mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
L'USAM vert de rage
L'USAM vert de rage
25 Février 2007 | France > LSL

Résumé de la 16° Journée de D1M.
Le club qui ne va pas garder un bon souvenir de cette 16° journée sera surement l'USAM d'Alain Portes. Avec un match nul 17-17 face à Toulouse, les Gardois se sont encore un peu plus compliqué la tâche pour les échéances à venir. Pourtant la fête aurait pu être superbe, une brillante victoire du HBCN face à Mios quelques instants auparavant, un match certes pas top mais maitrisé jusqu'à 3 minutes de la fin, et patatras, la cabane est tombée sur le chien nîmois, le cochon toulousain est dans le maïs et les mouches ont changé d'ânes... Si tout cela fait dans le cliché rugbystique, il est clair que les sentiments ont largement changé dans les têtes des Nîmois en quelques minutes. Car pendant ce temps, le voisin montpelliérain gambade joyeusement en tête du championnat en dominant sans souci Pontault-Combault, Chambéry patauge un peu en première période mais fait sonner la charge en début de seconde mi-temps pour raisonner ces Normands un peu trop iconoclastes et Ivry se fait un peu peur à Créteil mais revient avec 3 points sur le porte bagage en guise d'invitation à un choc de costaud samedi prochain avec la venue du MHB à Delaune. 4 points de débours en deux journées, cela fait un paquet d'exploit à faire pour compenser ce passage à vide. Car plus tout le monde mène grand train avec la ferme intention de ne pas lambiner et laisser le plus de monde possible sur le bord de la route avant l'explication finale.
Si en haut, une toute petite éclaircie, qui pourrait être plus que passagère, a vu le jour, vers le bas, les choses semblent aussi se décanter, et pour tout dire, pas du tout en la faveur des deux promus qui occupent aujourd'hui les deux places pour le retour à la maison mère, celle de la D2, où les murs et les portes ne sont pas toujours bien hermétiques. Entre Villeurbanne qui en prend 9 dans sa salle face à Tremblay et Vernon, malgré une résistance farouche en Savoie qui capitule face à Chambéry, les actions des nouveaux sont en chute libre, la cause aussi à la révolte des tenanciers de maison D1. Sélestat qui se fait du bien là où ça fait mal en prenant de nouveau 3 points, ce coup ci face à Istres et Toulouse qui va chercher un petit nul qui pourrait valoir son pesant d'or massif au décompte final, les plus anciens sont en train de faire le coup du bizutage hors norme aux nouveaux, si la situation devait perdurer, ce serait presque une première que de voir les deux promus repartir aussi sec d'où il viennent au bout de seulement une petite saison. Une première qui ne déplairait pas au 4 équipes encore concernées à plein par la descente, Toulouse, Pontault-Combault, Sélestat et Istres. A Vernon et Villeurbanne de ne pas innover en la matière.


Photo J.Y. Lhors

US CRETEIL HANDBALL - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL
27 - 28 (Mi-temps : 9-16)
Un peu de trouille mais 3 points au final
Ivry a réussi dans son entreprise ! Conserver ses deux points de retard sur Montpellier avant de le recevoir samedi prochain à Delaune. Mais pour cela il fallait aller prendre le pas sur des Cristoliens pas si simples que cela à manipuler dans leur salle, et la fin de match a bien failli coûter un peu cher à l'USI, alors que les 45 première minutes avaient été un long fleuve tranquille pour lui. Menant 24-28, se laissant guider par un Ragnar Oskarsson encore une fois déterminant dans ce match, bien protégé par un Dragan Pocuca solide, Ivry se dirigeait tout droit vers une petite fin de match tranquille. Un coup de poker de Mile Isakovic avec une stricte sur le meneur ivryen que ce soit le lutin Islandais ou Fabrice Guilbert, le côté droit de l'attaque qui fonctionne au mieux avec un Igor Kos bien retrouvé dans ce match et un autre islandais, Bjarni Fritzon et Créteil a pu rêver quelques instants qu'il allait refaire le coup de Pontault-Combault. Mais le duo Abalo - Tuzolana va faire le strict minimum pour que l'USI reparte avec les 3 points de la victoire, ceux qui vont permettre aux hommes de Stéphane Imbratta de rentrer en challengers de haut standing samedi à Delaune pour accueillir le MHB.


Photo J.Y. Lhors

Lieu :
RENE OUBRON RUE PASTEUR VALERY RADOT
94000 CRETEIL
Le  24/02/200 à 20:00
Arbitres :
BADER Clément
IMLOUL Philippe

Statistiques du match

*****************************


Photo J.P. Riboli

CHAMBERY SAVOIE HB - SMV VERNON SAINT MARCEL
32 - 28 (Mi-temps : 12-17)
Une mi-temps de pas terrible pour le CSH

Menés 12-17 à la pause par des Normands pleins de cœur et de talent, Chambéry ne faisait pas trop le fier à la mi-temps de ce CSH - SMV, la reprise de volée par un Philippe Gardent privé de Jackson Richardson a sans doute du être un peu tumultueuse dans les vestiaires. Toujours est-il que les Savoyards ont mis un vrai coup de turbo d'entrée de jeu pour reprendre enfin la main à un SMV bien trop insolant depuis le début. Arriver à battre "Super Mario", tenir en respect le duo Cavar - Pavlovic, minimiser l'apport du gaucher Miguel Gracia pour enfin faire décoller les actions chambériennes dans ce match. Et enfin le CSH a pu dérouler le jeu, jamais de façon totalement libérée, mais suffisamment tranquillement pour s'imposer au final de 4 buts après que les hommes de Dragan Zovko ne soient offerts un petit baroud d'honneur dans les dernières minutes. La première pierre du "Phare", future salle de Chambéry a été posée le jour de ce match, il faut espérer qu'elle soit un peu plus consistante que la prestation du CSH pour ne pas prendre le toit sur la tête, les fondations sont ce qu'il y a de plus important dans la construction durable, pour le CSH, la déception ivryenne est peut-être passée, peut-être aussi qu'elle était dans bien des têtes lors de la première période de ce match. Pour Vernon, encore et toujours privé de son meilleur buteur Johann Boisedu, les actions du maintien n'ont pas forcément perdu beaucoup, ce sont celles des autres qui ont singulièrement pris de la valeur sur cette 16° journée.


Photo J.P. Riboli

Lieu :
Gymnase Jean Jaurès 17 Avenue Jean Jaurès
73000 CHAMBERY
Le  24/02/200 à 20:00
Arbitres :
CLAPSON Siegfried
FIESCHI Xavier

Statistiques du match

*****************************


Photo C. Carl

SELESTAT HANDBALL SC - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL
30 - 27 (Mi-temps : 13-13)
Encore et toujours dans la douleur

Mais avec 3 points de plus, Sélestat commence à voir le bout du tunnel. Passés en deux journées d'une place de relégable à une 10° et surtout avec 4 points de bonus sur le premier condamné, les Violets peuvent se dire que le mois de février a été plus que bénéfique pour les couleurs du handball Alsacien. La faute à un Francis Franck qui s'est refait le show normand, entré en deuxième mi-temps, le médaille de bronze mondial a encore rassuré tout son monde en sortant presque 45% des shoots Istréens, la faute à un capitaine Freppel impeccable sur le match, et la faute à un do Biloum - Jarou enfin "rentable" sur le money time. Istres n'a pourtant jamais lâché l'affaire, même si le début de deuxième période sera un peu compliqué pour les Provençaux, avec un 9-4 qui aurait pu les décramponner pour le compte, à force de courage et d'engagement, comptant à la fois sur la puissance du duo tchèque Lukas Buchta - Jiri Vitek et sur la vitesse de Keller, Drouhin et la qualité au poste de pivot de Benoît Peyrabout, les hommes de Gilles Derot vont faire trembler le COSEC jusqu'à la fin du match, juste le temps pour Arnaud Freppel et Christian Omeyer, tenanciers ultime de la maison violette de mettre une fin définitive et positive pour les locaux. Sélestat est revenu à 1 points des Istréens, Istres garde sa 9° place et le goal-average particulier sur ses hôtes d'un soir, même si les résultats du jour font que ce petit avantage ne sera peut-être pas utile, c'est toujours cela de pris à défaut que quelques menus points supplémentaires.


Photo C. Carl

Lieu :
COSEC E. Griesmar Quai Albrecht
67600 SELESTAT
Le  24/02/200 à 0:00
Arbitres :
BARBA JEAN DENIS
CABY ERIC

Statistiques du match

*****************************

VILLEURBANNE HANDBALL ASSOCIATION - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL
25 - 34 (Mi-temps : 12-16)
Sans trop de peur
Dans le bon tempo de ses 3 victoires successives depuis la reprise, les hommes de David Peneau ont quasiment enterré tous les espoirs de maintien du VHA. Il va falloir sortir la "perf" samedi prochain à Toulouse pour les hommes de Thierry Perreux, car sans cela et avec les seules réceptions de Sélestat et Pontault-Combault qui seront dans les cordes du VHA jusqu'à la fin du championnat; il va falloir sortir la machine à exploits pour se maintenir. Et cette machine est restée un peu en panne face à Tremblay. Un Sébastien Mias toujours aussi solide, un Rasko Stefanovic qui s'amuse comme à ses plus belles heures, et même avec le duo Fol - Ortega pas trop mal dans le match, le VHA n'a pas pu faire grand chose. Tenir tant que cela a été possible avant de sombrer au bout de 38 minute et encaisser un 7-1 en dix minutes qui cueille les espoirs de victoire au foie et qui met tout le Gratte Ciel KO pour le compte. La suite sera gérée doucement, tranquillement par un Tremblay qui e plus de faire le plein de points commence à refaire le plein de joueurs, Yacinn Bouakaz, Wissem Bousnina et Petre Angelov étant de retour dans le groupe et plutôt très bien pour les deux premiers. Pour le gardien Macédonien, nul besoin de tirer sur la corde, l'ami "Gégé" continue à assurer à 200%. A ce rythme, si les voyages à Chambéry et Montpellier ne sont pas trop mal géré, le TFHB pourrait bien s'offrir une fin de championnat façon jet de concours !

Lieu :
Salle des Gratte Ciel 98 rue Francis de Pressensé
69100 VILLEURBANNE
Le  24/02/200 à 20:00
Arbitres :
MORENO Jean-Pierre
SERRANO Michel

Statistiques du match

*****************************

USAM NIMES GARD - TOULOUSE HANDBALL
17 - 17 (Mi-temps : 8-8)
La défense ok, mais pour l'attaque, il y a comme un malaise

Alain Portes avait demandé beaucoup plus de qualité défensive à son groupe en vue de la réception de Toulouse, on ne pourra pas dire qu'il n'a pas été écouté, car avec 17 buts, ses joueurs ont fait aussi bien que face à Istres. Le hic, et c'est un sacré hic, c'est que l'attaque n'a pas réussi à faire la différence. Avec son plus petit score de l'année, l'USAM a perdu un point qui pourrait coûter très cher au final, tandis que Toulouse à l'énergie a peut-être pris le point qui lui sauvera sa tête en fin de saison. Pourtant privé de Rémy Calvel, victime d'un nouveau problème à son autre épaule, le THB a fait front en s'appuyant sur les 3 hommes forts de la saison. Christophe Kabengele pour sa régularité et sa réussite au shoot et aux jets de 7 mètres, Anouar Ayed malgré un gros déchet mais qui va sortir les 2 buts qui vont remettre le THB dans la course enfin un Yohann Ploquin encore une fois plus que rassurant dans les buts toulousain. Heureusement que Bruno Martini a plus que brillamment relevé le gant du défi ! Entre l'ancien et l'actuel bleu, la partie de manivelles à été remarquable ! 22 arrêts à 56% pour le Toulousain, 19 à 54%, de quoi mettre la grosse panique aux tireurs pendant le match. Nîmes pourra quand même se demander comment il a pu laisser le +3 à 2 minutes de la fin pour finir avec ce tristounet 17-17 qui plombe sévère les ambitions gardoises de grandeur nationale retrouvée.

Lieu :
Le Parnasse 160 avenue du Languedoc
30900 NIMES
Le  23/02/200 à 20:30
Arbitres :
BOURGEOIS Jean François
DENIS Patrick

Statistiques du match

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - UMS PONTAULT-COMBAULT HANDBALL
31 - 24 (Mi-temps : 16-11)
4 remis de l'Allemagne

Montpellier a pris le meilleur sur Pontault-Combault, pas forcément la news de la soirée, car la victoire du MHB était quand même bine attendue, mais les acteurs principaux de cette victoire sont assez intéressants à relever. De Cédric Burdet à Daouda Karaboué, en passant par Jan Sobol et Michael Guigou, les 4 piliers héraultais on tous été des acteurs du dernier Mondial. Privé de Wissem Hmam, meilleur homme du MHB face à Dunkerque, le MHB devait trouver d'autres acteurs majeurs pour passer outre l'UMSPCH, et que ce soit un Cédric Burdet un peu en peine de jeu en Allemagne qui ait décroché le pompon est la bonne affaire du jour pour la bonne santé du MHB. Appuyé par un Capitaine Guigou encore au top, un Jan Sobol royal à la finition et un Daouda Karaboué qui joue les murs, le gaucher de Belley va se balader pendant le match distribuant cachou et caviar au gré de son inspiration. Et même si Pontault a fait de a résistance pendant 80% du match en devant se passer d'Oleg Sapronov, pilier de la défense pontellusienne dans ses buts, le débours de 7 buts conserve le leadership de la D1M pour Montpellier, pendant que le club de la Brie commence à tangenter le bas de tableau, avec les victoires de Sélestat et le nul de Toulouse à Nîmes plus la défaite quelque peu "programmable" à Montpellier, les choses ne sont pas entrain de s'arranger au mieux pour les hommes de Philippe Carrara.

Lieu :
Gymnase Rene Bougnol Avenue du Val de Montferrand
34090 MONTPELLIER
Le  24/02/200 à 20:00
Arbitres :
BOURGEOIS Jean François
DENIS Patrick

Statistiques du match

*****************************


Photo J.Y. Lhors

PARIS HANDBALL - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL
18 - 22 (Mi-temps : 10 12)
Si Siffert n'était pas si fort

Dunkerque est venu faire le plein de confiance avant son quart de finale de l'EHF samedi face à Skjern. Mais tout cela a été un peu compliqué et surtout arraché à la grâce de la prestation d'un ancien de la maison capitale, un Arnaud Siffert très présent tout le match et déterminant au plus fort de la révolte parisienne. Car le PHB a encore fait avec les moyens du bord. Du jeune, du fatigué et même un peu d'éclopé, quand même pas la cour des miracles, mais pas loin quand même. Et même avec tous ces handicaps, le PB a fait trembler plus que de raison un USDK qui a bien failli passer à la trappe si Arnaud Siffert n'avait pas sorti le grand jeu sur le jet de 7 mètres du 19 partout face à Olivier Girault. Un coup de force dont ne se remettra pas Paris qui va encaisser un 3-0 dans le foulée et sombrer sur un 22-18 presque sévère pour lui. Heureusement pour Dunkerque, en plus d'Arnaud Siffert, le club du Nord a retrouvé un Sahbi Ben Aziza des grands soirs en plus d'un Sébastien Bosquet précieux comme souvent. Le PHB aura eu sa chance, comme l'avait eu Toulouse face à lui 4 jours plus tôt et comme le THB, le PHB n'a pas su la saisir, dommage pour eux que les expériences des autres ne soient pas transférables. Pour Dunkerque, le coup du sort aurait peut-être été un peu injuste, les hommes de Yérime Sylla ont quand même menés ce match un peu à leur guise, faudrait juste éviter de se faire des petites ou des grosses peurs de la sorte, pas évident que le Danois soit aussi magnanime dans ses tentatives d'enfoncer l'USDK. Pour Paris, en championnat, tout est perdu ou presque fort l'honneur, reste à retrouver quelques sensations un peu plus glorieuses en Suisse, Zurich qui pourrait redonner des idées de gloire à un Olivier Girault qui a certainement encore en mémoire un certain sacre européen de février 2006.


Photo P. Riou

Lieu :
Pierre de Coubertin 82, avenue Georges Lafont
75016 PARIS
Le  21/02/200 à 20:30
Arbitres :
CAMPENER JOEL
CRETEAU ANDRE

Statistiques du match

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités