bandeau handzone

Un derby qui laisse Montpellier et Nîmes dos à dos

LMSL

dimanche 23 mai 2021 - © Yves Michel

 3 min 24 de lecture

Si Diego Simonet n'avait pas quitté ses partenaires sur une civière à la suite d'une commotion cérébrale, le derby entre Montpellier et Nîmes serait resté dans la tradition. Engagé, incertain et surtout rehaussé par la présence (enfin !) d'une assistance qui même à 800, a réussi à se faire entendre. Les deux rivaux se sont quittés sans qu'il n'y ait un vainqueur (29-29). Les Gardois avaient l'exploit au bout des doigts mais ils ont raté leur conclusion.

Les matches s'enchaînent à cadence infernale, les efforts se répètent, les organismes sont sollicités la fatigue s'allonge mais un derby surtout lorsqu'il met en scène les deux entités d'un même terroir, tient toujours ses promesses.  


Et pourtant. Au delà de l'âpreté et de l'indécision de cette confrontation et donc du résultat sportif qui n'a donné aucun vainqueur (29-29), c'est l'image de Diego Simonet évacué sur une civière qui va rester en mémoire. L'Argentin victime d'une commotion cérébrale après un choc avec Julien Rebichon a été conduit aux urgences et le 1er bilan de santé est attendu avec grande impatience. 

Ce match ne méritait pas de finir dans une telle confusion. Après un moment d'hésitation, le capitaine nîmois sera définitivement exclu et la paire arbitrale Sami-Bounouara qui a brillé par ses décisions à contre-courant pendant toute la durée de la rencontre, va ordonner un 7 mètres converti par Melvyn Richardson. 

Après avoir fait l'essentiel du jeu, notamment sur attaque placé et défendu comme des forcenés (souvent à la limite de la ligne), les Gardois avaient les cartes en main pour chambouler la statistique et enfin gagner en terre héraultaise. Ils avaient effectué une entame parfaite, exploitant les pertes de balle adverses et si Rémi Desbonnet ne s'était pas mis en évidence dans les vingt premières minutes, son binôme Teodor Paul avait parfaitement pris le relais. Les deux arrêts du Slovaque sur un 7 mètres face à Descat puis Pellas et ce duel remporté sur Fredric Pettersson permettront à Nîmes de prendre de l'avance mais le money-time va lui être fatal. La réussite de Marin Sego dans les cages adverses et à la finition un excellent Melvyn Richardson et un très précieux Diego Simonet, vo,nt faire la différence et surtout permettre d'entretenir l'espoir. Sauf qu'à huit secondes de la fin, Luc Tobie avait permis à l'USAM de reprendre la tête (28-29). L'exploit était à portée de mains. Autant fallait-il bien négocier la dernière possession montpelliéraine.  


Julien Rebichon, coupable d'un débord d'agressivité sera dans un 1er temps exclu définitivement. Tergiversation sur et autour du parquet ou ni les arbitres, ni les officiels de la table ne vont maîtriser la situation. Diego Simonet va passer un temps infini au sol avant d'être pris en charge et Sami-Bounouara vont enfin décréter que le geste du capitaine nîmois débouchait sur la sanction d'un jet de 7 mètres ! Transformé sans avoir eu trop le temps de se concentrer par Melvyn Richardson (29-29). 

Au final, les Gardois sont frustrés, les Montpelliérains, vu le contexte, se contentent du partage des points. Même si Patrice Canayer ne cachait pas son pessimisme face à une infirmerie qui ne désemplit pas avec l'indisponibilité de Julien Bos puis celle de Kévin Bonnefoy (adducteurs) et l'incertitude après le choc reçu par Diego Simonet. D'autant que les Héraultais qui comptent deux matches et sept points de mieux que Nantes doivent se déplacer en Loire-Atlantique lors de l'ultime journée et juste avant accueillir Aix et rendre visite à Toulouse. Les Nîmois eux, espèrent décrocher une place en European League. Ils ont fait le break avec Toulouse (qui compte 3 points de retard et deux matches de plus) mais avec un calendrier des plus tortueux, avec pas moins de 4 matches à disputer en 10 jours et une date à trouver (,,, ou pas) pour le déplacement à Istres (de la 25ème journée).  

Le diaporama photo de Montpellier -Nîmes par Patrick Davignon 

Un derby qui laisse Montpellier et Nîmes dos à dos 

LMSL

dimanche 23 mai 2021 - © Yves Michel

 3 min 24 de lecture

Si Diego Simonet n'avait pas quitté ses partenaires sur une civière à la suite d'une commotion cérébrale, le derby entre Montpellier et Nîmes serait resté dans la tradition. Engagé, incertain et surtout rehaussé par la présence (enfin !) d'une assistance qui même à 800, a réussi à se faire entendre. Les deux rivaux se sont quittés sans qu'il n'y ait un vainqueur (29-29). Les Gardois avaient l'exploit au bout des doigts mais ils ont raté leur conclusion.

Les matches s'enchaînent à cadence infernale, les efforts se répètent, les organismes sont sollicités la fatigue s'allonge mais un derby surtout lorsqu'il met en scène les deux entités d'un même terroir, tient toujours ses promesses.  


Et pourtant. Au delà de l'âpreté et de l'indécision de cette confrontation et donc du résultat sportif qui n'a donné aucun vainqueur (29-29), c'est l'image de Diego Simonet évacué sur une civière qui va rester en mémoire. L'Argentin victime d'une commotion cérébrale après un choc avec Julien Rebichon a été conduit aux urgences et le 1er bilan de santé est attendu avec grande impatience. 

Ce match ne méritait pas de finir dans une telle confusion. Après un moment d'hésitation, le capitaine nîmois sera définitivement exclu et la paire arbitrale Sami-Bounouara qui a brillé par ses décisions à contre-courant pendant toute la durée de la rencontre, va ordonner un 7 mètres converti par Melvyn Richardson. 

Après avoir fait l'essentiel du jeu, notamment sur attaque placé et défendu comme des forcenés (souvent à la limite de la ligne), les Gardois avaient les cartes en main pour chambouler la statistique et enfin gagner en terre héraultaise. Ils avaient effectué une entame parfaite, exploitant les pertes de balle adverses et si Rémi Desbonnet ne s'était pas mis en évidence dans les vingt premières minutes, son binôme Teodor Paul avait parfaitement pris le relais. Les deux arrêts du Slovaque sur un 7 mètres face à Descat puis Pellas et ce duel remporté sur Fredric Pettersson permettront à Nîmes de prendre de l'avance mais le money-time va lui être fatal. La réussite de Marin Sego dans les cages adverses et à la finition un excellent Melvyn Richardson et un très précieux Diego Simonet, vo,nt faire la différence et surtout permettre d'entretenir l'espoir. Sauf qu'à huit secondes de la fin, Luc Tobie avait permis à l'USAM de reprendre la tête (28-29). L'exploit était à portée de mains. Autant fallait-il bien négocier la dernière possession montpelliéraine.  


Julien Rebichon, coupable d'un débord d'agressivité sera dans un 1er temps exclu définitivement. Tergiversation sur et autour du parquet ou ni les arbitres, ni les officiels de la table ne vont maîtriser la situation. Diego Simonet va passer un temps infini au sol avant d'être pris en charge et Sami-Bounouara vont enfin décréter que le geste du capitaine nîmois débouchait sur la sanction d'un jet de 7 mètres ! Transformé sans avoir eu trop le temps de se concentrer par Melvyn Richardson (29-29). 

Au final, les Gardois sont frustrés, les Montpelliérains, vu le contexte, se contentent du partage des points. Même si Patrice Canayer ne cachait pas son pessimisme face à une infirmerie qui ne désemplit pas avec l'indisponibilité de Julien Bos puis celle de Kévin Bonnefoy (adducteurs) et l'incertitude après le choc reçu par Diego Simonet. D'autant que les Héraultais qui comptent deux matches et sept points de mieux que Nantes doivent se déplacer en Loire-Atlantique lors de l'ultime journée et juste avant accueillir Aix et rendre visite à Toulouse. Les Nîmois eux, espèrent décrocher une place en European League. Ils ont fait le break avec Toulouse (qui compte 3 points de retard et deux matches de plus) mais avec un calendrier des plus tortueux, avec pas moins de 4 matches à disputer en 10 jours et une date à trouver (,,, ou pas) pour le déplacement à Istres (de la 25ème journée).  

Le diaporama photo de Montpellier -Nîmes par Patrick Davignon 

Le match

 samedi 22 mai 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 18 | Buts : 7 | Pd : 1 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 0 | Arr Tot : 5 / 20 (25 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#30 Créteil Cesson 27 19 05/06/2021 16:00
#30 Chambéry Dunkerque 29 22 05/06/2021 17:00
#30 Toulouse Ivry 29 24 09/06/2021 19:00
#30 Paris Nîmes 47 27 04/06/2021 18:30
#30 Istres Limoges 30 30 05/06/2021 18:00
#30 Tremblay Aix en Provence 22 29 05/06/2021 18:00
#30 Nantes Montpellier 36 26 05/06/2021 18:30
#30 Chartres St Raphael 29 31 06/06/2021 16:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Paris 55 29 27 1 1
2 Montpellier 50 30 23 4 3
3 Nantes 47 30 22 3 5
4 Aix en Provence 40 30 19 2 9
5 Nîmes 38 30 17 4 9
6 Toulouse 32 30 15 2 13
7 Chambéry 31 30 12 7 11
8 St Raphael 28 30 12 4 14
9 Limoges 27 30 11 5 14
10 Dunkerque 24 30 10 4 16
11 Chartres 22 30 11 0 19
12 Créteil 22 30 11 0 19
13 Istres 20 30 8 4 18
14 Cesson 18 30 6 6 18
15 Ivry 16 30 7 2 21
16 Tremblay 8 29 3 2 24