mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Des Etoiles au firmament
Des Etoiles au firmament
9 Mai 2008 | France > Coupe LFH

Le verdict des "meilleures" joueuses de la D1F pour la saison 2007-2008 est tombé. Issu d'un vote ouvert aux joueuses et aux entraîneurs après une sélection de 5 joueuses par poste, le classement fait la part belle à la jeunesse et bien sur au talent. En partenariat avec le journal HandAction où le vote sera pleinement détaillé dans la prochaine édition, HandZone vous dévoile le résultat de ce scrutin. Et si les "inamovibles" comme Véronique Pecqueux-Rolland, Isabelle Wendling, Sophie Herbrecht sont bien présentes dans ce classement, voir une Julie Goïorani du haut de ses 19 ans, elle aura 20 ans à la fin du mois de mai, devancer toutes les internationales et gloires du poste de pivot est un bien bel hommage fait aux talents naissants mais affirmés. Avec les prises de pouvoir de Makaan Tounkara, Amandine Leynaud et Siraba Dembele, c'est tout le futur du handball féminin tricolore qui s'affiche dans ces "Etoiles du Handball". Une preuve de plus que le championnat de D1 féminine à tout l'avenir devant lui, à la future ligue professionnelle d'éclaircir encore plus tout ça.

Gardiennes de but :
Le rempart de Metz

Amandine Leynaud après s'être imposée en équipe de France se voit décerné le titre de meilleure gardienne de D1F. En l'absence sur le sol français, pour le moment de Valérie Nicolas, rien de plus normal, tant la constance et l'efficacité de la messine ont fait merveille tout au long de la saison, contribuant à asseoir une fois de plus l'hégémonie du H2ML sur le championnat français. Derrière elle, la jeunesse pointe le bout de son nez avec Cléopâtre Darleux, qui après avoir été le pilier de la sélection jeune, s'est affirmée cette saison chez les "grandes" avec une vraie constance pour le bonheur d'Issy les Moulineaux.

1 Amandine LEYNAUD (Metz)
2 Cléopâtre DARLEUX (Issy-les-Moulineaux)
3 Darly ZOQBI DE PAULA (Le Havre)
4 Marion CALLAVE (Mérignac)
5 Stella JOSEPH-MATHIEU (Mios)

Ailières gauches :
C'est jeune et ça va vite
La Mérignacaise Siraba Dembele a été choisie devant la Messine Delphine Guehl, presque logique, elles occupent toutes les deux le poste avec bonheur en équipe de France. Juste derrière et malgré une saison gâchée par les blessures, l'Isséenne Paule Baudouin remontre le bout de son talent qu'elle a grand et qui devrait lui permettre de postuler de nouveau aux joies tricolores dans les mois prochains. Vaste choix, mais abondance de biens de nuit surement pas, en vue des JO de Pékin.

1 Siraba DEMBELE (Mérignac)
2 Delphine GUEHL (Metz)
3 Paule BAUDOUIN (Issy-les-Moulineaux)
4 Adeline GASCHET (Angoulême)
5 Alice DURAND (Besançon)

Ailières droites :
Jeunesse devant expérience

La encore ce sont les tricolores qui ont trustée les premières places. La jeunesse et la fougue de la Havraise Makaan Tounkara a pris le pas sur la classe et l'expérience de la capitaine de l'équipe de France au niveau du championnat. L'inverse de l'ordre presque établi en équipe de France, mais la saison compliquée du CAB aura sans doute beaucoup desservi la référence à ce poste depuis bien des années.

1 Maakan TOUNKARA (Le Havre)
2 Stéphanie Cano (Bègles)
3 Katty PIEJOS (Metz)
4 Audrey DEROIN (Issy-les-Moulineaux)
5 Sandy DEMANGEON (Nîmes)

Demi-centres :
Siodmak, classe et efficacité

Poste ou l'expérience est certainement la plus importante, il est presque normal de voir deux joueuses qui mènent leur couleurs depuis des années être en haut de ce classement. Incontournable, indispensable, la Havraise Karolina Siodmak s'impose sur Myriam Borg de Mios. Une reconnaissance du talent de la polonaise au Havre depuis 4 saisons et qui, après avoir occupé un peu tous les postes de la base arrière les saisons précédentes, s'est posée à celui de demi-centre pour le plus grand bonheur du club normand.

1 Karolina SIODMIAK (Le Havre)
2 Myriam BORG (Mios)
3 Allison PINEAU (Issy-les-Moulineaux)
4 Véronique DEMONIERE (Fleury-les-Aubrais)
5 Maria BALS (Besançon)

Arrières gauches
Un couronnement avant de partir

Une victoire indiscutable de la Tunisienne de charme de Besançon. Mounah Chebbah s'est imposée avec une grande marge devant des pointures comme Sophie Herbrecht, Lenka Kysucanova et Aline Dos Santos. C'est dire si le talent de buteuse de la tunisienne est devenu évident et incontournable cette saison, et ce, malgré une blessure avant le mondial qui a failli lui coûter cher. Dommage que ce talent aille s'exercer du côté du Danemark la saison prochaine...

1 Mouna CHEBBAH (Besançon)
2 Sophie HERBRECHT (Issy-les-Moulineaux)
3 Lenka KYSUCANOVA (Metz)
4 Aline SILVA DOS SANTOS (Le Havre)
5 Aurèle ITOUA-ATSONO (Angoulême)

Arrières droites
Le retour de Fio !
La grande arrière Dijonnaise a coiffé sur le poteau la révélation au poste d'arrière droit de la saison, Camille Ayglon. Malgré une saison compliquée en termes de blessure et de retard de préparation, l'ex Bisontine a réussi à imposer son bras et son talent à toute la D1F. Aidant le CDB à rebondir après un début de saison catastrophique, Stéphanie Fiossonangaye emporte la décision devant celles qui sont sans doute le futur du poste en équipe de France, Camille Ayglon et Alexandra Lacrabère.

1 Stéphanie FIOSSONANGAYE (Dijon)
2 Camille AYGLON (Nîmes)
3 Alexandra LACRABERE (Bègles)
4 Vesna HORACEK (Metz)
5 Elsa GENDRE (Vesoul)

Pivots
Surprise, surprise !
Si ce vote à accouché d'une grosse surprise pour beaucoup, c'est certainement sur le poste de pivot. Pour beaucoup, mais par pour tout le monde. Depuis maintenant deux saisons, le petit monde du handball féminin sait que du' côté de Nîmes se profile un pivot qui pourrait s'offrir un joli règne en équipe de France. A 19 ans, Julie Goïorani coiffe des joueuses au talent et au palmarès énorme. Jana Simerska, le métronome havrais, Nina Kanto la lionne messine, Isabelle Wendling devenue encore plus inamovible avec son 14° titre nationale et Véronique Pecqueux-Roland la remonteuse de pendule dijonnaise, tout ce beau monde doit s'incliner devant le talent d'une gamine de 19 ans qui aura tout au long de la saison fait grincer les dents des meilleurs piliers défensifs de la D1F.

1 Julie GOÏORANI (Nîmes)
2 Jana SIMERSKA (Le Havre)
3 Nina KANTO (Metz)
4 Isabelle WENDLING (Metz)
5 Véronique PECQUEUX-ROLLAND (Dijon)

Entraîneurs
La formation, ça paye encore !
En quatre ans, Manuela Ilie aura donné à Nîmes un futur fait de jeunesse et de formation. Sous son règne à la tête du HBCN, les Ayglon, Goïorani, Dancette, Vuillemot et Perez auront affirmé leur potentiel en D1F. Au point de voir une Camille Ayglon devenir en quelques mois un cadre de l'équipe nationale, de voir Julie Goïorani être adoubée meilleur pivot de la saison et Nîmes se placer comme une équipe qui compte et comptera dans les saisons à venir. De quoi supplanter des ténors comme Sandor Rac, Frédéric Bougeant ou Arnaud Gandais. Un Arnaud Gandais d'Issy les Moulineaux qu'elle devance qui lui est juste devant un novice dans le handball féminin du nom de Jan Basny. Mais un novice qui avait fait preuve d'un vrai talent d'entraîneur en masculin, comme quoi la transposition Féminin - Masculin devient réellement possible quand le talent est là.

1 Manuela ILIE (Nîmes)
2 Arnaud GANDAIS (Issy-les-Moulineaux)
3 Jan BASNY (Besançon)
4 Elena GROPOSILA (Dijon)
5 Sandor RAC (Metz)
6 Frédéric BOUGEANT (Le Havre)

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités