mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La relève se révèle
La relève se révèle
28 Octobre 2007 | France

Opposés à Orléans pour un deuxième match aussi piégeux que le premier, et peut-être encore plus après les défections de Michael Guigou et Fabrice Guilbert, la France a su puiser dans ses réserves pour ne pas enchaîner deux défaites consécutives face à un adversaire choisi pour sa capacité à faire déjouer les tricolores mais qui avait quand même jeté un gros froid après sa victoire limougeaude.

Et c’est avec sa réserve dont Sébastien Ostertag et Christophe Zuniga arrivés le matin du match, que les hommes de Claude Onesta on pris une revanche intéressante mais qui ne fut facile a aucun moment du match. Heureusement pour les Bleus, la relève appelée à l’occasion de toutes les défections enregistrées au fil des jours aura donné beaucoup et parfois reçu pour que les couleurs bleues, blanches et rouges soient victorieuses à la fin des 60 minutes de jeu orléanaises. L’illustration en est certainement l’ailier Sébastien Ostertag de Tremblay, débarqué au dernier moment pour se voir offrir 30 minutes de jeu, il les a prise avec envie et talent pour signer une superbe entrée chez les Bleus majeurs. Auteur d’un 3/4 intéressant, d’une activité de tous les instants, d’un dernier but assassinant les espoirs de nul des Pharaons dans la droite ligne de ses performances avec le TFHB, course dans l’intervalle, montée vertigineuse et mine dans la lucarne du gardien, « Seb » aura sans doute marqué quelques points dans un objectif à court ou moyen terme. Au final, sa réaction sera presque aussi intéressante que son match : « Hier matin, j’étais chez moi, à 100 lieues d’imaginer que ce soir je jouerais avec la France, mais c’était à moi de prendre tout ce qu’il y avait à prendre, j’ai envie de revenir quand je vois cette ambiance, cette ferveur autour des Bleus, ça ne fait que te donner la motivation pour en faire de nouveau partie. Personnellement, même si j’ai été un peu contracté en tout début, que je n’avais que très peu de repères avec les joueurs malgré mes sélections en A’, je pense avoir réussi à me libérer et faire ce que je sais faire. Maintenant, je m’investi à 110% pour que l’on fasse encore appel à moi, mais je ne peux qu’attendre, avec le souvenir de cette première enthousiasmante. »

Et ce ne fut pas le seul, Bertrand Roiné, « The Arm of Savoie » a su lui aussi dépasser ses craintes et ses inhibitions en seconde période pour donner à la France un vrai bras tireur aux Bleus sur la base arrière, montrant que sa puissance de tir quasi exceptionnelle peut s’exporter au niveau international. Et même si l’avenir immédiat sur la base arrière côté gauche semble un tantinet bouché par les Fernandez, Karabatic et autre Narcisse, l’option noyantaise sur ce poste pourrait voir le jour dans le futur. Il reste certainement encore beaucoup à apprendre, à maîtriser, à dominer pour l’angevin savoyard, mais son talent reste une perle tout à fait intégrable dans le projet tricolore. Son sourire pendant les déclarations d'après match en témoigne : « Ce soir, c’était beaucoup mieux pour moi, j’ai essayé de faire ce que je sais faire et ça a marché beaucoup mieux qu’à Limoges. Maintenant je sais que rien n’est vraiment ouvert dans l’immédiat en équipe de France, quand je vois le nom des joueurs que j’ai remplacé dans ces deux matches… Mais j’ai tout l’avenir devant moi, les échéances d’après Pékin sont celles qui me préoccupent, même si je suis partant dès aujourd’hui il ne faut pas se tromper mon avenir en bleu est plus à moyen qu’à très court terme. Ce soir, après un peu de doute en première période, je me suis fait un peu secouer par Claude Onesta qui m’a demandé de prendre mes responsabilités, j’ai réussi a le faire pas trop mal et c’est sans doute le plus  pour moi dans ce match. C’est avec ce genre de prestations, je pourrais emmagasiner ce qui me manque le plus, l’expérience et l’acquis qui me fait défaut par rapport aux cadres de l’équipe. »

Claude Onesta n’en dira d’ailleurs pas moins à l’issue de ces deux confrontations, « Certains joueurs nous ont montré qu’ils avaient le talent pour exister à ce niveau, certes tout est loin d’être acquis, mais dans une situation loin d’être facile avec toutes les blessures, cette semaine aura permit à certains des nouveaux appelés de montrer que nous pouvions envisager de faire de nouveau appel à eux sans crainte. C’est sans doute le plus gros enseignement de cette semaine avec le double match face à l’Egypte. Reste que les absents ont encore une marge, que bien évidemment les nouveaux ne vont pas tout bousculer d’un seul coup, mais savoir que l’équipe de France possède ce réservoir est la bonne nouvelle du jour.»

Maintenant tout ne s’est pas fait dans la simplicité et la facilité face aux hommes d’Irfan Smajlagic ! Toujours au contact, ne lâchant rien aussi bien défensivement devant un Ahmed Walid très impressionnant dans les buts, montrant que l’Egypte possède toujours une sacrée école de gardiens, emmenée par un Hussein Zaki, moins somptueux qu’à Limoges, mais toujours aussi élégant et utile, il a fallu que les cadres se donnent à fond pour ne pas subir une nouvelle fois la loi des Pharaons. Dans le domaine, un Guillaume Gille, à la peine sur le poste 2 face au gaucher El Ahmar l’avant-veille, va parfaitement réviser sa copie et étouffer l’arrière droit dans le jeu, Didier Dinart va de nouveau être le patron défensif si utile aux Tricolores et le natif de Gien, le local, l’exilé de Cologne, Geoffroy Krantz va peser de tout son talent et son explosivité pour amener un vrai plus sur la base arrière tricolore. Et les gardiens vont hausser leur niveau moyen pour mettre à mal les tireurs adverses, donnant autant de bons ballons à monter dont vont profiter Luc Abalo et consort.

Au final, cette semaine n’aura sans doute pas fait avancer le projet Euro en Norvège si ce n’est qu’affirmer que les absents restent indispensable au niveau de jeu des Bleus, mais aussi qu’à plus ou moins longue échéance, les appelés de cette semaine pourraient bien être quelques uns à regoûter aux joies de la tunique tricolore pour la sélection française majeure.

A Orléans, Palais des Sports
Le 27 octobre 2007 à 18H30
France - Egypte : 27 - 25 (Mi-temps : 12-11)
3800 Spectateurs
Arbitres :
MM BAUM M. et GORALCZYK M. (Pologne)

Statistiques du match
France

Nom Prénom

But

Tir

Pb

Pd

A

2'

3

DINART D

 

 

 

 

1

 

5

GILLE G

 

1

2

 

1

 

6

GILLE B

2

3

1

1

1

2

8

DETREZ G

 

 

 

 

 

1

9

JOLI G

1

1

 

 

 

 

10

OSTERTAG S

3

1

 

 

 

1

11

GIRAULT O

3

1

 

 

 

 

18

ZUNIGA-MORA C

1

1

3

1

 

 

19

ABALO L

8

4

2

 

 

 

20

SORHAINDO C

 

 

 

 

 

 

22

KRANTZ G

4

4

2

1

 

 

23

ROINE B

5

3

1

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Nom Prénom

Arrêt

But

A7m

B7m

Tps

12

KARABOUE D

9

13

1

1

30mn

16

OMEYER T

6

10

 

1

30mn

Egypte

Nom Prénom

But

Tir

Pb

Pd

A

2'

2

MABROUK H

 

 

1

 

1

 

4

MABROUK H

2

4

1

 

 

1

5

SAYED-HUSSE M

2

1

 

 

 

1

6

EL-AHMAR A

7

5

2

 

 

 

7

BADWI I

 

 

1

 

 

 

8

RAMADAN M

3

 

1

 

 

2

13

ABD-RABOU M

1

 

 

 

1

 

14

EL-SAID K

1

1

 

 

 

 

15

ABD-ELSALAM M

1

4

1

1

 

 

17

BELAL A

 

 

1

 

 

 

19

HASSEN H

3

2

 

 

 

 

20

ZAKY-HUSSEI H

5

8

3

2

1

 

 

Nom Prénom

Arrêt

But

A7m

B7m

Tps

1

HASNY H

1

2

 

 

04mn

16

WALID A

10

23

2

2

56mn

Déroulement du match :
Mi-temps 1                         
             0 |01:57|1  EL-AHMAR A.
ABALO L.     1 |04:28|1             
ROINE B.     2 |07:12|1             
             2 |09:01|2  ABD-RABOU M.
ABALO L.     3 |10:33|2             
             3 |11:03|3  ZAKY-HUSSEIN
ROINE B.     4 |11:50|3             
KRANTZ G.    5 |13:36|3             
             5 |14:34|4  ZAKY-HUSSEIN
ABALO L.     6 |15:19|4             
             6 |16:24|5  HASSEN H.  
KRANTZ G.    7 |17:12|5             
JOLI G.      8 |18:23|5             
             8 |19:13|6  HASSEN H.  
GIRAULT O.   9 |20:07|6             
             9 |22:10|7  RAMADAN M. 
ZUNIGA-MORA  10|22:54|7             
             10|23:28|8  EL-SAID K. 
GIRAULT O.   11|24:01|8             
             11|24:25|9  HASSEN H.  
GIRAULT O.   12|26:35|9             
             12|27:33|10 ZAKY-HUSSEIN
             12|28:08|11 EL-AHMAR A. 


                                   
Mi-temps 2                         
             12|00:45|12 SAYED-HUSSEI
ABALO L.     13|01:37|12            
             13|03:04|13 SAYED-HUSSEI
KRANTZ G.    14|04:40|13            
             14|05:22|14 RAMADAN M. 
GILLE B.     15|05:37|14            
ABALO L.     16|07:16|14            
             16|08:25|15 ZAKY-HUSSEIN
ROINE B.     17|08:42|15            
OSTERTAG S.  18|09:42|15            
GILLE B.     19|11:44|15            
KRANTZ G.    20|12:45|15            
             20|13:41|16 RAMADAN M. 
             20|14:41|17 EL-AHMAR A.
ROINE B.     21|15:20|17            
             21|15:49|18 EL-AHMAR A.
             21|17:49|19 EL-AHMAR A.
ABALO L.     22|18:37|19            
ROINE B.     23|19:43|19            
             23|20:19|20 EL-AHMAR A.
OSTERTAG S.  24|20:41|20            
             24|21:39|21 ZAKY-HUSSEIN
             24|22:29|22 MABROUK H. 
ABALO L.     25|23:28|22            
             25|27:06|23 ABD-ELSALAM
ABALO L.     26|28:45|23            
             26|29:04|24 EL-AHMAR A.
             26|29:42|25 MABROUK H. 
OSTERTAG S.  27|30:00|25           

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités