mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Metz, l’exploit !
Metz, l’exploit !
20 Mars 2010 | Europe

Battues 31-27 à l’aller en Norvège, mais victorieuses de quatre unités (20-24) ce soir aux Arènes, les Messines sont qualifiées pour les demi-finales de la Coupe des Coupes, au bénéfice des buts inscrits à l’extérieur. Un authentique exploit.

Une folle farandole à droite, l’effondrement à gauche. D’un côté, Metz danse et chante pour fêter sa qualification pour les demi-finales de la Coupe des Coupes alors que les Norvégiennes de Byasen, les yeux dans le vague et abattues sur le parquet des Arènes, n’en finissent pas de pleurer leur rêve envolé. Il est vrai que leur succès (31-27 à l’aller) pouvait leur donner l’illusion d’avoir réalisé le plus difficile ! Grosse erreur…

Le champion de France a donc osé défier ces Scandinaves réputées être quasi-imbattables. En défense, tout d’abord : les coéquipières d’Isabelle Wendling ont dressé un mur devant une Amandine Leynaud au peps retrouvé (12 arrêts). Repoussant loin la demi-centre Alstad, elles coupaient ainsi sa relation privilégiée avec son pivot Frafjord. En repliant superbement et en se montrant agressives dans la zone des six, sept mètres, les filles de Bertrand François obligeaient également leurs adversaires à forcer leurs tirs ou à choisir les mauvaises solutions. Si le flanc gauche de la base arrière mosellane ne pouvait qu’en de rares occasions se dépêtrer du marquage (1/6 pour Kysucanova et 3/6 pour Franic), en revanche Ognjenovic faisait le métier (5/6) sur son aile, Pineau trouvait la faille (5/9) dans le rideau et montait bonne garde derrière, alors qu’à droite, Ayglon (4/6) calculait les bons angles et qu’Horacek (2/3) montrait qu’elle est sur la voie de la guérison (hernie discale).

Mais il faut aussi reconnaître que la blessure de la Tunisienne Raja Toumi (croisés du genou gauche ?), au bout de cinquante-quatre secondes de jeu après une mauvaise réception suite à son premier but, avait fortement ébranlé les certitudes des protégées de Geir Oustorp.

Cela n’enlève rien à la performance de très haut niveau des Lorraines atteignant ce stade de la même compétition pour la troisième fois de leur histoire, après Baekelagets Oslo en 1999 et Ikast en 2004.

« Nous avions à cœur de nous qualifier, notamment en raison des arrêts de carrière d’Isabelle Wendling et Delphine Guehl et du départ de Camille Ayglon, confiait Bertrand François. Cela nous a donné une source de motivation supplémentaire. Si la blessure de Toumi nous a aidées, nous avons néanmoins montré une belle force de caractère. On peut commencer à rêver de finale, mais encore faut-il aller au bout ! A l’aller, son banc avait fait gagner Byasen. Ce soir, c’est le nôtre avec une mention particulière à Vesna Horacek qui a mis deux buts très importants. »

Non, ce soir Metz ne rêve pas : le champion de France en titre est bel et bien dans le dernier carré. Et il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Avec des adversaires comme les Macédoniennes de Buducnost, les Danoises de Vejen qui ont créé la surprise en sortant les Russes de Zvenigorod et les Allemandes d'Oldenburg vainqueurs de Nis de 8 buts en Serbie, il y a encore des clients dans cette coupe des Coupes, mais personne qui semble de taille à vraiment faire peur à Metz après son exploit. Réponse mardi matin pour savoir qui sera maintenant sur la route de Metz.

Buducnost T-Mobile - Storhamar Handball : 35 - 20 (Aller : 28-22)
Zvezda Zvenigorod -  KIF Vejen : 26 - 28 (Aller : 24-23)
VfL Oldenburg - HC Naisa-Nis : 38 - 31 (Aller : 31-23)

METZ - BYASEN : 24-20

Palais omnisports des Arènes.
Mi-temps : 13-9.
Arbitres : MM. Andorka et Hucker (Hon).
3850 spectateurs.
Penaltys pour Byasen : Zamorska (3e, 24e, 47e).
Exclusions à Metz : Kysucanova (24e). A Byasen : Herrem (4e), Zamorska (29e).

* METZ
Gardiennes : Leynaud (1re à la 30e et 45e à la 60e, 12 arrêts, dont 1 pen./5), Darleux (31e à la 44e, 2 arrêts).
Marqueuses : Kysucanova (1/6, dont 0 pen./1), Guehl (1/1), François (0/3), Pineau (5/9), Abdellahi, Piejos (2/2), Ayglon (4/6), Wendling (1/1), Franic (3/6), Ognjenovic (5/6), Horacek (2/3), Pal (0/2).
Entraîneur : Bertrand François.

* BYASEN
Gardiennes : Grimsbo (1re à la 60e, 17 arrêts, dont 1 pen./1), Andreassen.
Marqueuses : Frafjord (4/5), Wibe (1/1), Harsaker (2/3), Lorentsen, Alstad (3/13, dont 0 pen./1), Henriksen, Svestad (0/1), Molid (2/7), Toumi (1/1), Vagen, Zamorska (6/12, dont 3 pen./4), Herrem (1/4).
Entraîneur : Geir Oustorp.

© Lionel Willems
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision