mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Comme Kiel et Barcelone...
Comme Kiel et Barcelone...
27 Mars 2010 | Europe > Champion's League

Engagé dans les matches à la mort en Champion’s League, le Montpellier AHB se rendait à Arhus défier ce qu’il pouvait tirer de pire dans le 4° chapeau.

Une équipe du KIF Kolding qui n’avait plié que face à Léon obligeant Kiel et Barcelone à partager les points dans leurs confrontations avec le club danois. Au final malgré un début de match très hésitant, Montpellier a eu beaucoup d’occasions de tuer cette rencontre mais le courage et la variété de jeu des Danois ont poussé les champions de France à partager les points, nul arraché par un tir victorieux sur coup franc direct à la dernière seconde signé Vid Kavtincik, comme quoi le nord de la Baltique inspire les ailiers droits du MAHB. Après Greg Anquetil, c’est au tour du slovène de choc de Montpellier de sauver la patrie héraultaise. Un nul qui offre pas mal de perspectives pour le match retour, à la condition de retrouver un collectif à 100% pendant 60 minutes.

On sentait d’entrée que la tension était palpable dans les esprits héraultais, une défense hésitante et n’arrivant pas à contrer les rentrées en deuxième pivots des Danois, une attaque manquant singulièrement de rythme et de tranchant et très logiquement le KIF prenait les choses en mains avec son demi-centre Lukas Karlson auteur de quelques tirs en rupture impressionnants. Patrice Canayer avait tenté la carte jeune en défense avec Rémi Salou et Adrien Di Panda en poste 2 et misé sur la vitesse de Michael Guigou eu poste de meneur. Si les fulgurances de Peter Pan payaient cash, la défense elle tardait à trouver les bonnes réponses à la puissance de la base arrière adverse. Trop de stress, pas assez de volonté dans les actions offensives, Montpellier passait un premier sale quart d’heure. A la limite de la rupture il fallait un Nebojsa Stojinovic qui montait progressivement en régime pour compenser les échecs face à Ole Erevik, le gardien adverse.

Heureusement, la défense finissait par trouver les bonnes parades, les Danois se faisaient sortir pour des défenses un peu olé, olé dont notamment celles du ténébreux Mattéo Garralda qui n’avait pas le droit de toucher un ballon offensif mais qui se soulageait sur le visage d’Adrien Di Panda. Résultat entre échecs sur Nebojsa Stojinovic et montées de balles orchestrées de main de maître par Michael Guigou, le MAHB prenait la main sur la fin de première période de superbe façon. Issam Tej était inarrétable, Vid Kavtincik lâchait son bras monstrueusement et le 4-0 infligé envoyait directement Montpellier à la pause avec un joli avantage de 3 buts.

Finie sur un rythme gagnant pour Montpellier, la seconde période commençait de façon beaucoup plus calme… Kolding prenait son temps et Montpellier retombait un peu dans son timing un peu mou de début de match en attaque. Heureusement, William Accambray justifiait parfaitement sa sélection avec les Bleus en décochant lui aussi quelques missiles qui permettaient au MAHB de tenir encore la dragée haute à un KIF de plus en plus saignant sur la base arrière. Même le suave Matteo Garralda y mettait son grain de sel signant et validant le retour de ses couleurs avec le + 1 qui mettait encore plus de pression au match. Ole Erevik s’y mettait à son tour en stoppant quelques têtes à tête avec les Montpelliérains qui offraient autant de bons ballons à ses partenaires dont un Anders Oeschler chaud bouillant du haut de ses 198 cm.

Samuel Honrubia, Michael Guigou et Nikola Karabatic butaient sur le gardien norvégien de Kolding et il fallait trois arrêts de Daouda Karaboué venu en renfort et le miracle slovène jailli tout droit du bras gauche surpuissant de Vid Kavtincik pour que Montpellier n’encaisse pas sa deuxième défaite de la saison. Un nul chanceux sur sa finalité mais au vu de la prestation des deux collectifs, une défaite aurait très mal payé le match plus que sérieux de Montpellier. Pour jouer les quarts de finale, il faudra que le MAHB sache emballer la rencontre la semaine prochaine et propose une attaque un peu plus rythmée. Le chaudron de Bougnol devra encore jouer son rôle si bien connu depuis 15 ans. Reste que si Kolding a confirmé sa solidité à la maison, les 10 buts pris à Barcelone et les 15 pris à Kiel montrent que cette équipe semble beaucoup plus friable hors de ses bases. Après avoir fait jeu égal avec ces deux monstres européens au Danemark, on attend que Montpellier soit aussi au même niveau à la maison…

A Arhus, NRGI Atletion Arena
Le 27 mars 2010 à 14h00
KIF Kolding - Montpellier AHB : 26 - 26 (Mi-temps : 10-13)
Arbitres :
MM Vaclav Horacek - Jiri Novotny (République Tchèque)

Statistiques du match à suivre...

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités