mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Pascal Léandri, un capitaine satisfait
Pascal Léandri, un capitaine satisfait
30 Décembre 2001 | France > Marrane

Dimanche après-midi, l'U.S. Ivry a remporté son match l'opposant à la Bosnie et s'est ainsi adjugé la 5e place du tournoi. Le club parisien a fait bonne impression  lors de ce " Marrane ". Pascal Léandri revient avec nous sur le déroulement de la compétition.

Handzone : En tant que capitaine de l'U.S. Ivry, que pensez-vous de la prestation de votre équipe ?

Pascal Léandri : C'est une bonne prestation. Au départ, il nous manquait des joueurs majeurs de l'équipe. On a décidé d'intégrer les jeunes du centre de formation. L'U.S. Ivry a su montrer de très belles qualités et de très belles valeurs sur ce tournoi et les jeunes ont su s'intégrer et se mettre au niveau des anciens. C'est de bon augure pour la suite.

HZ :  Quels étaient les objectifs du club pour ce tournoi ?

PL : Les objectifs sur ce tournoi étaient que les jeunes commencent à côtoyer le haut niveau, histoire de leur dire que la porte de l'équipe première n'est pas fermée. S'ils travaillent et démontrent de belles qualités, c'est toujours ouvert pour eux ; et de faire le mieux possible.
Alors on joue toujours le match pour le gagner, d'être le plus fort possible. On a perdu d'un but, de trois buts. On a gagné de six, on gagne encore. Donc nos objectifs étaient que les jeunes côtoient le haut niveau et gagner des matchs.
On ne visait pas de place précise au classement, on voulait faire le mieux possible. On commence un match que ce soit Moscou, Bucarest ou la Bosnie, on commence un match pour le gagner. Donc si on peut gagner les trois matchs, on gagne les trois matchs. Si on ne peut pas, on se contente de la place qu'on a. L'essentiel est de toujours se battre avec nos qualités, nos valeurs et on obtiendra la place qu'on mérite.

HZ : Êtes-vous revenus avec votre entraîneur sur les affrontements violents qui ont eu lieu face au SV Post Schwerin ?

PL : Non, nous n'avons pas épilogué là-dessus. Robert Licu a je ne sais pas combien de sélections en équipe nationale. Et là, il s'est ridiculisé. C'est indigne d'un joueur de son niveau. Il met la balle dans la tête à notre gardien. Moi, il m'agresse sur contre-attaque. S'il pense que le handball c'est ça, c'est décevant de sa part et on a rien à dire de lui, il est pitoyable.

HZ : La France aujourd'hui n'est pas en finale. Pensez-vous que c'est un juste retour des choses compte tenu de leurs matchs de poule ?

PL : Un juste retour des choses non. Mais en même temps ils ont joué l'Égypte en poule… qui au Mondial leur avait posé beaucoup de problèmes, qui au dernier Marrane leur avait posé aussi beaucoup de problèmes… Donc je pense que l'Égypte quand ils les ont joués en Bretagne, ils avaient envie de prouver qu'ils pouvaient battre la France, c'était important pour eux.
Peut être que la France est encore en réglage ce qui fait que le match a tourné à l'avantage des égyptiens. Les Français sont en train de se préparer, j'imagine tranquillement. Il paraît qu'ils changent beaucoup de choses dans le style de jeu. Donc ils seront prêts j'imagine pour l'Euro.

© Cécile Chansard
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités