mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Aurons-nous encore l'Alsace et la Lorraine ?
18 Février 2002 | France > LSL

En effet, les deux clubs phares de cette région emblématique du handball français que sont Sélestat et Nancy vivent tous les deux des moments assez difficiles.

Tout d'abord avec le ASLN Nancy Handball qui annonçait la semaine dernière de gros problèmes financiers.

Ce club passé en deux saisons de la Nationale 1 à la Division 1, n'a visiblement pas réussi à faire suivre ses structures financières. Le niveau de jeu ayant augmenté de façon exponentielle, le budget a du suivre tout logiquement.

Le seul hic, c'est qu'apparemment, les moyens de faire rentrer de l'argent eux n'ont pas suivi du tout, en commençant la saison actuelle avec un déficit annoncé de 135 000 € (900 000 Francs) et en continuant à perdre 15 000 € par mois, le club se retrouve devant un trou à combler de 225 000 €.

Pas simple comme situation pour pérenniser le Handball en lorraine, pourtant le rapprochement avec le club de Football de Nancy, l'ASNL, aurait du permettre une mise en commun des moyens, et par la même de pourvoir faire rentrer quelque menu monnaie dans la bourse de la section Handball.

Mais cela ne semble pas avoir été le cas, loin de là, à l'heure actuelle, les dirigeants de la section Handball parlant même de dépôt de Bilan dans la semaine qui vient.

Si tel était le cas, la relégation serait alors automatique pour eux, et si par malheur, l'équipe ne devait pas arriver à se maintenir sportivement, elle serait peut être obligée de repartir directement en Nationale 1.

Cela s'appellerait alors un retour express à la case départ, et beaucoup d'énergie et de passion gaspillée pour un bien piètre résultat.

Avant d'envisager un tel scénario qui au dire de Sandor Rac dans l'Est Républicain "Enterrerait le handball lorrain pour 10 ou 15 ans", les solutions auprès des collectivités territoriales sont à l'étude, où plutôt en attente de validation, il y a aussi la solution du grand frère Football, mais il serait étonnant que l'ASNL Football, qui n'est pas dans une passe sportive flamboyante, puisse combler à elle seule le trou creusé.

Pourtant visiblement le groupe joueur semble dans de bien belles dispositions, car après avoir étrillé Angers pour un match en retard, ils ont été gagner dans le Gard, et toujours avec la manière, ce qui n'est pas donné à tout le monde, le Parnasse ressemblant quand même à une forteresse dure à investir.

Affaire à suivre, mais il est sur que le ASLN Nancy Handball après le feuilleton des joueurs non-qualifiés de la saison dernière, se passerait bien de revenir à la une d'événements plus à mettre sous la rubrique fait-divers financiers que sous la rubrique sportive.

Pour le cas de Sélestat, si pour le moment les finances semblent plus saines, la situation sportive n'est pas vraiment enviable, mais le sportif fluctue dans la vie d'un club et cela ne doit pas forcément l'empêcher de vivre, par contre la situation administrative ressemble un peu à Cloche merle.

Un président démissionnaire (Jean-Paul Brunstein) cela arrive, trop pris, pas assez de disponibilité, etc… Plutôt a son honneur de se retirer s'il ne peut plus assurer ses fonctions, on peut accepter un tel événement.

Que son successeur désigné (Christophe Schalk) démissionne lui aussi avant même sa nomination, cela devient un peu plus troublant.

Mais que personne dans l'entourage du club ne souhaite reprendre le flambeau, cela devient carrément inquiétant pour le club Alsacien.

Pour l'heure, le statut quo semble de mise, les rênes du club ayant été confié à Germain Spatz, secrétaire général au club depuis 35 ans.

Donc plus de directoire dans le club, plus de personnes capables de prendre ou d'assumer des décisions alors que le groupe élite se bat pour essayer de sauver sa peau en Division 1, pas facile à vivre pour les joueurs et pour les supporters.

Il ne faudrait pourtant pas que cette région perde son identité au niveau du Handball, Strasbourg et sa région ont largement les moyens d'avoir une belle équipe très compétitive dans l'élite nationale, le nombre de clubs au haut niveau (D1, D2 et N1) le prouve, peut être que l'idée d'un grand club comme l'agglomération de Lyon est entrain de monter pourrait aussi faire son chemin en Alsace.

L'organisation de la Coupe de le Ligue le week-end dernier est bien la preuve que les bonnes volontés existent, mais il faudrait certainement arriver à les fédérer sous un projet commun.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités