mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Sandrine Delerce : C'est la maman à Eléa !
6 Février 2002 | France > LBE

Pour sa première apparition sur le parquet en match officiel, Sandrine Mariot-Delerce,  a bien voulu nous livrer ses premières impressions après une absence forcée (rupture des ligaments croisés et congé maternité) de plus d'un an.

Rentrée dès la 13ème minute de jeu, la jeune maman se permis même un joli 100% (2buts réalisés sur deux tentatives) en 33 minutes de jeu effectives.

Il est vrai que placée aux premières loge la jeune Eléa n'aurait certainement pas excusé une contre performance de maman, ou un mauvais choix de Papa !

Y.D : Sandrine, quelles sont tes réactions personnelles sur ce match ?
S.D : Et bien…Bien ! Une bonne entrée en matière, je m'attendais à avoir un temps de jeu comme ça.
 Je savais que le match serait relativement facile contre Alfortville, et puis je savais rentrer quand l'équipe aurait fait l'écart, donc une situation hyper favorable pour un retour .
Donc je suis contente car ça a été un beau match collectif, et j'ai pris deux tirs et j'ai mis deux buts ; du 100% on va dire, mais j'aurai préféré pesé un peu pus sur le jeu mais vu qu'il n'y avait pas trop d'équipe en face, c'était comme ça ….

Y.D : As tu ressenti quelque chose de particulier en revenant dans ton équipe, quel a été ton feeling ?
S.D : 
Il est vrai que dans une équipe, quand on prend part au jeu, quand l'on pèse sur le jeu, on se sent intégrée, et depuis un mois et demi d'entraînements avec le groupe où il n'y a pas de problèmes ; j'ai pu constater une cohésion et une bonne ambiance dans le groupe. Mais il est  vrai qu'en rentrant vraiment dans l'équipe ça montre qu'on fait vraiment parti du groupe,  et que l'on  compte plus ou moins sur ma présence.  Après il faudra voir pour les matchs de champion's league où cela n'aura rien à voir avec les matchs de ce soir et puis après c'est aux entraîneurs de décider.

Y.D. : A propos de l'équipe, on a vu Valérie NICOLAS très motivée et qui semblait aussi motiver fortement ses coéquipières,  que vous a t-elle dit ; quel  discours a t-elle tenu ?
S.D :
Elle a dit que ça faisait très longtemps que l'équipe n'avait pas gagné (cf.    : La dernière victoire date du 09 janvier dernier à Lyon), que cela ferait du bien de "regagner "  ici devant le public ; Que les gens aient envie de venir nous voir et nous soutenir la semaine prochaine !
Mais surtout regouter à la victoire, car cela faisait 3 matchs d'affilé que l'équipe perdait, et puis, dans les vestiaires, le coach a aussi mis l'accent sur le plaisir : Trouver un plaisir personnel, sans que cela ne dérive dans le simple fait de voir une fille trouver un ballon et le  shooter égoïstement : ?Non !
Mais il s'agissait de retrouver à l'intérieur du  plaisir personnel un plaisir collectif ; un plaisir pour l'équipe de jouer ensemble ; de se retrouver.
Je pense donc que ça a été un bon match et que cela a été cela pour l'ensemble des filles.

Y.D : As tu rêver  de ce moment ; de ce retour sur le terrain, et si oui, est-ce que ton rêve s'est concrétisé à 100%
S.D :
J'en ai pas rêver en me disant : " Le jour où tu va franchir la ligne jaune ça va être magnifique " : Non ! Mais il est vrai que des fois quand tu regarde des matchs, comme ceux des garçons à la télé, tu te dis tiens j'aurai fait ceci ou cela, mais ce qui m'a manqué le plus, c'était vraiment le jeu ; Le défi, le duel avec une gardienne, ou tous ces petits jeux qu'il peut y avoir à l'entraînement…ça, ça m'a manqué beaucoup !
Je ne m'attendais pas non plus à un truc faramineux : Non ! Je préfère rentrer doucement et marqué les esprits dans le jeu que d'avoir une entrée faramineuse et ne pas du tout peser sur le jeu

Y.D : Dernière question : qu'est-ce que tu aurais à dire à tous ceux qui t'ont soutenu ? Qu'il s'agisse des supporters ou te tes proches ?
S.D :
Et bien merci avant tout, parce que ce n'est pas évident…Même si j'ai traduit mon absence par quelquechose de merveilleux.
 Merci à tout le monde, car on se retrouve très vite seule dans ces moments là .
Et puis et bien maintenant je voit la vie un peu différemment, en devenant maman, on change un peu d'état d'esprit ; mon esprit n'est plus uniquement omni-bullé par le handball ; j'ai un petit œil qui guette là haut pour savoir si elle a bien pris le biberon à la bonne heure !
 Oui, je remercie vraiment tous ceux qui m'ont soutenu.

Y.D : Donc Eléa se porte bien ?
S.D :
Oui, à merveille ! 

© Yannis Drapier
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités