mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montélimar tombe les armes à la main
Montélimar tombe les armes à la main
12 Octobre 2008 | National > Nationale 1M

Montélimar-Cruas 22 - Angers-Noyant 23

A Montélimar

Arbitres MM Jacoutot et Medina
Mi-temps: 9-9

Pour Montélimar-Cruas :
Gardiens : Muraru 33 ’et 6 arrêts dont 1 P, Urbe 27’et 4 arrêts
Buteurs : Favre 5/13, Manifacier, Soriano 5/7, Vaduvan 5/7 dont 2/2P, Aouachria 4/6 dont 0/1P, Arnaud 1/3, Barbier 0/2, Chaix, Malmenaide 2/2
Exclusions : 3
Pertes de balle : 22

Pour Angers :
Gardien : Galliou 60’et 14 arrêts dont 1 P
Buteurs : Abilleira-Crespo, Marlin 8/12 dont 1/2P, Lecu 4/5, Pele 2/3, Duchemann 3/5, De La Breteche 4/4 dont 1/1P, Charloton 0/1, Eudaric 1/2, Lemaire 1/4, Ivanov 0/2
Exclusions : 3
Pertes de balle : 23

David contre Goliath. Le dernier de la classe face au favori du championnat. A quelle sauce les jeunes montilo-cruassiens allaient-ils être cuisinés et dévorés par une équipe angevine toujours privée de Teddy Chailly et Alexandru Stamate mais quand même largement armée pour la D2 qu’elle espère retrouver très vite ? Depuis le début de saison, l’USMC avait, à défaut de victoires, montré qu’elle pouvait parfois être difficilement comestible. Mais là, Angers…Du lourd, du très lourd avec Charloton et Ivanov notamment face la jeune et frêle base arrière montilo-cruassienne. Favre et Vaduvan, pourtant, n’étaient pas décidés à se laisser impressionner aussi facilement. Du moins pas tout de suite (2-1, 7è) Si l’USMC avait pris le match par le bon bout, ce n’était pas forcément le cas de la bande à Krizanovic qui en moins de 10 minutes avait perdu la bagatelle de 8 balles d’attaque. Pas très sérieux. Mais c’était assez heureux pour les locaux qui éprouvaient eux aussi les pires difficultés dans l’approche du but et le dernier geste. Même au penalty, Aouachria ne rassurait pas les siens (3-3, 14è).  Dommage car Angers semblait avancer la tête dans le seau. A tel point que Urbe, pourtant auteur de seulement 3 arrêts, n’était allé chercher que 4 fois le ballon dans son but après 21 minutes de jeu ! De quoi y croire fortement dans le camp drôme-ardéchois, tout au moins de quoi persévérer dans l’effort (8-6, 22è). Et c’était déjà bien un énorme exploit pour eux d’entrer aux vestiaires sur un pied d’égalité avec l’armada visiteuse (9-9).

La révolte angevine était attendue mais tardait toutefois un peu. A très petits pas, dans le sillage de Lécu, trop rarement servi dans des conditions acceptables, les visiteurs parvenaient à prendre un léger ascendant (10-12, 41è). Tout cela restait timide et pas à la hauteur d’un favori pour la montée (13-14). Mais à s’échiner dans tous les sens, l’USMC laissait progressivement des plumes dans la bataille (14-18, 48è) avant un énième sursaut qui réveillait tout l’Espace Sesame (20-20, 56è) ! Que du bonheur ! F avre, sanctionné, sortait alors 2 minutes au plus mauvais des moments. Marlin réglait la mire et Angers s’en sortait par un minuscule trou de souris. On ne sait pas qui à impressionner l’autre samedi soir.

Lilian BERNARD pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités