bandeau handzone

La Ligue des Champions reste à Barcelone !

Champion's League

dimanche 19 juin 2022 - © Yves Michel

 3 min 52 de lecture

Barcelone étend encore un peu plus sa mainmise sur le palmarès de la Ligue des Champions. En battant Kielce aux tirs au but (37-35), le Barça remporte le 11ème trophée de son histoire, le 2ème consécutif depuis que l'épreuve est organisée à Cologne. Le match a été très serré et de chaque côté, les gardiens Perez de Vargas pour les Catalans et Wolff pour les Polonais ont joué un rôle déterminant. Mais c'est Barcelone qui a eu le dernier mot après plus de 70 minutes sur le parquet de la Lanxess Arena.

Quand au terme des soixante minutes règlementaires, le pivot Artem Karalek laissé libre de ses mouvements par une défense de Barcelone tactiquement mal inspirée, a égalisé, arrachant de fait, la prolongation, on a bien cru que Kielce était en train de renouveler le scénario de 2016. Six ans plus tôt, l'équipe déjà coachée par Talant Dujshebaev avait réussi non seulement l'exploit de remonter un handicap de 9 buts sur les Hongrois de Veszprém, de faire durer le plaisir jusqu'aux tirs au but et surtout d'inscrire pour la 1ère fois de son histoire, son nom au palmarès de la Ligue des Champions ! Cette fois-ci, le scénario n'a pourtant pas été le même. Pendant le match mais surtout lors de cette séance où un face à face avec un gardien devient si déterminant. Si en 1ère période, les Catalans ont tenté d'imposer leur rythme, montré un peu plus d'efficacité en attaque et de sérieux en défense, poussant leur adversaire à abandonner quelques ballons en route (5-2 à la 7ème), l'écart a été vite réduit grâce notamment à la prestation d'Andreas Wolff qui a engagé un bras de fer dans ses cages avec son vis-à-vis Gonzalo Perez de Vargas. Juste avant la pause, le Barça privé très tôt de son meneur de jeu Luka Cindric, s'est mis à son tour à perdre des ballons et à être plus brouillon dans ses choix, à commettre des fautes qui vont lui coûter cher. Une petite longueur d'avance avant le retour au vestiaire (14-13) pour les "Blaugrana" donc tout était à faire. Pendant tout le second acte, les deux équipes vont se rendre coup pour coup. Kielce qui avait inscrit le 1er but du match va basculer à nouveau devant (16-17 à la 36ème) et aurait même pu faire le break si le gardien barcelonais ne s'était pas interposé notamment à un quart d'heure du terme face à Moryto à 7 mètres. La guerre des nerfs était déclarée. C'est à celui qui craquerait le 1er. Dans le money-time, les Polonais auraient très bien pu en finir et entrevoir la plus haute marche du podium. Mais l'accumulation des erreurs va l'empêcvher d'envisager un tel dénouement. Il faudra une faute d'inattention de la défense centrale espagnole qui va "oublier" Karalek pour que l'égalisation (28-28) pousse tout le monde à repartir sur une prolongation de 2 fois 5 minutes.  Le K-O attendu n'a pas eu lieu et il faudra pousser jusqu'à cette série de 5 face-à-face avec le gardien adverse. Barcelone va réussir ses cinq tirs (le dernier étant parfaitement converti par Ludovic Fabrégas), Kielce va rater son 3ème, Perez de Vargas détournant la trajectoire de son compatriote Alex Dujshebaev. 37-35... le Barça remporte sa 11ème Ligue des Champions et se succède à lui-même au palmarès de l'épreuve. Et ce dimanche soir, quatre Français (Ludo Fabregas, Dika Mem, Timothey N'Guessan et Melvyn Richardson) ont soulevé le trophée. 


Finale de la Ligue des Champions, dimanche 19 juin 2022,
Cologne, Lanxess Arena 

Barça - Lomza Kielce 37-35 (14-13) (32-32) (5 tirs à 3)

Arbitres: Matija Gubica & Boris Milosevic (Croatie)

Barça: Perez de Vargas (12/44), Maciel - Mem (5/10), Arino (3/4), Janc (1/1), N’Guessan (5/10), Gomez (9/12 dt 5/5 à 7m), Petrus (1/1), Cindrić (0/1), Fernandez (3/3), Makuc (1/1), Langaro (1/2), Richardson (2/4), Fabregas (1/2), Ben Ali, Ali Zein

Lomza Vive Kielce: Kornecki (0/1), Wolff (12/43) - Vujović (4/4), Sánchez-Migallón, Olejniczak, Sićko (3/7), A. Dujshebaev (4/9), Tournat (2/3), Karačić (1/1), Kulesh (4/6), Moryto (4/7 dt 4/5 à 7m), D. Dujshebaev (4/8), Paczkowski, Gębala, Karalek (4/5), Nahi (2/2)

Séance des tirs au but

Barça: Gomez (x) Mem (x) Richardson (x) Ali Zein (x) Fabregas (x)

Kielce: Moryto (x) Karacic (x) A. Dujshebaev (0) D. Dujshebaev (x)

Dans la petite finale, la confrontation entre Kiel et Veszprém est allée jusqu'aux tirs au but sans prolongations. Les deux équipes étaient à égalité à l'issue du temps règlementaire (34-34), le face à face avec les gardiens a été fatal aux Hongrois qui ont raté 3 de leurs quatre tentatives. Kiel prend la 3ème place (37-35) 

La Ligue des Champions reste à Barcelone ! 

Champion's League

dimanche 19 juin 2022 - © Yves Michel

 3 min 52 de lecture

Barcelone étend encore un peu plus sa mainmise sur le palmarès de la Ligue des Champions. En battant Kielce aux tirs au but (37-35), le Barça remporte le 11ème trophée de son histoire, le 2ème consécutif depuis que l'épreuve est organisée à Cologne. Le match a été très serré et de chaque côté, les gardiens Perez de Vargas pour les Catalans et Wolff pour les Polonais ont joué un rôle déterminant. Mais c'est Barcelone qui a eu le dernier mot après plus de 70 minutes sur le parquet de la Lanxess Arena.

Quand au terme des soixante minutes règlementaires, le pivot Artem Karalek laissé libre de ses mouvements par une défense de Barcelone tactiquement mal inspirée, a égalisé, arrachant de fait, la prolongation, on a bien cru que Kielce était en train de renouveler le scénario de 2016. Six ans plus tôt, l'équipe déjà coachée par Talant Dujshebaev avait réussi non seulement l'exploit de remonter un handicap de 9 buts sur les Hongrois de Veszprém, de faire durer le plaisir jusqu'aux tirs au but et surtout d'inscrire pour la 1ère fois de son histoire, son nom au palmarès de la Ligue des Champions ! Cette fois-ci, le scénario n'a pourtant pas été le même. Pendant le match mais surtout lors de cette séance où un face à face avec un gardien devient si déterminant. Si en 1ère période, les Catalans ont tenté d'imposer leur rythme, montré un peu plus d'efficacité en attaque et de sérieux en défense, poussant leur adversaire à abandonner quelques ballons en route (5-2 à la 7ème), l'écart a été vite réduit grâce notamment à la prestation d'Andreas Wolff qui a engagé un bras de fer dans ses cages avec son vis-à-vis Gonzalo Perez de Vargas. Juste avant la pause, le Barça privé très tôt de son meneur de jeu Luka Cindric, s'est mis à son tour à perdre des ballons et à être plus brouillon dans ses choix, à commettre des fautes qui vont lui coûter cher. Une petite longueur d'avance avant le retour au vestiaire (14-13) pour les "Blaugrana" donc tout était à faire. Pendant tout le second acte, les deux équipes vont se rendre coup pour coup. Kielce qui avait inscrit le 1er but du match va basculer à nouveau devant (16-17 à la 36ème) et aurait même pu faire le break si le gardien barcelonais ne s'était pas interposé notamment à un quart d'heure du terme face à Moryto à 7 mètres. La guerre des nerfs était déclarée. C'est à celui qui craquerait le 1er. Dans le money-time, les Polonais auraient très bien pu en finir et entrevoir la plus haute marche du podium. Mais l'accumulation des erreurs va l'empêcvher d'envisager un tel dénouement. Il faudra une faute d'inattention de la défense centrale espagnole qui va "oublier" Karalek pour que l'égalisation (28-28) pousse tout le monde à repartir sur une prolongation de 2 fois 5 minutes.  Le K-O attendu n'a pas eu lieu et il faudra pousser jusqu'à cette série de 5 face-à-face avec le gardien adverse. Barcelone va réussir ses cinq tirs (le dernier étant parfaitement converti par Ludovic Fabrégas), Kielce va rater son 3ème, Perez de Vargas détournant la trajectoire de son compatriote Alex Dujshebaev. 37-35... le Barça remporte sa 11ème Ligue des Champions et se succède à lui-même au palmarès de l'épreuve. Et ce dimanche soir, quatre Français (Ludo Fabregas, Dika Mem, Timothey N'Guessan et Melvyn Richardson) ont soulevé le trophée. 


Finale de la Ligue des Champions, dimanche 19 juin 2022,
Cologne, Lanxess Arena 

Barça - Lomza Kielce 37-35 (14-13) (32-32) (5 tirs à 3)

Arbitres: Matija Gubica & Boris Milosevic (Croatie)

Barça: Perez de Vargas (12/44), Maciel - Mem (5/10), Arino (3/4), Janc (1/1), N’Guessan (5/10), Gomez (9/12 dt 5/5 à 7m), Petrus (1/1), Cindrić (0/1), Fernandez (3/3), Makuc (1/1), Langaro (1/2), Richardson (2/4), Fabregas (1/2), Ben Ali, Ali Zein

Lomza Vive Kielce: Kornecki (0/1), Wolff (12/43) - Vujović (4/4), Sánchez-Migallón, Olejniczak, Sićko (3/7), A. Dujshebaev (4/9), Tournat (2/3), Karačić (1/1), Kulesh (4/6), Moryto (4/7 dt 4/5 à 7m), D. Dujshebaev (4/8), Paczkowski, Gębala, Karalek (4/5), Nahi (2/2)

Séance des tirs au but

Barça: Gomez (x) Mem (x) Richardson (x) Ali Zein (x) Fabregas (x)

Kielce: Moryto (x) Karacic (x) A. Dujshebaev (0) D. Dujshebaev (x)

Dans la petite finale, la confrontation entre Kiel et Veszprém est allée jusqu'aux tirs au but sans prolongations. Les deux équipes étaient à égalité à l'issue du temps règlementaire (34-34), le face à face avec les gardiens a été fatal aux Hongrois qui ont raté 3 de leurs quatre tentatives. Kiel prend la 3ème place (37-35) 

Dans la même rubrique

Champion's League
mercredi 28 septembre 2022
  
Champion's League
jeudi 22 septembre 2022
  
Champion's League
vendredi 9 septembre 2022
  
Champion's League
vendredi 1 juillet 2022
  
Champion's League
samedi 4 juin 2022
  
  1 2 3 4   

Le match

 dimanche 19 juin 2022

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 31 | Buts : 10 | Pd : 1 | Int : 1
 Top Gardien
Eval : 0 | Arr Tot : 0 / 0 (Non numérique %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#16 Kiel Veszprem 37 35 19/06/2022 15:15
#16 Barcelone Kielce 37 35 19/06/2022 18:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Barcelone 8 4 4 0 0
2 Kielce 6 4 3 0 1
3 Kiel 5 4 2 1 1
4 Veszprem 5 6 2 1 3
5 Paris 4 4 1 2 1
6 Montpellier 3 4 1 1 2
7 Flensburg 2 4 1 0 3
8 Aalborg 2 2 1 0 1
9 Szeged 2 2 1 0 1
10 Vardar Skopje 1 2 0 1 1
11 Porto 1 2 0 1 1
12 Elverum 1 2 0 1 1