bandeau handzone

Un Porto en apéritif !

Champion's League

mercredi 6 avril 2022 - © Yves Michel

 4 min 54 de lecture

Montpellier a réalisé le match qu'il fallait. En battant le FC Porto (35-27), les Héraultais se qualifient pour les quarts de finale de la Ligue des Champions où à la mi-mai, ils seront opposés aux Polonais de Kielce. Ce mercredi, le MHB a été porté par un Kévin Bonnefoi insolent d'autorité devant ses cages. Huit buts d'avance à la pause, autant au final, c'est ce qui fait tout simplement la réussite complète d'une soirée !

Dans le 1er acte, c’est assurément ce qu’on peut qualifier d’entrée en matière rêvée et ce n’est même pas sûr que les Montpelliérains eux-mêmes aient envisagé une telle aisance face à Porto. Les Portugais ont rivalisé d’égal à égal pendant les dix 1ères minutes avant de s’effondrer. En face, le MHB a imposé ses conceptions et son rythme. Occupation parfaite des espaces, mobilité en défense et surtout dans les cages, Kévin Bonnefoi très concentré et déterminé à ne rien laisser passer. Le pivot portugais Iturriza complètement à côté de ses chaussettes, va l’apprendre à ses dépens (0/5 à 6m). Dans ces trente premières minutes, les stats du portier héraultais sont éloquentes. Neuf arrêts officiellement recensés dont deux à 7 mètres devant Areia et Cruz et une efficacité à 45% (sur douze parades au total). En contrepartie de l’excellente prestation de leur partenaire, les attaquants n’ont eu qu’à dérouler. Porto ne va rien marquer pendant sept longues minutes, Montpellier avait pris le large (14-8 à la 22ème). Et va même continuer sur sa lancée, les Lusitaniens se montrant toujours aussi limités et maladroits dans leurs choix.  Leur coach Magnus Andersson ayant utilisé deux temps morts en 24 minutes, c’est dire la désorganisation constatée au sein du FC Porto. Totalement en confiance, le MHB ne va rien céder avec une efficacité au tir atteignant les 93% ! Le FC Porto était méconnaissable et ne sera jamais en position de représenter un quelconque danger. Le retour aux vestiaires était le bienvenu ! (19-11). 


La réaction portugaise était attendue. La reprise des tauliers de Bougnol (rebaptisé FDI Arena) sera moins franche. Ils vont montrer une certaine fragilité en défense et un manque de réussite devant le gardien Sebastian Frandsen. Le matelas était certes confortable mais Valentin Porte et cie vont encaisser un 3-0. La circulation de la balle était moins fluide. Ce temps faible va durer une dizaine de minutes. Le temps de retrouver des velléités sur jeu rapide et à Diego Simonet qui ces derniers jours avait été au cœur d’un imbroglio médiatique de remettre de l’ordre dans la maison. A Porto, si Branquinho se montrait dangereux sur son aile, Magalhaes sur la base arrière et Frandsen dans les cages, c’était à peu près tout à signaler. Montpellier avait retrouvé son collectif et alors que les minutes s’égrenaient et l’écart repassait au-dessus de la barre des 7 buts, Patrice Canayer utilisait la profondeur de son banc. Le minot de la génération 2002 Alexis Berthier va même inscrire son 1er but en Ligue des Champions (34-26 à la 58ème) et Charles Bolzinger, réaliser sa 1ère parade. Tout le monde allait participer à la fête et à un succès très convaincant (35-27). 

Montpellier qui avait concédé le nul (29-29) au Portugal, se qualifie pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Dans son histoire, c’est la 9ème fois en vingt ans que le club héraultais atteint pareil niveau. La dernière, c’était en 2018 et on se rappelle comment l’histoire s’était terminée. 

Avant d’envisager le Final Four à Cologne, les Montpelliérains devront franchir un sacré obstacle. Les Polonais de Kielce, le club de Nicolas Tournat et Dylan Nahi. Le match aller à domicile est programmé autour du 11 mai, le retour, la semaine suivante.  

Les stats de Montpellier HB Bonnefoi (12 arrêts à 32%) Bolzinger (1 arrêt à 33%) – Berthier (1/1) Simonet (4/5) Villeminot (6/7) Descat (7/10 dt 2/2 à 7m) Pellas (1/1) Bataille (0/1) Panic (3/5) Lenne A. (1/3) Porte (3/5) Lenne Y. (5/5) Wallinius (3/6) Duarte (1/1) 

Les stats du FC Porto : Mitrevski (1 arrêt à 11%) Frandsen (9 arrêts à 24%) - Valdès (1/4) Iturriza (2/8) Cruz (3/6 dt 3/4 à 7m) M'Bengue (1/2) Silva (1/4) Salina (6/6) Sliskovic (2/3) Fernandes (2/2) Branquinho (2/3) Areia (0/1 à 7m) Alves (1/1) Magalhaes (5/8)

Evolution du score : 3-2 (5) 5-4 (10) 8-5 (15) 13-7 (20) 15-9 (25) 19-11 (MT) 20-15 (35) 23-17 (40) 27-19 (45) 29-21 (50) 32-23 (55) 35-27 (FIN)



Dans l’autre play-off de la soirée, les Hongrois de Veszprém (en tête pendant 57 minutes) et les Macédoniens du Vardar n’ont pu se départager (31-31). Comme à l’aller, les partenaires de Kentin Mahé (auteur à titre personnel de 4 buts sur 7 tentatives dont 2/3 à 7m) avaient gagné à l’extérieur à Skopje (30-22), ils basculent vers les quarts où ils seront opposés aux Danois d’Aalborg. 



Ce jeudi, l’autre club français toujours en course en Ligue des Champions devra à son tour faire la différence à domicile s’il veut basculer en quarts. Le PSG accueille les Norvégiens d’Elverum à Coubertin. Tout est à faire puisque la semaine dernière, à l’aller, les deux formations n’ont pu se départager (30-30). L’équation est simple : pour avoir le droit de retrouver les Allemands de Kiel au tour suivant, les Parisiens (qui avaient été portés à l'aller par le Polonais Syprzak - photo ci-dessus) doivent s’imposer ou faire match nul en ne dépassant pas la barre des 29 buts. Ce qui a changé par rapport au voyage en Norvège, c’est qu’entre temps, dimanche face à Aix, Nédim Rémili est sorti, apparemment blessé au pied droit. L’incertitude plane quant à la participation du gaucher international. Elverum estime n’avoir rien à perdre dans cette confrontation et être en mesure de renverser des montagnes ! 


LE DIAPORAMA PHOTOS DE MHB - PORTO PAR PATRICK DAVIGNON 


Un Porto en apéritif !  

Champion's League

mercredi 6 avril 2022 - © Yves Michel

 4 min 54 de lecture

Montpellier a réalisé le match qu'il fallait. En battant le FC Porto (35-27), les Héraultais se qualifient pour les quarts de finale de la Ligue des Champions où à la mi-mai, ils seront opposés aux Polonais de Kielce. Ce mercredi, le MHB a été porté par un Kévin Bonnefoi insolent d'autorité devant ses cages. Huit buts d'avance à la pause, autant au final, c'est ce qui fait tout simplement la réussite complète d'une soirée !

Dans le 1er acte, c’est assurément ce qu’on peut qualifier d’entrée en matière rêvée et ce n’est même pas sûr que les Montpelliérains eux-mêmes aient envisagé une telle aisance face à Porto. Les Portugais ont rivalisé d’égal à égal pendant les dix 1ères minutes avant de s’effondrer. En face, le MHB a imposé ses conceptions et son rythme. Occupation parfaite des espaces, mobilité en défense et surtout dans les cages, Kévin Bonnefoi très concentré et déterminé à ne rien laisser passer. Le pivot portugais Iturriza complètement à côté de ses chaussettes, va l’apprendre à ses dépens (0/5 à 6m). Dans ces trente premières minutes, les stats du portier héraultais sont éloquentes. Neuf arrêts officiellement recensés dont deux à 7 mètres devant Areia et Cruz et une efficacité à 45% (sur douze parades au total). En contrepartie de l’excellente prestation de leur partenaire, les attaquants n’ont eu qu’à dérouler. Porto ne va rien marquer pendant sept longues minutes, Montpellier avait pris le large (14-8 à la 22ème). Et va même continuer sur sa lancée, les Lusitaniens se montrant toujours aussi limités et maladroits dans leurs choix.  Leur coach Magnus Andersson ayant utilisé deux temps morts en 24 minutes, c’est dire la désorganisation constatée au sein du FC Porto. Totalement en confiance, le MHB ne va rien céder avec une efficacité au tir atteignant les 93% ! Le FC Porto était méconnaissable et ne sera jamais en position de représenter un quelconque danger. Le retour aux vestiaires était le bienvenu ! (19-11). 


La réaction portugaise était attendue. La reprise des tauliers de Bougnol (rebaptisé FDI Arena) sera moins franche. Ils vont montrer une certaine fragilité en défense et un manque de réussite devant le gardien Sebastian Frandsen. Le matelas était certes confortable mais Valentin Porte et cie vont encaisser un 3-0. La circulation de la balle était moins fluide. Ce temps faible va durer une dizaine de minutes. Le temps de retrouver des velléités sur jeu rapide et à Diego Simonet qui ces derniers jours avait été au cœur d’un imbroglio médiatique de remettre de l’ordre dans la maison. A Porto, si Branquinho se montrait dangereux sur son aile, Magalhaes sur la base arrière et Frandsen dans les cages, c’était à peu près tout à signaler. Montpellier avait retrouvé son collectif et alors que les minutes s’égrenaient et l’écart repassait au-dessus de la barre des 7 buts, Patrice Canayer utilisait la profondeur de son banc. Le minot de la génération 2002 Alexis Berthier va même inscrire son 1er but en Ligue des Champions (34-26 à la 58ème) et Charles Bolzinger, réaliser sa 1ère parade. Tout le monde allait participer à la fête et à un succès très convaincant (35-27). 

Montpellier qui avait concédé le nul (29-29) au Portugal, se qualifie pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Dans son histoire, c’est la 9ème fois en vingt ans que le club héraultais atteint pareil niveau. La dernière, c’était en 2018 et on se rappelle comment l’histoire s’était terminée. 

Avant d’envisager le Final Four à Cologne, les Montpelliérains devront franchir un sacré obstacle. Les Polonais de Kielce, le club de Nicolas Tournat et Dylan Nahi. Le match aller à domicile est programmé autour du 11 mai, le retour, la semaine suivante.  

Les stats de Montpellier HB Bonnefoi (12 arrêts à 32%) Bolzinger (1 arrêt à 33%) – Berthier (1/1) Simonet (4/5) Villeminot (6/7) Descat (7/10 dt 2/2 à 7m) Pellas (1/1) Bataille (0/1) Panic (3/5) Lenne A. (1/3) Porte (3/5) Lenne Y. (5/5) Wallinius (3/6) Duarte (1/1) 

Les stats du FC Porto : Mitrevski (1 arrêt à 11%) Frandsen (9 arrêts à 24%) - Valdès (1/4) Iturriza (2/8) Cruz (3/6 dt 3/4 à 7m) M'Bengue (1/2) Silva (1/4) Salina (6/6) Sliskovic (2/3) Fernandes (2/2) Branquinho (2/3) Areia (0/1 à 7m) Alves (1/1) Magalhaes (5/8)

Evolution du score : 3-2 (5) 5-4 (10) 8-5 (15) 13-7 (20) 15-9 (25) 19-11 (MT) 20-15 (35) 23-17 (40) 27-19 (45) 29-21 (50) 32-23 (55) 35-27 (FIN)



Dans l’autre play-off de la soirée, les Hongrois de Veszprém (en tête pendant 57 minutes) et les Macédoniens du Vardar n’ont pu se départager (31-31). Comme à l’aller, les partenaires de Kentin Mahé (auteur à titre personnel de 4 buts sur 7 tentatives dont 2/3 à 7m) avaient gagné à l’extérieur à Skopje (30-22), ils basculent vers les quarts où ils seront opposés aux Danois d’Aalborg. 



Ce jeudi, l’autre club français toujours en course en Ligue des Champions devra à son tour faire la différence à domicile s’il veut basculer en quarts. Le PSG accueille les Norvégiens d’Elverum à Coubertin. Tout est à faire puisque la semaine dernière, à l’aller, les deux formations n’ont pu se départager (30-30). L’équation est simple : pour avoir le droit de retrouver les Allemands de Kiel au tour suivant, les Parisiens (qui avaient été portés à l'aller par le Polonais Syprzak - photo ci-dessus) doivent s’imposer ou faire match nul en ne dépassant pas la barre des 29 buts. Ce qui a changé par rapport au voyage en Norvège, c’est qu’entre temps, dimanche face à Aix, Nédim Rémili est sorti, apparemment blessé au pied droit. L’incertitude plane quant à la participation du gaucher international. Elverum estime n’avoir rien à perdre dans cette confrontation et être en mesure de renverser des montagnes ! 


LE DIAPORAMA PHOTOS DE MHB - PORTO PAR PATRICK DAVIGNON 


Dans la même rubrique

Champion's League
vendredi 1 juillet 2022
  
Champion's League
dimanche 19 juin 2022
  
Champion's League
samedi 4 juin 2022
  
Champion's League
mercredi 18 mai 2022
  
  1 2 3 4   

Le match

 mercredi 6 avril 2022

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 18 | Buts : 5 | Pd : 2 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 12 | Arr Tot : 14 / 39 (35,9 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#16 Kiel Veszprem 37 35 19/06/2022 15:15
#16 Barcelone Kielce 37 35 19/06/2022 18:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Barcelone 8 4 4 0 0
2 Kielce 6 4 3 0 1
3 Kiel 5 4 2 1 1
4 Veszprem 5 6 2 1 3
5 Paris 4 4 1 2 1
6 Montpellier 3 4 1 1 2
7 Flensburg 2 4 1 0 3
8 Aalborg 2 2 1 0 1
9 Szeged 2 2 1 0 1
10 Vardar Skopje 1 2 0 1 1
11 Porto 1 2 0 1 1
12 Elverum 1 2 0 1 1