bandeau handzone

Les clubs de Starligue pensent déjà à demain

LMSL

lundi 24 mai 2021 - © Yves Michel

 6 min 39 de lecture

Si à l'issue de la 27ème journée, les positions en tête de classement de Starligue restent figées pour la course à l'Europe (l'ordre du Top 6 n'a guère bougé ces dernières semaines), la lutte pour le maintien est encore incertaine. Qui accompagnera Tremblay, officiellement relégué, en Proligue ? Créteil a fait un pas décisif pour le maintien aux dépens d'Ivry, battu à domicile et qui du coup, se complique la tâche. A l'heure où certains clubs ont déjà délimité leurs contours dans le futur, voilà que le technicien suédois Ljubomir Vranjes est annoncé du côté de Limoges et que l'arrière cristolien Yoann Gibelin intéresse le PSG.

La 27ème journée de Starligue avait débuté jeudi, elle s'est enfin terminée ce dimanche. Le suspense  concerne surtout la relégation à l'étage inférieur. Si Tremblay ne se faisait plus guère d'illusions quant à son avenir la saison prochaine parmi l'élite, la lutte reste toujours âpre pour désigner le 2ème sacrifié. Et ce nouvel épisode, en plein week-end de Pentecôte s'est avéré révélateur. Ivry à domicile a perdu face à son voisin Créteil, la rencontre qu'il ne fallait pas, Istres a été bien inspiré d'aller s'imposer chez la lanterne rouge tremblaysienne, Cesson battu à domicile par Dunkerque devra surveiller ses arrières. Au nombre de matches disputés, les Bretons sont en avance par rapport à leurs poursuivants.  

 

En haut du classement et après s'être brillamment qualifié pour le Final Four de la Ligue des Champions, le PSG n'a pas été épargné lors de son déplacement à Aix en Provence. Les joueurs de Thierry Anti avaient très bien préparé la venue des parisiens et l'issue de la confrontation a été indécise jusqu'au bout. Le PSG a souvent viré en tête au tableau d'affichage (12-14 à la pause), les Aixois se sont accrochés et ont surtout maintenu la pression dans le money-time pour ne s'incliner que d'une longueur (28-29) à deux minutes du terme. Un dernier tir de William Accambray stoppé par Vincent Gérard aurait pu changer l'épilogue. 

A Montpellier, contrairement à des inepties qu'ont pu colporter certains génies des réseaux sociaux, Diego Simonet victime d'une commotion cérébrale après un choc avec le capitaine de Nîmes Julien Rebichon, a passé une partie de sa nuit aux urgences et en est sorti avec une belle frayeur. De voir l'Argentin quitter Bougnol dans une civière a marqué les esprits. Heureusement, un scanner n'a rien décelé d'anormal, le stratège du MHB en sera quite pour rendre visite à un neurologue dans les prochains jours. Dans ce derby que toute l'Occitanie attendait, il n'y a pas eu de vainqueur (29-29). 

Concernant l'Europe, Paris et Montpellier semblent bien partis pour décrocher les deux billets en Ligue des Champions, Aix et Nîmes sont trop loin pour coiffer Nantes sur la 3ème marche du podium. Le H a passé un dimanche plutôt tranquille faisant le break face à Limoges au bout de 17 minutes (11-7). Après un écart de six buts à la pause, le second acte a pris des allures de correction pour les hauts-Viennois qui sont restés dans l'incapacité de marquer pendant plus de 7 minutes laissant le champ libre à la classe biberon nantaise (Briet, Monar, Damatrin) et permettant à Emil Nielsen, de s'illustrer dans ses cages (14 arrêts pour le Danois). 

Limoges n'a pas à rougir de cette démonstration de force (39-22) et le capital acquis pendant la phase aller avant la trêve internationale permet de voir venir. Le promu réalise une belle 1ère saison parmi l'élite. Les hommes de Tarik Hayatoune ont encore 4 rencontres à disputer et pourraient jouer les juges de paix concernant la relégation puisqu'ils se déplacent ce mercredi à Créteil et à Istres, lors de l'ultime journée (le 4 juin). 

Limoges a confirmé en cette fin de semaine, l'info que nous vous révélions sur l'arrivée fin juillet du Slovène Jure Dolenec. L'ex Montpelliérain partagera le couvert avec ses compatriotes Dragan Gajic et Igor Zabic. Et dans un an, alors que le contrat de Tarik Hayatoune arrivera à son terme, le club limougeaud envisage de s'inscrire dans une autre dimension et lorgne déjà vers Ljubomir Vranjes. (notre photo de tête). Convoité par Celje, le Suédois qui est également à la tête de la sélection slovène pourrait donc atterrir dans la cité de la porcelaine à l'horizon 2022-2023, Il a par le passé, dirigé des formations toutes aussi prestigieuses que Flensburg (Allemagne) et veszprém (Hongrie). 

 


Il restait ce dimanche, deux matches entre adversaires concernés par la descente. Istres qui figure parmi les mal classés, a définitivement condamné Tremblay. A domicile, les joueurs de Seine-St Denis ont été sur courant alternatif. Menant de 3 unités à l'entame du dernier quart d'heure, ils ont vraiment montré leurs limites et manqué de caractère et de lucidité. Défaite d'un but (26-27) du Tunisien Hosni concédé à moins de 30 secondes du buzzer. Une page se tourne du côté de Tremblay qui comme il y a cinq ans, reprend l'ascenseur vers le bas. Joël Da Silva reste en principe aux commandes et le recrutement est déjà impressionnant. (Dumoulin, Bataille, Bingo, Camarero, Ruiz) Un peu moins de mercenaires recrutés à l'emporte pièce, mais plutôt des éléments qui s'inscrivent dans un projet d'avenir. Il faudra apprécier à l'usage. Le contraste est saisissant avec Istres qui a recruté des jokers médicaux qui à l'image du gardien danois Thorsten Fries (13 arrêts) se montrent déterminants. « Ces gars-là s'en iront dans quelques semaines et ils sont totalement investis pour maintenir l'équipe en D1, se réjouit Guillaume Crépain, le capitaine provençal (photo ci-dessus) Il y a une vraie solidarité de groupe, c'est grâce à cela qu'on gagne le match et cela fait vraiment du bien. C'était notre 2ème bataille, il en reste 6, je pense qu'il nous faut gagner encore deux matches, notre destin nous appartient. » Et le prochain rendez-vous, c'est dès mercredi pour le derby à Aix. 



De derby, il en a été question au sud de l'Ile de France dans celui du Val-de-Marne entre Ivry et Créteil qui avant de se retrouver à Delaune étaient à égalité (14 points). Si les Ivryens ont réussi à garder le contact pendant plus de trois quarts d'heure, ils ont perdu sur l'ensemble un peu trop de ballons et commis trop de fautes pour espérer inquiéter leurs voisins. Les Cristoliens ont été plus constants dans la performance. Parmi les joueurs les plus en vue, le gaucher espagnol David Jimenez, arrivé trois jours plus tôt comme joker médical et auteur d'un très bon 5/5 mais également Yoann Gibelin (photo ci-dessus), véritable poison pour la défense adverse. Le champion du Monde U21 2019 a véritablement pesé sur le jeu en l'absence de Robin Molinié, blessé. « Je pense que globalement, c'est la défense qui a fait la différence. Notamment quand Ivry est revenu au score. Dans les dix dernières minutes, on a resserré les lignes et du coup, on a pris plus de confiance en attaque. Il y a le match retour chez nous, c'est un avantage mais il reste encore beaucoup de rencontres pour s'estimer à l'abri. » L'arrière gauche commence à attirer l'attention des grands clubs parmi lesquels le PSG où il pourrait arriver d'ici une saison. Suivant la trace d'un certain Nedim Remili. En attendant, Créteil a réalisé une excellente opération en allant s'imposer à Ivry (24-28). C'est bon pour le classement (2 pts séparent désormais les deux formations), c'est bon pour le moral (avant notamment d'accueillir Limoges, mercredi mais également dans la perspective du match retour à Oubron qui reste à disputer et dont la date n'a toujours pas été trouvée, tout comme celle du déplacement à Aix). Les Cristoliens devront toutefois accueillir Nantes (concerné par le podium) et Cesson (vigilant sur la relégation) et se déplacer à Dunkerque qui n'a plus trop grand chose à disputer. Ivry devra également se rendre dans le Nord, se déplacer à Nîmes et Toulouse et accueillir Chambéry. Pour se maintenir au sein de l'élite, les hommes de Sébastien Quintallet sont condamnés à l'exploit.  

Les clubs de Starligue pensent déjà à demain 

LMSL

lundi 24 mai 2021 - © Yves Michel

 6 min 39 de lecture

Si à l'issue de la 27ème journée, les positions en tête de classement de Starligue restent figées pour la course à l'Europe (l'ordre du Top 6 n'a guère bougé ces dernières semaines), la lutte pour le maintien est encore incertaine. Qui accompagnera Tremblay, officiellement relégué, en Proligue ? Créteil a fait un pas décisif pour le maintien aux dépens d'Ivry, battu à domicile et qui du coup, se complique la tâche. A l'heure où certains clubs ont déjà délimité leurs contours dans le futur, voilà que le technicien suédois Ljubomir Vranjes est annoncé du côté de Limoges et que l'arrière cristolien Yoann Gibelin intéresse le PSG.

La 27ème journée de Starligue avait débuté jeudi, elle s'est enfin terminée ce dimanche. Le suspense  concerne surtout la relégation à l'étage inférieur. Si Tremblay ne se faisait plus guère d'illusions quant à son avenir la saison prochaine parmi l'élite, la lutte reste toujours âpre pour désigner le 2ème sacrifié. Et ce nouvel épisode, en plein week-end de Pentecôte s'est avéré révélateur. Ivry à domicile a perdu face à son voisin Créteil, la rencontre qu'il ne fallait pas, Istres a été bien inspiré d'aller s'imposer chez la lanterne rouge tremblaysienne, Cesson battu à domicile par Dunkerque devra surveiller ses arrières. Au nombre de matches disputés, les Bretons sont en avance par rapport à leurs poursuivants.  

 

En haut du classement et après s'être brillamment qualifié pour le Final Four de la Ligue des Champions, le PSG n'a pas été épargné lors de son déplacement à Aix en Provence. Les joueurs de Thierry Anti avaient très bien préparé la venue des parisiens et l'issue de la confrontation a été indécise jusqu'au bout. Le PSG a souvent viré en tête au tableau d'affichage (12-14 à la pause), les Aixois se sont accrochés et ont surtout maintenu la pression dans le money-time pour ne s'incliner que d'une longueur (28-29) à deux minutes du terme. Un dernier tir de William Accambray stoppé par Vincent Gérard aurait pu changer l'épilogue. 

A Montpellier, contrairement à des inepties qu'ont pu colporter certains génies des réseaux sociaux, Diego Simonet victime d'une commotion cérébrale après un choc avec le capitaine de Nîmes Julien Rebichon, a passé une partie de sa nuit aux urgences et en est sorti avec une belle frayeur. De voir l'Argentin quitter Bougnol dans une civière a marqué les esprits. Heureusement, un scanner n'a rien décelé d'anormal, le stratège du MHB en sera quite pour rendre visite à un neurologue dans les prochains jours. Dans ce derby que toute l'Occitanie attendait, il n'y a pas eu de vainqueur (29-29). 

Concernant l'Europe, Paris et Montpellier semblent bien partis pour décrocher les deux billets en Ligue des Champions, Aix et Nîmes sont trop loin pour coiffer Nantes sur la 3ème marche du podium. Le H a passé un dimanche plutôt tranquille faisant le break face à Limoges au bout de 17 minutes (11-7). Après un écart de six buts à la pause, le second acte a pris des allures de correction pour les hauts-Viennois qui sont restés dans l'incapacité de marquer pendant plus de 7 minutes laissant le champ libre à la classe biberon nantaise (Briet, Monar, Damatrin) et permettant à Emil Nielsen, de s'illustrer dans ses cages (14 arrêts pour le Danois). 

Limoges n'a pas à rougir de cette démonstration de force (39-22) et le capital acquis pendant la phase aller avant la trêve internationale permet de voir venir. Le promu réalise une belle 1ère saison parmi l'élite. Les hommes de Tarik Hayatoune ont encore 4 rencontres à disputer et pourraient jouer les juges de paix concernant la relégation puisqu'ils se déplacent ce mercredi à Créteil et à Istres, lors de l'ultime journée (le 4 juin). 

Limoges a confirmé en cette fin de semaine, l'info que nous vous révélions sur l'arrivée fin juillet du Slovène Jure Dolenec. L'ex Montpelliérain partagera le couvert avec ses compatriotes Dragan Gajic et Igor Zabic. Et dans un an, alors que le contrat de Tarik Hayatoune arrivera à son terme, le club limougeaud envisage de s'inscrire dans une autre dimension et lorgne déjà vers Ljubomir Vranjes. (notre photo de tête). Convoité par Celje, le Suédois qui est également à la tête de la sélection slovène pourrait donc atterrir dans la cité de la porcelaine à l'horizon 2022-2023, Il a par le passé, dirigé des formations toutes aussi prestigieuses que Flensburg (Allemagne) et veszprém (Hongrie). 

 


Il restait ce dimanche, deux matches entre adversaires concernés par la descente. Istres qui figure parmi les mal classés, a définitivement condamné Tremblay. A domicile, les joueurs de Seine-St Denis ont été sur courant alternatif. Menant de 3 unités à l'entame du dernier quart d'heure, ils ont vraiment montré leurs limites et manqué de caractère et de lucidité. Défaite d'un but (26-27) du Tunisien Hosni concédé à moins de 30 secondes du buzzer. Une page se tourne du côté de Tremblay qui comme il y a cinq ans, reprend l'ascenseur vers le bas. Joël Da Silva reste en principe aux commandes et le recrutement est déjà impressionnant. (Dumoulin, Bataille, Bingo, Camarero, Ruiz) Un peu moins de mercenaires recrutés à l'emporte pièce, mais plutôt des éléments qui s'inscrivent dans un projet d'avenir. Il faudra apprécier à l'usage. Le contraste est saisissant avec Istres qui a recruté des jokers médicaux qui à l'image du gardien danois Thorsten Fries (13 arrêts) se montrent déterminants. « Ces gars-là s'en iront dans quelques semaines et ils sont totalement investis pour maintenir l'équipe en D1, se réjouit Guillaume Crépain, le capitaine provençal (photo ci-dessus) Il y a une vraie solidarité de groupe, c'est grâce à cela qu'on gagne le match et cela fait vraiment du bien. C'était notre 2ème bataille, il en reste 6, je pense qu'il nous faut gagner encore deux matches, notre destin nous appartient. » Et le prochain rendez-vous, c'est dès mercredi pour le derby à Aix. 



De derby, il en a été question au sud de l'Ile de France dans celui du Val-de-Marne entre Ivry et Créteil qui avant de se retrouver à Delaune étaient à égalité (14 points). Si les Ivryens ont réussi à garder le contact pendant plus de trois quarts d'heure, ils ont perdu sur l'ensemble un peu trop de ballons et commis trop de fautes pour espérer inquiéter leurs voisins. Les Cristoliens ont été plus constants dans la performance. Parmi les joueurs les plus en vue, le gaucher espagnol David Jimenez, arrivé trois jours plus tôt comme joker médical et auteur d'un très bon 5/5 mais également Yoann Gibelin (photo ci-dessus), véritable poison pour la défense adverse. Le champion du Monde U21 2019 a véritablement pesé sur le jeu en l'absence de Robin Molinié, blessé. « Je pense que globalement, c'est la défense qui a fait la différence. Notamment quand Ivry est revenu au score. Dans les dix dernières minutes, on a resserré les lignes et du coup, on a pris plus de confiance en attaque. Il y a le match retour chez nous, c'est un avantage mais il reste encore beaucoup de rencontres pour s'estimer à l'abri. » L'arrière gauche commence à attirer l'attention des grands clubs parmi lesquels le PSG où il pourrait arriver d'ici une saison. Suivant la trace d'un certain Nedim Remili. En attendant, Créteil a réalisé une excellente opération en allant s'imposer à Ivry (24-28). C'est bon pour le classement (2 pts séparent désormais les deux formations), c'est bon pour le moral (avant notamment d'accueillir Limoges, mercredi mais également dans la perspective du match retour à Oubron qui reste à disputer et dont la date n'a toujours pas été trouvée, tout comme celle du déplacement à Aix). Les Cristoliens devront toutefois accueillir Nantes (concerné par le podium) et Cesson (vigilant sur la relégation) et se déplacer à Dunkerque qui n'a plus trop grand chose à disputer. Ivry devra également se rendre dans le Nord, se déplacer à Nîmes et Toulouse et accueillir Chambéry. Pour se maintenir au sein de l'élite, les hommes de Sébastien Quintallet sont condamnés à l'exploit.  

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#30 Créteil Cesson 27 19 05/06/2021 16:00
#30 Chambéry Dunkerque 29 22 05/06/2021 17:00
#30 Toulouse Ivry 29 24 09/06/2021 19:00
#30 Paris Nîmes 47 27 04/06/2021 18:30
#30 Istres Limoges 30 30 05/06/2021 18:00
#30 Tremblay Aix en Provence 22 29 05/06/2021 18:00
#30 Nantes Montpellier 36 26 05/06/2021 18:30
#30 Chartres St Raphael 29 31 06/06/2021 16:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Paris 55 29 27 1 1
2 Montpellier 50 30 23 4 3
3 Nantes 47 30 22 3 5
4 Aix en Provence 40 30 19 2 9
5 Nîmes 38 30 17 4 9
6 Toulouse 32 30 15 2 13
7 Chambéry 31 30 12 7 11
8 St Raphael 28 30 12 4 14
9 Limoges 27 30 11 5 14
10 Dunkerque 24 30 10 4 16
11 Chartres 22 30 11 0 19
12 Créteil 22 30 11 0 19
13 Istres 20 30 8 4 18
14 Cesson 18 30 6 6 18
15 Ivry 16 30 7 2 21
16 Tremblay 8 29 3 2 24