mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Michaël Guigou au jour le jour - Jour 1
28 Janvier 2006 | International > Euro

Bâle, Vendredi 27 janvier

Ne pas jouer, çà fait quoi?
Cà m'a fait drôle de ne pas commencer la compétition avec l'équipe. Même si c'était un adversaire plus simple à jouer, il y a quand même la motivation qui monte, et il y a des repères à prendre sur le terrain, le jeu et l'ambiance.
Malgré tout, c'est intéressant d'avoir assisté au match des tribunes. J'ai pu voir qu'on avait vraiment du mal contre les équipes moins huppées, à faire la différence d'entrée, à avoir du rythme.
Bon, on est arrivés mercredi après 7 h de voyage, tout le monde avait les jambes lourdes et arriver la veille a du vraiment jouer sur le match qu'on a fait jeudi.
Maintenant il y a l'Espagne demain, on a eu deux jours pour prendre le pouls, marcher un peu en ville, se cailler aussi...

Bâle…
C'est une ville qui a l'air sympa, il y a le tramway des années 50. On l'a pris hier avec Daouda (Karaboué) pour rentrer à l'hôtel parce que çà faisait trop long d'attendre à la salle...

Pourquoi s'échauffer quand on ne joue pas?
Luc et moi on était malades. Le docteur m'a examiné et m'a dit que je ne devais pas jouer. Mais il restait une possibilité pour que je sois dans les 14, au cas où. Et le docteur m'a dit que çà ne me ferait pas de mal de m'échauffer. Alors au début j'avais envie mais au fil des minutes je n’étais pas bien... Le pire c'était quand même dans les
tribunes, blanc, les yeux rouges, la sueur...
Cet après midi (vendredi), je vais m'entraîner mais "tranquillement", pour continuer à éliminer sans puiser dans mes réserves.

Trop confiant contre l'Espagne, un pays qui nous réussit bien?
Pas du tout. C'est fini l'époque où on nous rassurait comme contre la Russie, "ils sont vieux, çà ira"... La leçon a été apprise, malheureusement. L'Espagne çà joue vraiment ensemble, avec Rodriguez en demi, Fis et Entrerrios s'ils sont bien et bien sûr Urios.
On a vu à la world cup en Allemagne, Urios marquait tous les buts dans un jeu rapide. Si on arrive à museler Urios, empêcher les courses des arrières comme on l'a fait là bas, sans faire briller leurs gardiens, on doit avoir la clef du match.
En attaque, en jouant en renversement avec bloc d'un côté et Bobo (Bertrand Gille) qui part vite à l'opposé, çà devrait les gêner. Hier j'ai vu sortir Perez à 20 minutes de la fin, il était occis, leur défense ne présente peut être pas toutes les garanties.
Demain Bertrand peut vraiment se faire plaisir et j'espère qu'on va avoir le grand Fernand qui aura à coeur de briller contre ses copains espagnols. En Islande il a été monstrueux, il a une grande envie dans cet Euro et commencer le premier gros match par l'Espagne va le transcender.

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités