mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Contrat rempli dans la crispation !
Contrat rempli dans la crispation !
3 Avril 2010 | Europe > Champion's League

Montpellier est dans les 8 rois d’Europe mais que cela fut dur face aux Danois de Kolding qui auront usé de toutes les possibilités qui étaient mises à leur disposition pendant 60 minutes. Mal à l’aise dans le jeu en première période, crispés au shoot face à Anders Petersen avec 3 jets de 7 mètres ratés et une belle pelleté d’immanquables, Montpellier a du se sortir les tripes sur la fin de match avec en roi de cette fin de partie, le tout jeune Florent Joli auteur de buts et interceptions décisifs dans ce money time.

Si Nikola Karabatic aura donné son corps à la patrie héraultaise, si Daouda Karaboué aura été totalement énorme sur la seconde période, si Issam Tej a été un poison pour les doubles mètres de la défense centrale danoise, le tout jeune ailier droit aura été le petit grain de sable qui aura grippé la machine nordique.

Venus à seulement 12 joueurs, suite à une cascade de blessures, les Danois auront eu un joli coup de main nordique tant la prestation de la paire islandaise aura parfois été assez incompréhensible au niveau de l’esprit du jeu en premier. Kolding ayant des temps de jeu en attaque venus tous droits des années 1970 et pour bien finir le tableau, quelques jets de 7 mètres et balles rendues auront été très difficiles à comprendre pour Bougnol et les observateurs. Mais au final, le talent des Spellerberg, Karlsson, Oeschler et autre Sondergaard n’aura pas suffit pour inverser la tendance d’un match gagnant pour le MAHB mais crispant pendant près de 58 minutes.

La première mi-temps aura toutefois permis à Mladen Bojinovic de faire son grand retour dans le groupe des joueurs majeurs, mais cela ne suffira pas pour répondre à une attaque de Kolding qui arrivait quasi à chaque coup à trouver la solution sur des tirs au travers, des tirs de loin ou des récupérations parfois à la limite de la chance. Cette réussite liée au stress provoqué par ce match couperet va bloquer les intentions de jeu de Montpellier. Peu de jeu rapide, des solutions franches qui n’arrivent pas à être converties en buts à cause des exploits de Anders Petersen et surtout une défense qui fini toujours par s’épuiser sur les temps de jeu danois ou faire un oubli qui ne pardonne quasiment pas.

En retard systématiquement au score sur ces trente premières minutes, Montpellier va boire le calice jusqu’à la dernière seconde avec le + 2 sur le buzzer signé encore une fois par un tir en dessous signé cette fois Kasper Sarup Sondergaard. Tout cela donnait un sentiment de 30 minutes plus que compliquées et que tout devrait bien changer au retour des vestiaires.

Le premier changement, mais capital, sera la rentrée de Daouda Karaboué dans les buts du MAHB. Tout de suite dans le bain, « Doudou » va passer 30 minutes à faire pleurer les tireurs de Kolding, que ce soit de près, aux ailes, à 6 mètres et sur jets de 7 mètres. Certains pour être bien sur de se pas subir les derniers outrages vont même choisir le tir au pigeon plutôt que le shoot dans les filets, mais le résultat était le même. Bien campée devant ce gardien en feu, la défense de Montpellier va user, user, et encore user les attaquants du KIF pour au final finir en trombe et donnant enfin le droit au jeu rapide de s’exprimer dans ce match. A ce jeu, le roi va être Florent Joli, déjà auteur sur son entrée d’une roucoulette gagnante entre les jambes de Petersen qui lui vaudra son remplacement par Ole Erevik, le Lyonnais va faire parler ses jambes et son bras sur le dernier quart d’heure.

Joli pour jouer les gazelles, restait à trouver le perforateur de mur du Nord, et là, personne ne pouvait mieux le faire que Nikola Karabatic. Trop puissant pour René Toft Hansen qui finira avec un joli rouge pour l’ensemble de son œuvre, « Niko » va signer quelques buts tout en puissance qui vont complètement achever la résistance pourtant farouche de l’arrière garde adverse. Résistance qui ira jusqu’à essayer de transformer Issam Tej en eunuque de harem, tentative d’arrachement mal perçue par le récipiendaire qui finira par écoper d’une exclusion de la part de paire arbitrale… On ne cherche toujours pas à comprendre… Même à 6, Montpellier saura parfaitement gérer sa fin de match face aux hommes d’Ingemar Linnell qui étaient complètement carbonisés.

Montpellier est là ou il se devait d’aller, en quart de finale de la Champion’s League pour la première fois depuis 2006. Il faudra sans doute faire beaucoup mieux pour arriver au Graal que constitue le final four à Cologne, mais pour le moment, il reste la joie du travail accompli dans la douleur et face à beaucoup d’adversité.

A Montpellier, Palais des Sports de Bougnol
Le 3 mars 2010 à 17h30
Montpellier AHB – KIF Kolding : 28 - 23 (Mi-temps : 12-14)
3 200 spectateurs
Arbitres :
MM Hlynur Leifsson et Anton Palsson (Islande)

Statistiques du match à suivre …

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités