mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Présentation de Jérémy Roussel :
 
https://www.handzone.net/upload/rgo2016/jeremyroussel.jpg             
Il entraîne Aurillac HBCA de 2008 à 2010 pour sa première année promu en LNH. De 2010 à 2014, il entraîne le Pays d'Aix UCH qu'il mène au titre de champion de France de Pro D2 en 2012. Lors de la saison 2013, il manage les frères Nikola et Luka Karabatic.



Il prend la charge de l'équipe féminine de Metz Handball en 2014 avec une victoire en coupe de France puis prend les rênes de l'équipe masculine de Chartres en décembre 2015.

Jérémy Roussel est l'auteur d'un livre, "Recueil de pensées pour coachs en mal d'inspiration", paru aux Éditions du Volcan en octobre 2014.



  
https://www.handzone.net/upload/rgo2016/j1/recueildepenseesjeremyroussel.jpg

Après une présentation vidéo de Guy Otternaud à travers les ages et ses différentes activités, Jéremy Roussel débutait sa conférence pour nous donner les éléments clefs d’une gestion de groupe maîtrisée.

Au sommaire de cette conférence :
  • Introduction : Entraineur principal, c’est quoi en 2016?
  • Du talent… peut être… mais surtout pleins d’autres choses essentielles.
  • Quelques références théoriques.
  • Le recrutement
  • La relation individuelle
  • La mobilisation de l’équipe
  • Le capitaine-les relais
  • Recadrage-Gestion des conflits
  • Conclusion

https://www.handzone.net/upload/rgo2016/j1/jrousselconf1.jpg
Evolution du Métier

Liée à:

  • Professionnalisation, importance accrue des enjeux
  • Individualisme, attentes personnalisées
  • Défiance vis-à-vis de l’autorité: (nuance et subtilité)
  • Besoin d’autonomie
  • Quête de sens…

Complexification de la fonction : Métier de Comportement, de Décision, de Communication, d’Organisation


Conscience et Gestion de Soi


https://www.handzone.net/upload/rgo2016/j1/jrousselc1.jpg

Il est difficile de concevoir de vraies réussites si les responsables eux-mêmes ne maîtrisent pas leurs émotions, leurs pulsions, les besoins de reconnaissance exacerbées, le narcissisme…

Une bonne gestion de soi… pour mieux gérer son équipe:
  1. Devoir d’exemplarité, exigence vis-à-vis de soi
  2. Assumer l’autorité-Arbitrer
  3. Maîtrise de ses émotions
  4. Engagement et ténacité…

à propos de besoins…

Peu de personnes ont cette capacité à être conscientes, lucides et engagées, au point de maîtriser leur vie professionnelle et leur vie tout court. Elles matérialisent ainsi des besoins significatifs d’être aidées à se construire, à se définir, et pas seulement à obéir. Le management c’est une grande prise de conscience de l’humain.
 
Cinq piliers permettent d’expliciter la véritable valeur ajoutée d’un manager:

https://www.handzone.net/upload/rgo2016/j1/jrousselconf2.jpg

Le besoin de pression et de défi

La compétition et ses exigences, l’atteinte d’objectifs demandent une force mentale. Même contre ses propres intérêts, le joueur ne fait pas toujours preuve de cette énergie décisive.
Pour bien gérer, l’entraîneur doit créer des pressions supportables sur les personnes qu’il manage; stimuler, secouer, réveiller, interpeller: c’est un apporteur d’énergie!


Le besoin de sens et de limites

Les personnes sont traversées par de multiples informations, pulsions, projets, conflits. C’est le chaos qui règne dans le mental et non pas l’ordre. Lorsqu’il a  trop de possibilités et de libertés, l’individu peut vivre des buts et désirs contradictoires.
L’entraîneur a pour fonction de fixer des règles, des principes, des procédures, qui constituent le propre d’une organisation professionnelle, dans laquelle tout un chacun ne fait pas ce qu’il veut.
L’entraineur doit constamment recréer de l’ordre en expliquant, en liant, en projetant des évènements entre eux et en faisant vivre des règles du jeu.


Le besoin d’être entendu

L’accumulation d’impressions, de ressentiments, de non-dits génèrent des blocages chez les personnes. Le non-dit est un destructeur de l’équilibre humain.
Il convient de se rappeler qu’une personne qui ne se sent pas écoutée risque de rentrer en guerre.
Un entraîneur doit donc écouter.


Le besoin d’habiletés nouvelles, de grandir

Le joueur cherche à grandir, à découvrir, pas seulement à avoir des activités et encore moins des activités répétitives. L’accomplissement, la réussite psychologique qui s’appuient sur l’acquisition d’habiletés ou de compétences nouvelles sont d’une grande importance.
Un entraîneur est un inventeur de défis et d’évènements qui mobilisent les personnes à la mesure de leurs habiletés.

Le besoin d’un miroir de l’état d’esprit

L’état d’esprit constructif est un puissant moteur de la performance, pas seulement un élément agréable ou désagréable dans les relations.
Manager l’état d’esprit consiste à créer une atmosphère de travail propice au respect de valeurs fondamentales (tolérance, coopération, bienveillance…).
Une équipe se comporte comme le chef l’induit.
Un entraîneur a la lourde responsabilité de créer et d’entretenir un état d’esprit positif et constructif auprès des personnes dont il s’occupe. C’est un combat de tous les instants qui nécessite parfois des interventions fortes.


https://www.handzone.net/upload/rgo2016/j1/jrousselconf3.jpg


Le recrutement

Le staff: Loyauté, Engagement, Compétences
Les joueurs: Qualités techniques… et humaines (Background)
Au cours du processus de construction de l’équipe, rechercher l’équilibre, limiter les frustrations.

Relation individuelle

Placer l’individu au cœur des objectifs de l’équipe!
Créer la relation avant de faire passer vos messages!
Installer la relation:
Entretiens formelles
Echanges informelles
Observer, Analyser
Feedbacks: Communiquer-Echanger

Entretiens individuels

3 dans l’années.
Le 1er au tout début de la reprise (2 1ères semaines): définir les compétences (pour quelles raisons je compte sur toi), définir précisément sa place et son rôle. Fixer des objectifs: mettre du cadre et du sens. Transmission du règlement intérieur et du cahier de jeu.
Le 2ème pour faire un point à mi-saison, comparer les perfs avec les objectifs et ambitions, se projeter sur la 2ème partie.
Le 3ème en fin de saison qui sert de bilan général.

https://www.handzone.net/upload/rgo2016/j1/jrousselconf4.jpg

Mobiliser l’équipe

2 réunions fondatrices :
Une sur les règles de vie et les valeurs (le cadre)
Une sur nos objectifs, notre identité, le projet de jeu (le sens)

Les règles de vie
Donner les bases plus ou moins rigides d’une justice interne essentielle au développement d’une adhésion de tous au défi collectif.
Il est important de cadrer formellement pour se prémunir du pire (conflits, déviances).
Le faire en collaboration avec l’ensemble de l’équipe peut être pertinent.
Loin de toutes pressions, dans une période calme.
Permet de légitimer, d’installer une autorité.
Quelles sont les règles du jeu entre nous?

Les valeurs

Toute organisation, pour survivre et réussir, doit posséder un solide ensemble de principes sur lesquels elle fonde sa politique et ses actions, et provoquer une adhésion loyale à ces principes.
Au quotidien, avoir des comportements, des actes, en phase avec ces valeurs
le management par les valeurs s’avère mieux adapté à un contexte aussi complexe qu’incertain où la performance repose plus que jamais sur l’engagement de chacun.
OBJECTIFS: Donner du sens à l’action et orienter l’engagement, renforcer la cohésion, promouvoir son ADN.

Les relais

Pour créer une dynamique collective et s’assurer de la mobilisation de l’ensemble de son équipe, le manager peut s’appuyer sur des relais au sein de son groupe.

Le Capitaine: Quel profil? Quel leadership? Comment le désigner?
Leadership institutionnel: signe la feuille de match, parle aux arbitres…
Leadership opérationnel: organise des repas, décide des tenues, tiens la caisse noire…
Leadership psychologique: Il y a le feu, vers qui va se tourner l’équipe?

Les autres joueurs cadres
Impliquer les joueurs importants, charismatiques. L’entraîneur incarne une autorité sur l’équipe. Elle ne peut pas être isolée: si elle l’est, il le sera aussi. Pour que l’équipe fonctionne, il doit activer des relais.

Les conflits

L’action organisée génère inévitablement du stress, des difficultés, des insatisfactions… donc des conflits.
Le respect de la personne signifie politesse, considération, bienveillance vis-à-vis d’elle et dans le même temps et de manière indissociable fermeté sur le cadre fixé, les règles, les valeurs, l’efficacité.

Conclusion


Une bonne gestion dépend aussi de la structure du club et du soutien hiérarchique
Différents profils de management en fonction du contexte, du vécu et des convictions du manager.
Le responsable d’équipe doit conserver 2 éléments:
Le cadre qu’il fixe
La décision finale sur chaque point important


Catherine TACHDJIAN et Jean-Philippe OMER
Partager
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités