mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
France - Espagne : L'analyse de Jean-Pierre Lepointe
30 Janvier 2002 | Europe

 
« Je pense que malgré toutes les grandes phrases de monsieur Jammot sur nos multiples possibilités de pouvoir accrocher une ½ finale si l’Islande, si l’Espagne, si on fait contre la Slovénie.. Je pense que tout de même tous les techniciens pensent que les carottes sont cuites. Si je me trompe, j’applaudirai. Je voudrai être certain de me tromper. Je suis prêt à passer pour un idiot si la France gagne de 12 buts contre la Slovénie, que l’Espagne perde contre la Yougoslavie et match nul entre Islande et Allemagne.

Le match de ce soir ressemble trait pour trait au match contre l’Islande. Je pense que sans etre prétentieux, ni l’Islande ni l’Espagne ne présentait des difficultés majeures pour une équipe de rance bien en jambes, bien présente en attaque et s’appuyant sur les fondamentaux du handball. Je pense que ni l’une ni l’autre de ces équipes telle qu’elles jouent ne posaient vraiment de problème pour une équipe de France à son niveau.

C’est clair que depuis deux matchs cette équipe n’est déjà pas à son niveau défensif. Nous en 93 et en 95 (on va faire les anciens combattants) les Russes avaient compris que quand ils passaient derrière Jackson en entrée en deuxième pivot on avait un problème de répartition et qu’ainsi ils pouvaient relativement facilement nous mettre des buts en passant Jack. Là, l’Islande et l’Espagne ont compris qu’il fallait éviter d’aller s’enferrer sur « le menhir », Didier Dinart dans le secteur central mais au contraire essayer de jouer extérieur après l’avoir fait courir d’un bord à un autre, de droite à gauche. Pendant les 12 dernières minutes c’est ce qu’ils ont fait. Dinart était totalement excentré ainsi ils ont trouvé leurs ailiers, nous ont traversé.

Comme une fois de plus Bertrand n’a pas pu être là parce qu’il prend deux fois deux minutes. Il se les prend parce qu’en défense ils ne sont pas tous ensemble. Toutes les fautes qu’il a fait au mondial 2001, contre l’Allemagne se voient beaucoup plus car le comportement défensif n’est pas le même. Ils nous ont fait exploser notre bloc défensif et ont mis des buts facilement.

Pour le reste, si Girault a été bon à l’aile gauche il est clair que nos arrières gauches ne sont pas suffisamment pressants même si Fernandez a été meilleur. Ils ne produisent pas de réel danger. Quand on n’a pas un arrière gauche qui marque ou qui est pressant, c’est extrêmement difficile de faire la différence. Les gauchers sont des finisseurs mais le jeu à l’air toujours de partir de la gauche. Il ne faut pas forcément qu’ils marquent des buts mais qu’ils soient une grosse menace. Depuis hier on cherche nos arrières gauches de manière régulière et comme en plus gauchers à partir de ce moment là prennent tout le poids du match à la fois le tir et la création, c’est pas dans ce sens là que ça devrait se développer.

Je trouve qu’on n’a pas vraiment le temps qu’une équipe s’installe où pour l’instant on ne voit pas quel est le 7 d’attaque. Et ça on est tout de même un peu la seule équipe. Nous on joue avec beaucoup de joueurs. Alors est ce que ça peut être une force pour l’avenir ? On peut l’espérer mais une force en ce moment ? Je n’ai pas eu vraiment l’impression que les joueurs se trouvaient.

Hier j’ai dit que jack nous avait manqué un but important mais j’ai l’impression qu’il doit donner beaucoup dans son club en Espagne ; Il me paraît usé. Il a été élu sportif de l’année, ce que je trouve extraordinaire et mérité. Il a beaucoup de sollicitations et n’est pas à son meilleur Cazal visiblement n’a pas récupéré de son dos.

Quand on est dans une grande nation de sport, je considère que l’équipe de France avec deux fois un titre de champions du monde au handball est une grande nation de handball. Il faut savoir dire : on n’a pas été bon. Le sport est une chose qui est versatile. Les joueurs ne sont pas des machines même si on a l’impression que tout peut se contrôler.

L’erreur que l’on a peut être tous faite. Je l’ai faite aussi, c’est d’avoir dit la 1ère poule c’est la poule de la mort et si on en sort ce sera tapis rouge. Je suis sur, pour l’avoir lu dans les écrits de l’Equipe par exemple que ça a un peu démobiliser les joueurs. La poule était effectivement difficile et ces équipes d’Islande et d’Espagne nous ont bien attendu, nous ont bien disséqué, ont évités nos forces en attaque, c’est à dire venir s’empêtrer dans le secteur central.

La défense étagée à hauts risques pour récupérer des ballons avec des garçons comme Hernandez qui sont  des dribleurs, des petits bats d’appuis. Une fois qu’on est traversé, on ne revient plus.

Je suis déçu pour ces garçons. Je suis déçu pour Jack et je dirais que je m’inquiète un peu parce que visiblement Jack s’est mal et qu’il ne s’est pas fait que mal à la cheville en disant : « tout peut arriver, je peux arrêter l’équipe de France » Je ne l’ai pas eu longtemps ce midi mais c'est un peu… l’impression que ça m’a donné, c’est que dans ce match il ne s’y retrouvait pas.

Maintenant la Slovénie. C’est une équipe qui vient comme d’habitude confirmer que la Slovénie est une grande nation. Ils sont 1 million 100000 habitants. Ils touchent des médailles en ski, ils se battent au football… Le match de demain il n’y aura aucune pression pour eux. Nous on a besoin de points parce que c’est vrai que l’on peut encore accrocher une 3ème place et avoir la qualification donc la pression sera encore sur nous.

N’a t on pas tous surestimé la Yougoslavie ? Ce qui est sur c’est que nous sommes au niveau de l’Allemagne mais que pour l’instant l’Allemagne est première. Donc nous ne sommes pas à notre niveau. Une France du niveau comme le match contre l’Allemagne est capable de battre, pas de beaucoup, les équipes d’Islande et d’Espagne.

Je n’ai pas reconnu l’équipe de France.

Je pense que Grégory Anquetil c’est vraiment un garçon qui manque, son charisme. Je pense que c’était le meilleur ailier droit du mondial. Girault a été parfait mais je pense que Golic manque, je veux dire il y avait Girault et Golic.. Puiségur aussi, ce renard dans les surfaces. Ce garçon qui lit parfaitement le jeu.

Mais ces garçons existent encore en France donc il n’y a rien de perdu.

J’aurai vraiment aimé que l’aventure continue, pour le handball, la fédération, tous les clubs de D1 comme Dunkerque. On a besoin de notre équipe de France. L’équipe de France c’est quand même quelque chose qui reste chère au cœur d’un handballeur.

A demain »

Jean – Pierre Lepointe
pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités