mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Créteil loupe le coup du menhir
Créteil loupe le coup du menhir
27 Mars 2010 | France > LSL

Chambéry s’est installé au mieux à la seconde place après sa victoire sur Créteil, mais que cela fut dur et compliqué pour les hommes de Philippe Gardent. Entre encore une fois une attaque manquant quelque peu de rythme et de percussion et une équipe de Créteil venue pour faire un coup avec la surprise du chef : le retour de Guéric Kervadec dans les rangs de l’USC. Au final le CSH n’a pas été loin de se prendre un gros coup de menhir sur l’occiput.

Entre la tension liée à l’obligation d’une victoire pour le CSH après la défaite de Dunkerque à Istres et l’envie pour Créteil de jouer sa chance à 100% dans une rencontre qui était annoncée comme quasi perdue d’avance pour les Ciels et Blanc la première mi-temps avait comme un goût bizarre.

Bizarre par le rythme mis par les équipes en attaque, enfin plutôt une absence de rythme… Une apathie générale  qui bénéficiait directement aux deux gardiens qui étaient les véritables rois de la première période. Devant deux défenses parfaitement en place, l’une dirigée toujours aussi parfaitement par un Benjamin Gille roi du bloc chambérien, l’autre réorganisée autour du revenant Guéric Kervadec et qui contrait parfaitement les quelques soubresauts offensifs des savoyards. Résultat, que ce soit Venio Losert, le mythique croate arrivé à l’intersaison ou le futur montpelliérain Mickaël Robin, les deux rivalisaient au niveau des arrêts pour rendre quasiment aphone les tireurs des deux camps.

Quelques jolis mouvements parfaitement finis par Karel Nocar à l’aile gauche, quelques buts arrachés par un Grégoire Detrez toujours aussi combattant d’un côté, de superbes coups de patte d’Uros Mitrovic, des inspirations de Bruno Arive. Pour le reste on faisait dans le refus de jeu et les tentatives un peu à l’arraché comme ces quelques missiles lancés par Damien Waeghe trop facilement captés par son compagnon de formation sélestadien, Mickaël Robin.

Une mi-temps au goût bizarre au final qui accouche d’une égalité à 11-1 qui faisait parfaitement les affaires de l’USC qui sentait le coup de menhir parfait à jouer dans l’affaire.

Surtout que le début de seconde période ne contredisait absolument pas la fin de la première. Chambéry continuait à buter sur Venio Losert alors que les hommes de Dragan Zovko profitaient de tout ce qui leur tombait sous la main pour faire le maximum avec le minimum. Résultat c’est l’USC qui prenait les commandes au score faisant passer un gros frisson de trouille sur la salle du Phare. Mais pour durer, pour envisager l’exploit il aurait fallu aux Val de Marnais un peu plus de profondeur de banc. Guéric Kervadec avait beau se démener à la fois en attaque et en défense, Uros Mitrovic donner un peu plus de vitesse au jeu, le bras de Bertrand Roiné,  la vista d’Edin Basic et la gnac de Grégoire Detrez arrivait à relancer les actions du CSH vers un bel avantage pour la deuxième place. Au bord de la rupture physique, l’USC arrivait quand même à conserver un écart assez cohérent vis-à-vis de la physionomie du match, mais au final cela fait 0 point au compteur et une place provisoire pour l’enfer de la D2M. Mais nul doute qu’avec des prestations de ce type, cela ne devrait pas durer plus longtemps que les premières fleurs du printemps.

CHAMBERY SAVOIE HB - US CRETEIL HANDBALL 
29 - 25 (Mi-temps : 11-11)

Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz 73000 CHAMBERY
Date :
27/03/2010 (R) 17:30
Arbitres :
CLAPSON Siegfried
FIESCHI Xavier

Statistiques du match

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités