mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Une espagnole renversée !
Une espagnole renversée !
31 Janvier 2006 | International > Euro

En direct de Bâle, St Jakob's Halle.  Le challenge des Bleus était simple pour ce premier match du "main round". Vaincre ou mourir... Tout autre résultat qu'un succès contre la Slovénie aurait définitivement plombé l'accession au dernier carré. Et les bleus l'ont fait, une victoire contre l'équipe la plus huppée qui devrait compter dans la qualification pour la demi-finale.


  Dans une St Jakob's halle clairsemée pour cause de quasi élimination de l'Allemagne, il ne fallait compter que sur le jeu pour amener un peu d'animation. Ce ne sont pas les 8 supporters slovènes et les quelques allemands restés dans les travées qui risquaient de faire monter l'ambiance... Petite surprise, Daniel Narcisse annoncé moribond côté poignet droit figurait bien sur la feuille de match, repoussant ainsi à plus tard les espoirs de Geoffroy Krantz de faire son entrée dans cet Euro.
 Les slovènes et leur ossature CELJEsienne entament le match comme ils savent le faire. Je croise, je recroise, je redécroise, çà donne un peu le tournis mais si c'est efficace... Mais l'efficacité est plutôt bleue en ce début de rencontre. Abalo en montée de balle, Bertrand Gille à 6 mètres sur un caviar de Karabatic, les deux compéres en remettent une couche, qui en un contre un, qui en roucoulette et la France fait un break assez vite (7-4, 10ème).


Quand Abalo s'envole, la France décolle

Luc "skywalker" Abalo enfonce le clou dans la défense slovène. Au bout de sa course et de son envol qui semble durer une eternité, l'ailier ivryen place les bleus en orbite idéale (15-6, 21ème). Les slovènes sont trop timorés en attaque, surtout la défense des bleus est intraitable et se régale des ballons offerts par Rutenka, à la recherche de son pivot perdu... Pajovic tente bien d'activer son poignet droit mais son ballon trouve sur sa route les bras de "Jo" ou de "Micha". Quelques solutions sont trouvées par les hommes de Slavko Ivezic notamment en infériorité numérique, un comble pour une défense française si présente sur des adversaires au complet. Les bleus vont ils regretter ces ballons gâchés à 6 mètres? Toujours est il que Guigou transformait le 7mètres après que Karabatic eut mangé un pain à croûte épaisse façonné par le boulanger Lubej... Les bleus rentrent au vestiaire avec une confortable avance (20-11).

 Un capital que les bleus vont faire fructifier pendant 5 minutes au retour sur le synthétique de la salle de Bâle. Quand Abati marque le 24ème but, l'avantage est certain, presque rédhibitoire pour des slovènes malmenés (24-14, 34ème). L'entrée de Bosquet en poste d'arrière droit (Abati décalant sur l'aile) ne va pas véritablement stabiliser l'attaque. Deux tirs forcés et contrés du Dunkerquois et Rutenka relance la machine slovène. Le coéquipier de Dinart à Ciudad Real n'aura pas l'occasion d'aller beaucoup plus loin dans la rencontre, un ceinturage genre uchi mata, plus une contestation un peu trop véhémente et direction les tribunes!

Les slovènes en veine
Cà ne va pas vraiment géner des slovènes qui semblent avoir trouver la bonne carburation. Et surtout les espaces dans une défense tricolore beaucoup moins attentive sur les mouvements incessants, entre rentrée du demi centre ou des ailiers, bloc, sortie de bloc et rebelote, çà décale, ou çà balance à 9 mètres. Les hommes d'Onesta la jouent à l'espagnole mais renversée et la Slovènie revient. Kozlina fait bien du mal, l'avance des bleus font comme neige au soleil suisse (27-21, 44ème puis 29-26, 49ème). Pendant le retour slovène, Luc Abalo trouve le temps de préparer son élection de meilleur joueur en scotchant son vis à vis par un interne - externe, tu me vois à ta droite, je passe sur ta gauche.


Guillaume Gille a du poignet

Guillaume Gille a ensuite la bonne idée de marquer deux buts qu'on peut qualifier d'important... Et pour cause, l'ainé des frères de Hambourg passe un tir en remontant qui laisse l'excellent Lapajne presque à genoux, ce qui fait quand même assez haut quand on mesure 2,01 m... +6 à 8 minutes du buzzer, ce n'est pas gagné mais presque. Une dernière petite frayeur offerte par Kozlina eut pu initier un scénario catastrophe pour les bleus. Mais Abati contre et Ploquin stoppe un dernier shoot, Karabatic emballe le tout et la France entame sa route vers le dernier carré!


France - Slovènie
34-30 (mi-temps: 20-11)

Bâle, St Jakob's Halle, 500 spectateurs environ

Arbitres: H. La Cour Laursen et J. Nielsen (Danemark)

Réactions:

Luc ABALO
(élu meilleur joueur français): "Un match de rêve oui... On est bien rentré dans la partie, on se l'était répété pendant la préparation.
J'ai conscience d'avoir réalisé un bon match mais j'espère faire encore mieux. A ce niveau de compétition, les adversaires connaissent votre jeu, moi je ne suis pas connu, çà a sûrement joué en ma faveur. Et les montées de balles, elles sont allés au bout parce que la défense en a récupérées.
J'ai été encouragé par tout le monde, on m'a "poussé" à prendre ma chance.
Le chocolat qu 'on m'a offert en récompense, mes équipiers l'ont déjà mangé!
(le meilleur joueur du match se voit offrir un Toblerone géant - ndlr)"

France :

 

Joueur

Buts

Tirs

%

PLOQUIN Yohann

-

-

-

2

FERNANDEZ Jerome

4

6

67

3

DINART Didier

-

-

-

5

GILLE Guillaume

3

6

50

6

GILLE Bertrand

5

10

50

8

NARCISSE Daniel

-

-

-

11

GIRAULT Olivier

0

1

0

13

KARABATIC Nikola

5

9

56

14

KEMPE Christophe

-

-

-

16

OMEYER Thierry

-

-

-

18

ABATI Joel

5

9

56

19

ABALO Luc

8

10

80

21

GUIGOU Michael

4

6

67

23

BOSQUET Sebastien

0

2

0

Totals

34

59

58

N

Gardiens

Arrêts

Tirs

%

PLOQUIN Yohann

3

7

43

16

OMEYER Thierry

10

36

28

Totals

13

43

30

Slovénie :

 

Joueur

Buts

Tirs

%

KOZLINA Miladin

8

11

73

4

VUGRINEC Renato

1

6

17

5

JOVICIC Zoran

1

1

100

7

KAVTICNIK Vid

2

4

50

8

OSTIR Marko

1

1

100

9

NATEK Jure

3

3

100

10

GAJIC Dragan

1

2

50

12

SKOF Gorazd

-

-

-

14

RUTENKA Siarhei

6

8

75

15

PAJOVIC Ales

2

8

25

16

LAPAJNE Beno

-

-

-

18

ZORMAN Uros

1

1

100

19

LUBEJ Zoran

1

2

50

20

ZVIZEJ Luka

3

4

75

Totals

30

51

59

No.

Gardiens

Arrêts

Tirs

%

SKOF Gorazd

2

14

14

16

LAPAJNE Beno

15

37

41

Totals

17

51

33

 

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités