mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Bruno Martini a oeuvré
Bruno Martini a oeuvré
29 Mars 2009 | Europe > Champion's League

Les grandes manœuvres sont entamées en Champion’s League avec le début des quarts de finale, pour rejoindre le dernier carré et viser le titre des titres, 8 équipes étaient sur le plot de départ avec toutes autant d’ambitions les unes que les autres. Hormis Hambourg qui a réussi l’exploit de s’imposer chez ses voisins de Flensburg, personne n’a vraiment pris un ascendant majeur dans les premiers matches de ces quarts de finale.

Hambourg fait la bonne affaire
Les coéquipiers de Bertrand Gille, pourtant privé de son frère Guillaume, régulateur du jeu hanséatique, ont fait un joli pas vers les demi-finales comme la saison dernière en s’imposant de 3 buts à Flensburg. Dans le sillage du pivot champion olympique meilleur marqueur pour ses couleurs, avec un Marcin Lijewski parfait au relais de son frère Krzysztof beaucoup plus à la peine, avec un Johannes Bitter en fusion, le HSV a parfaitement répondu à la verve d’Oscar Carlen et Lasse Boesen. Avec 3  buts d’avance avant de recevoir le SG, il y a de quoi être serein sans être tout a fait tranquille.

SG Flensburg-Handewitt - HSV Hamburg  : 25 - 28 (Mi-temps : 12-14)

Moscou pourrait surprendre
Avec 2 buts d’avance, Moscou aura un petit quelque chose à défendre dans on match retour à la SAP Aréna de Mannheim. Et cela aurait pu être encore mieux si les hommes de Vladimir Maximov avaient réussi à faire dans la continuité dans le jeu. Capables de très jolies choses avec leurs pivots dont un Michael Tchipourine intenable, sachant faire dans le très spectaculaire comme de kung-fu aile à aile entre Kovalev et Dibirov, les Russes auront connu aussi de gros trous d’air permettant à Marius Jurasik de faire encore une fois un petit show et à Gudjon Valur Sigurdsson d’être impeccable sur son aile gauche, pour une fois qu’il y jouait. 2 buts ça se défend, mais il faudra être plus constant en Allemagne pour ne pas subir la loi des Lions du Rhin.

Chehovskie Medvedi  - Rhein-Neckar Löwen : 33 - 31  (Mt : 21-15)

Ciudad stoppe Veszprém
Longtemps dans ce match en Espagne on a cru que Veszprém allait surfer sur sa dynamique et son envie de se battre après le drame de Marian Cozma. Mais face à la puissance de feu des Espagnols, en butte à un José Hombrados venu en seconde période pour mettre la panique dans les têtes des tireurs hongrois, Veszprém a fini par capituler sur les coups de pattes de Luc Abalo, la puissance de Jérôme Fernandez et la classe d’un Rolando Urios que tout le monde annonçait comme fini pour le haut niveau mais qui a prouvé dans ce match que les Lushnikov, Illyés et autre Vujin n’avaient pas encore assez de puissance pour s’opposer à son talent. Avec 5 buts d’avance Ciudad peut envisager la suite avec un peu de tranquillité, mais il ne faut pas crier victoire de suite, l’antre de Veszprém en a fait tomber plus d’un et quelque soit le nom.

BM Ciudad Real  - MKB Veszprém KC : 29 - 24 (Mi-temps : 15-12)

Un nul qui coûte cher
Kiel a fait un pas vers la demi-finale en arrachant le nul dans la Domsportova de Zagreb, amis avec la blessure au genou de Nikola Karabatic en seconde période, il ne faut pas crier victoire pour les Allemands. Sans le meilleur joueur du monde, le TWH a souffert en fin de match pour préserver l’essentiel, tenir 60 minutes sans lui face à des Croates qui n’auront pas grand-chose à perdre risque d’être compliqué. Face à Igor Vori encore plus énorme que Marcus Ahlm, qui va louper les deux dernières occasions face à un très bon Gorad Skof, face à un Tonci Valcic qui explose cette saison, face à Mirza Dzomba et Kiril Lazarov qui ne se louperont pas deux fois de suite et avec un Ivano Balic toujours exaspérant mais sacré joueur, il faudra tout le talent du groupe et peut-être aussi Nikola Karabatic. En tout cas Kiel sait qu’il pourra compter sur Bruno Martini qui est rentré pour arrêter un penalty de Kiril Lazarov lui-même. A 38 ans après deux saison d’arrêt, sortir un jet de 7 mètres du meilleur buteur du dernier Mondial et recordman du genre et du meilleur buteur de la Champion’s League, cela montre que le talent à toujours droit à la parole !

HC Croatia Osiguranje-Zagreb - THW Kiel : 28 - 28 (Mi-temps : 13-12)

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités