mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Armelle envoie Fleury au ciel
Armelle envoie Fleury au ciel
10 Mai 2008 | France > Coupe LFH

Première demi-finale de la Coupe de la Ligue qui opposait Dijon, vainqueur de Nîmes en quart aux locales de Fleury qui avaient réédité leur exploit de prendre le meilleur sur le HAC, deuxième du championnat non loin de leurs terres à Montargis jeudi soir. Un match qui sentait l’Europe à plein, surtout pour Dijon qui avec une victoire sur cette partie pouvait voir une place européenne en gros pour cette fin de saison. Dijon vainqueur, soit les Bourguignonnes gagnaient le titre et décrochaient directement une place en Challenge Cup, soit le fait qu’Issy ou Metz l’emporte débloquait alors une place pour le 5° du championnat, place qu’occupent actuellement les Dijonnaises. Mais pour que ce scénario se mette en place il fallait que Dijon prenne le dessus sur un Fleury en grosse dynamique à l’heure actuelle avec un Véronique Demonière intenable à la mène et à la marque et le retour en forme d’une Mariama Signate, toujours capable de gagner une partie sur son seul talent naturel. Et des atouts il y e a encore plus dans le groupe de Stéphane Nicol et devant leur public, les Orléanaises n’envisageaient pas du tout de voir Dijon lui souffler LEUR finale.

Pourtant Fleury va avoir d’entrée des problèmes avec la base arrière de Dijon ou Inès Khouildi faisait parler sa puissance pendant que Kitty Hoffmann sortait de suite les bons arrêts. Dijon pouvait mettre sa patte sur la partie menant toujours dans cette première mi-temps. Mais Fleury refusant obstinément de baisser les armes trouvait les quelques failles dans la défense dijonnaise pour exister. Laurissa Landre faisait mal en pivot, Karolina Zalewski voltigeait sur l’aile droite et le CJF collait encore et toujours aux basques de Dijon. Au point que Pierre Terzi changeait de gardienne, changeait de défense, prenait Mariama Signate, mais rien n’y faisait, Fleury tenait enfin la dragée haute à Dijon revenant sur le gong à égalité par Olivia Vaitanaki. La mise en route des locales avait été longue à se faire, mais la révolte avait été parfaite et la seconde mi-temps s’annonçait captivante.

Lancées par leur fin de première période, les Orléanaises mettaient le feu au Palais des Sports par un jeu de plus en plus rapide et profitaient des arrêts à répétition de la jeune Armelle Attingre pour prendre un vrai avantage de 4 buts très rapidement avec toujours le remarquable travail de Laurissa Landre en pivot. Sonnées par tant d’énergie, les Dijonnaises pliaient de plus en plus, ne trouvant plus de fluidité dans le jeu et butant bien trop souvent sur la gardienne fleuryssoise. Il faudra un bon quart d’heure de jeu pour que le CDB émerge et arrive à refaire une petite partie de son retard sur les coups de fusil de Stéphanie Fiossonangaye ou la percussion de Véronique Pecqueux Rolland.

Dijon va attendre les dix dernières minutes avant de recoller vraiment et offrir ainsi une fin de match au couteau. Fleury n’arrivant plus à capitaliser sur les arrêts à répétition d’Armelle Attingre, Dijon prenait même le commandement du match après une montée de balle victorieuse du duo Pecqueux-Rolland – Khouildi suivi aussitôt d’un nouveau but de l’arrière tunisienne. La gagne avait semble-t-il changé de camp, le CJF ayant perdu un peu trop d’occasions de tuer le match, mais entre encore les arrêts décisifs de sa sauveteuse et les exclusions qui pleuvaient sur les Bourguignonnes, Fleury va arriver à se relancer dans les derniers instants du match. Armelle Attingre en sortant le penalty de Ludivine Jacquinot laissait tout le monde sur un pied d’égalité à 31-31 au bout de 60 minutes, le droit aux dix minutes supplémentaires ouvrant droit à la finale.

Comme en début de seconde période, Fleury va faire feu de tout bois d’entrée et prendre de nouveau un bel avantage de 3 buts et cette fois Dijon va s’avouer vaincu par l’énergie et les parades d’Armelle Attingre et par le réalisme d’une Valérie Demonière démoniaque à tous les coins de l’attaque. Dijon va tout tenter avec notamment une Véronique Pecqueux Rolland dans tous les bons coups, mais force restera aux locales qui iront demain tenter de décrocher un premier titre national sur ses terres.

A Orléans, Palais des Sports
Le 10 mai 2008 à 15h00
CDB. Dijon – CJ Fleury les Aubrais : 36 - 38 (Mi-temps : 16-16 – Tps regl : 31-31 )
500 Spectateurs
Arbitres :
MM Bourgeois et Denis

Statistiques du match

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités