mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Il n'y aura pas eu de 3° miracle
Il n'y aura pas eu de 3° miracle
30 Janvier 2002 | Europe

France - Espagne : 24 - 27 (Mi-temps : 11-13)

Logiquement et d'une façon implacable la France a perdu ce soir contre des Espagnols, bien plus vaillants, accrocheurs et sans complexes que les Bleus ce soir.

Photo de Martin Burckle

A part la grande déception de tous les amateurs de Handball français, qui rêvaient tous à une nouvelle route dorée pour nos héros de février dernier, il n'y a pas d'énormes enseignements à tirer de ce match.

Olivier Girault super star, ne ratant qu'un seul shoot a 40 secondes de la fin alors que la messe était dite, le 700° buts de Jackson, pour le reste rien de bien fameux à se mettre sous la dent pour nous faire rêver.

Les Espagnols ont été les plus forts sur ce match, point à la ligne !

Avec un José Hombrados qui a tenu la baraque hispanique en première mi-temps, quand les Bleus arrivaient à mener la barque française d'une manière pas trop chaotique

Avec un Santiago Urdiales qui nous a fait bien des misères sur les engagements rapides des Espagnols.

Avec un Xavier O'Callaghan qui malgré ses 1 mètre 85 et ses jambes de trentenaires n'hésite pas à se venir se coltiner avec les plus gros et les plus costauds des défenseurs français et le pire c'est qu'il gagne ses duels.

Avec le cheval fou qu'est Mattéo Garralda, qui n'est pas le plus beau joueur du monde, qui n'est pas le plus puissant, ni le plus rapide, mais laisserait ses tripes à l'air sur le terrain pour gagner un match.

Avec tout cela et bien d'autres choses, les Espagnols ont virtuellement éliminé les Français de la course au podium.

Bien sur un espoir reste vivant, mais si les Islandais ont tout à craindre des Allemands, les Espagnols, eux ne devraient pas trop trembler devant des Yougoslaves en plein déconfiture qui en ont encore pris 8 ce soir contre les Islandais.

On pourra se dire que l'Euro n'est pas une compétition pour la France, que trop de joueurs ne possédaient pas la plénitude de leur moyens, mais à l'arrivée, le constat d'échec reste quand même à tirer.

Pas que de jouer une 5° place soit une honte pour le Handball français, mais la manière sur ce match laisse quand même perplexe.

Est ce la peur de mal faire qui bloque les attaques françaises, et qui fait jouer les arrières arrêtés ?

Est ce la mise ne place d'un nouveau style de jeu prôné par Claude Onesta qui n'est pas encore assimilé ?

Est ce le manque de fraîcheur physique de certain cadres de l'équipe ?

Ce n'est peut être pas à nous de le dire, mais une chose est certaine, c'est que les déçus doivent se compter en nombre ce soir.

Cette déception passera bien sur, il y aura d'autres batailles, d'autres championnat et la jeunesse de cette équipe lui donne bien des espoirs pour la suite.

Mais la, ce soir, la déception est bien grande, ce n'est qu'un match bien sur, mais il nous semblé que la lueur du combattant ai disparu de la plupart des yeux tricolores.

Cette lueur qui leur avait permis de bousculer les montagnes Islandaises, enfoncer les portes de la forteresse allemande et disloquer l'armada Yougoslave, cette lueur qui a manqué ce soir pour nous faire encore croire à la possibilité d'aller défier les Suédois sur leur terres.

Cet Euro semble maintenant promis à cette équipe suédoise, qui risque tout simplement de remporter un 4° Euro sur 5 disputés, et qui par la même pourrait offrir un formidable cadeau d'adieu à une génération exceptionnelle de joueurs que peu oublieront.

Statistiques du match :

France :

Joueurs :
2 Fernandez,Jérôme  5/10 32:08 de temps de jeu
3 Dinart,Didier 30:46 de temps de jeu
4 Burdet,Cédric  0/3 41:39 de temps de jeu
5 Gille,Guillaume  1/1 27:05 de temps de jeu
6 Gille,Bertand  3/4 45:50 de temps de jeu
7 Kempe,Christophe 2:09 de temps de jeu
8 Narcisse,Daniel  3/4 8:52 de temps de jeu
11 Girault,Olivier  7/8 dont 3/3 pen. 51:57 de temps de jeu
17 Richardson,Jackson  1/4 34:29 de temps de jeu
18 Abati,Joel  3/5 dont 1/2 pen. 34:42 de temps de jeu
19 Cazal,Patrick  1/3 32:59 de temps de jeu
20 Plantin,Stéphane 17:24 de temps de jeu

Gardiens :
1 Gaudin,Christian  4 arrêts sur 17 tirs dont 0/2 pen.
30:00 de temps de jeu
12 Martini,Bruno  6 arrêts sur 20 tirs dont 1/1 pen.
30:00 de temps de jeu

Coach:
Onesta,Claude

Espagne :

Joueurs :
2 Urdiales,Santiago  5/6 60:00 de temps de jeu
3 Prieto,Carlos  3/4 44:41 de temps de jeu
4 Guijosa,Rafael  2/3 dont 2/3 pen. 4:37 de temps de jeu
6 O'Callaghan,Xavier  4/7 33:16 de temps de jeu
9 Garralda,Mateo  2/4 14:17 de temps de jeu
11 Lozano,Demetrio  0/1 32:53 de temps de jeu
13 Hernandez,Fernando  2/3 32:11 de temps de jeu
14 Perez,Juan  1/1 23:30 de temps de jeu
15 Colon,Manuel  1/2 8:29 de temps de jeu
17 Entrerrios,Alberto  2/5 43:04 de temps de jeu
18 Romero,Iker  1/3 15:24 de temps de jeu
20 Ortega,Antonio Carlos  4/6 dont 0/1 pen. 47:38 de temps de jeu

Gardiens :
1 Hombrados,Jose Javier  8 arrêts sur 24 tirs dont 1/2 pen.
40:42 de temps de jeu
16 Barrufet,David  2 arrêts sur 10 tirs dont 0/3 pen.
19:18 de temps de jeu

Coach:
Argiles,Cesar 

Le 30.01.02 à 20:00 à Västeras 
Arbitres :
Boye,Jan (DEN), Jensen,Bjarne Munk (DEN)

 

Le Classement du Groupe 2

 

Equipe

Pts

J

G

N

P

Pp.

Pc.

Diff

1

Allemagne

7

4

3

1

0

92

82

10

2

Islande

6

4

2

2

0

115

101

14

3

Espagne

5

4

2

1

1

94

87

7

4

France

4

4

1

2

1

87

88

-1

5

Slovénie

1

4

0

1

3

97

111

-14

6

Yougoslavie

1

4

0

1

3

91

107

-16

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités