérange ce soir, c’est cette première période sans combativité, et ça, je vais le sanctionner très très fort". Le constat de Frédéric Bougeant dans Ouest-France en dit long sur la déception après cette défaite de l'ex leader de ProLigue.  Et sur l'espoir déçu de prolonger l'invincibilité de la meilleure défense de la division. Une défense mise à mal d'entrée, Steeven Bois (8/9), Virgile Carrière (7/11), Bastien Kermouche (3/5, photo de tête) ou l'inusable Marc Poletti (6/7) trouvant facilement les espaces, lançant Dijon vers une domination sans partage (3-6, 10°). De -6 à la pause (14-20), l'écart ne va jamais se réduire, passant même à 9 unités aux trois quarts du match (21-30, 43°). Les banderilles signées Chérubin Tabanguet (7/10), les quasi sans faute de John Nkonda (8/9) ou de Kristian Orsted (4/4, photo ci-dessous) ne changent rien à l'affaire. Dijon gère et conclut, empochant au passage le goal average particulier (24-30 à l'aller).


                                    Photo Valentin Leflamand

Battu à domicile à l'aller (25-28), Saran s'est rattrapé en allant s'imposer à Massy (24-29). Ce succès, les orléanais - dominés durant trente minutes (6-3 / 9-5 / 15-11 / 17-12, 33°) - le doivent à leur forte réaction défensive (Valentin Kieffer 11 arrêts à 41%) au retour des vestiaires. Et à l'écroulement total des massicois dans le dernier quart d'heure. 49° minute, Junior Réault marque son 4ème but, le 24ème et... dernier du MEHB. Six minutes et trois exclusions fatales plus tard, Saran s'est envolé, Quentin Eymann (9/16) et Théo Avelange-Demouge (7/11) ayant profité à plein des espaces libres (24-27, 55°).

Drôle de match que ce Nice-Pontault. Bonne entame pontelloise (3-5, 8°), réaction niçoise (6-5, 11° / 10-8, 17°), reprise en main des seine et marnais (10-16, 28°) qui perdure après le repos (13-18, 36°), petite envolée azuréenne (Jérémi Pirani 5/7, Jurgen Rooba 5/6)) à l'approche du money time (24-21, 49°)... Et un but sur le buzzer de Gustavo Rodrigues (6/7) offrant deux points à Pontault.

A part Dijon et Nancy, les poursuivants du trio de tête font du surplace. A Besançon, les lorrains n'ont jamais douté. Vite devant (3-6, 7°), Yann Ducreux (7/10) et ses collègues ont déroulé sans que les bisontins (Brice Aillaud 10/11) ne puissent s'opposer valablement. Au final, un très large succès (24-35) entaché par la probable grave blessure d'Antoine Blanc.


                                Photo Christophe Devoitine

Côté quête des play-offs, rien de nouveau. Ni Nice, ni Sélestat ne profitent de la défaite de Massy, l'actuel 6°. Les alsaciens n'ont jamais entrevu la victoire à Valence. Emmenés par Sylvain Kieffer (10/13, photo ci-dessus vs Nancy), l'autre inusable (avec Marc Poletti) de ProLigue, les drômois ont rapidement pris les rênes (7-5, 10°) qu'ils ont tenus jusqu'au bout. Trop imprécis (23 tirs manqués, 10 ballons perdus), très pénalisé (6 excusions), le SAHB (Nicolas Minne 9/15) enregistre une 6° défaite consécutive en déplacement. Futurs adversaires de Sélestat, les voisins strasbourgeois poursuivent l'opération maintien. Après Dijon et Nancy, c'est Angers qui a fait les frais de l'appétit retrouvé de Strasbourg et d'un Xavier Moreau encore une fois omniprésent (9/13). Et contrairement aux deux précédents succès relativement faciles acquis aux dépens de cadors, celui enregistré face au dernier de la classe ProLigue a mis longtemps à se dessiner. Longtemps, c'est peu dire, Joffrey Bonnemberger marquant le but salvateur pile poil sur le buzzer, ruinant la belle résistance d'angevins (21-23, 53°) pas vernis sur ce coup là.

Diaporama du match de Fabien Jordhery

Angers reste dernier à deux points du premier non reléguable et deux points derrière Sarrebourg qui accueillait Billère (Jérémy Vergely 7/8). Efficaces d'entrée (2-5, 9°), toujours devant en première période, les béarnais - au prix de nombreuses fautes (4 exclusions en 30°, 6 au final) - ont controlé les lorrains (Antonin D'Hondt 5/5). Point d'orgue de ce premier acte (11-12), un beau concours d'arrêts, 9 arrêts à 47% pour Ivan Panjan et 7 arrêts à 47% pour Joris Labro. Et au bout d'un intense mano à mano (11-14 / 15-14 / 17-19 / 19-19 / 21-21), un match nul arraché par Lucas Hubert à 5 secondes de la fin. 


Certains ex cherbourgeois ont plutôt brillé ce week-end :

Xavier Moreau (Strasbourg) 9/13, Dmytro Gunko (Pontault) 6/10, Bastien Kermouche (Dijon) 3/5, Vincent Maguy (Dijon) 4/5, Dylan Grandjean (Sarrebourg) 3/4, Obrad Ivezic (Nancy) 5 arrêts (dont 3 pén.) à 28%

et d'autres un peu moins :
Valentin Tarricot (Angers) 0/0, Rohnan Conte Prat (Sarrebourg) 1/2, Valentin Doudeau (Billère) 1/2

Dans la même rubrique

ProLigue
vendredi 9 avril 2021
  
ProLigue
mardi 6 avril 2021
  
ProLigue
lundi 5 avril 2021
  
  1 2 3 4   

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#22 Pontault-Combault Strasbourg 25/04/2021 17:00
#22 Sélestat Besançon 37 30 09/04/2021 20:30
#22 Angers Nancy 04/05/2021 19:00
#22 Massy Nice 28 25 10/04/2021 18:30
#22 Dijon Billère 27 26 09/04/2021 20:30
#22 Valence Saran 26 39 09/04/2021 20:15
#22 Cherbourg Sarrebourg 30 30 10/04/2021 20:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#23 Angers Dijon 16/04/2021 20:30
#23 Nancy Nice 18/04/2021 15:00
#23 Besançon Massy 16/04/2021 20:15
#23 Billère Sélestat 16/04/2021 20:30
#23 Strasbourg Cherbourg 16/04/2021 20:15
#23 Saran Pontault-Combault 05/05/2021 20:30
#23 Sarrebourg Valence 17/04/2021 20:30

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Saran 33 20 16 1 3
2 Pontault-Combault 32 20 15 2 3
3 Nancy 30 21 15 0 6
4 Cherbourg 27 21 13 1 7
5 Massy 26 22 12 2 8
6 Dijon 26 22 12 2 8
7 Nice 21 22 9 3 10
8 Strasbourg 18 21 7 4 10
9 Sélestat 18 22 8 2 12
10 Besançon 17 22 7 3 12
11 Billère 16 22 6 4 12
12 Valence 16 22 7 2 13
13 Sarrebourg 9 22 3 3 16
14 Angers 9 19 4 1 14