mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier veut une place au banquet
Montpellier veut une place au banquet
2 Avril 2010 | Europe > Champion's League

Dimanche soir, il n’en restera plus que huit et Montpellier espère bien être invité au festin des rois. Des héraultais conviés à la table des quarts de finale de la Ligue des Champions ? C’est bien parti et le ballotage pour la qualification aux dépens des Danois de Kolding, est très favorable. Il suffira de s’imposer samedi en fin d’après-midi à Bougnol.

Rigueur, est le maître-mot qui caractérise depuis de nombreuses semaines, l’équipe de Montpellier qui survole son sujet sur ses terres et qui a ramené de l’extérieur quelques bonnes performances. Et le match nul décroché à Aarhus, il y a une semaine face à Kolding (le but de Vid Kavticnik à la toute dernière seconde est pour le moins salvateur) en fait partie. Le grand Kiel et le grand Barcelone n’avaient-ils pas enregistré pareil résultat dans la phase des matches de groupe ? Il suffira donc d’une victoire même d’un but pour que le club 11 fois champion de France puisse se retrouver mardi à Vienne au tirage au sort des quarts de finale.

Mais attention, les visiteurs n’auront rien à perdre et même si l’effectif danois est sur le papier inférieur à celui des Montpelliérains, un sursaut d’orgueil n’est pas à écarter. Mais on sait Kolding très friable à l’extérieur (moins 15 à Kiel, moins 10 à Barcelone). Du moins en Ligue des Champions puisqu’en championnat national, l’équipe maintient le cap et mercredi, Kolding a livré un véritable combat face à Skjern, l’éternel rival (match nul 25-25). Avant de se rendre à Montpellier, l’infirmerie danoise n’est pas déserte et mercredi, l’arrière droit Mateo Garralda (41 ans) et l’ailier gauche Boris Schnuchel (35 ans) légèrement blessés, ont été préservés.

Ciel sans nuages donc pour Montpellier qui devra toujours faire avec un Wissem Hmam diminué (épaule) qui ne sera utilisé qu’en défense, un David Juricek dont la douleur au dos persiste et avec un Florent Joli qui malgré trois points de suture au tibia a été déclaré apte au combat.

Le jeu en vaut la chandelle. Cela fait quatre saisons que l’équipe de Montpellier court après une qualification en quart de finale, même si l’objectif affiché du club est de participer les 29 et 30 mai prochain à Cologne au Final Four de cette Ligue des Champions.  Nikola Karabatic et Vid Kavticnik sont venus pour cela. Vid Kavticnik qui est de plus en plus à son aise dans ce groupe Montpelliérain. Meilleur buteur de l’équipe en Ligue des Champions (76 réalisations – 4ème scorer de la compétition derrière Jicha de Kiel, Toma de Constanta et Lazarov de Zagreb), le Slovène a passé une semaine des plus mouvementées après avoir officialisé mardi, son union avec sa compagne Masa et jeudi, après avoir accueilli l’arrivée dans la famille, d’une petite fille de 3kg 370. Une semaine de bonheur que Vid Kavticnik voudrait parachever samedi, par un  succès et une qualification face à Kolding.

Le jeune arrière gauche William ACCAMBRAY (2ème buteur de Montpellier avec 6 réalisations, samedi dernier contre Kolding) attend le match retour avec impatience. Déterminé à ne pas laisser passer l’occasion et à s’offrir un ticket pour les quarts de finale. 


Les ténors seront au rendez-vous des quarts
Aucune surprise ou presque n’est à attendre de ces matches retour des 8èmes de finale de ligue des champions. Il y a une semaine, tous les ténors de l’Europe handballistique ont fait l’essentiel pour envisager une qualification en quarts de finale. Le seul suspens pourrait venir de Valladolid qui ne s’est incliné face à Mannheim (Rhein Neckar Löwen) que d’un but.

Ciudad Real qui mardi, a corrigé Logroño en championnat (32-22 avec 7 buts de Jérôme Fernandez, 3 de Luc Abalo et 1 de Didier Dinart) et qui caracole en tête de la Ligan espagnole avec 7 points d’avance sur Barcelone (un match en moins) ne devrait pas avoir de mal à se débarrasser des Slovènes de Vélénjé (battus chez eux de 8 buts).

Même garantie pour Veszprém qui a toutefois rencontré plus de difficultés face aux coriaces roumains de Constanta. Les Hongrois partiront avec un avantage de 4 buts. Ce qui devrait suffire pour envisager la suite.

Kiel s’est contenté du minimum en s’imposant de 2 buts, dimanche dans la salle du FC Kopenhague Handbold. Mais avec un Momir Ilic et un Filip Jicha en pleine forme actuellement (10 buts chacun, mardi contre Magdebourg en championnat et 13 pour Jicha contre le FCK à l’aller), un Igor Anic qui est mieux qu’une doublure (5 buts mardi) et un Thierry Omeyer, toujours aussi sûr dans ses cages (16 arrêts dimanche dernier), les Allemands devraient enfoncer le clou. Après avoir été handicapé par une légère intervention au genou droit, Daniel Narcisse retrouve peu à peu le top de sa forme. Même s’il n’a pas marqué mardi, il s’est avantageusement mêlé au combat (son maillot en lambeaux en est la preuve).

Les prochains adversaires potentiels de Montpellier
S’ils se qualifient, les joueurs de Montpellier retrouveront en quarts, le vainqueur des matches entre 2ème et 3ème de la phase de groupe. Avec l’avantage non négligeable de recevoir à Bougnol, à l’occasion du match retour.

Tchekhov (ou plutôt l’équipe nationale de Russie) a grillé la politesse à tout le monde en prenant le meilleur dès jeudi sur León. Victorieuse déjà à l’aller en Espagne d’un but, l’équipe de Vladimir Maximov s’est imposée chez elle 29-25, validant ainsi son billet pour les quarts.

A domicile, la cause semble être entendue pour Barcelone et Hambourg.  A l’aller en Croatie, les coéquipiers d’Iker Romero ont pris le meilleur sur le Zagreb mal inspiré d’Ivano Balic  (26-33). Les Catalans restent toutefois sur leur garde. Ils ont montré qu’ils savaient alterner le bon et le médiocre. 

Hambourg doit-il redouter un sursaut de Kielce ? Victorieux il y a une semaine, en Pologne de 6 buts, (24-30), les Allemands abordent ce match retour dans d’excellentes conditions. Leader de la Bundesliga avec 5 points d’avance sur Kiel (qui compte toutefois, deux matches en retard), ça plane pour le Hambourg de Bertrand et Guillaume Gille  en ce moment ! Surtout que Hans Lindberg, le petit ailier droit danois est en pleine bourre (12 buts mercredi contre Göppingen et 10 contre Kielce, à l’aller)

Reste un dernier match où le pronostic est indécis même si Rhein Neckar Löwen est en ballotage favorable. Le tout est de savoir si à Mannheim, les Espagnols de Valladolid sont en mesure de remonter et dépasser le petit but qu’ils ont concédé au match aller (29-30). Mais en étant disciplinés (n’est-ce pas Herr Roggisch ?) et avec deux gardiens d’exception (le Polonais Szmal, meilleur portier du dernier Euro et Henning Fritz, ancien vigile de la Mannschaft), sans oublier les Prieto, Gensheimer et autre Bielecki, RNL parait mieux outillé. Mais sait-on jamais ? Valladolid a aussi des arguments à faire valoir.  Dimanche, la SAP Arena (14 500 places) devrait être pleine comme un œuf.

Montpellier – Kolding, ce samedi à 17h30, c’est à suivre en fil rouge sur www.rtl-lequipe.fr au cours de l’émission « Total Sports »

Dossier complet réalisé par Yves MICHEL  (www.rtl-lequipe.fr)

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités