mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier et Michael Guigou sont prêts pour la bagarre
Montpellier et Michael Guigou sont prêts pour la bagarre
30 Avril 2010 | Europe > Champion's League

Montpellier n’a plus le loisir de tergiverser et de toute façon, ce n’est pas le genre de la maison. A la mi-temps du quart de finale qui oppose le meilleur club de France à celui de Russie, le ballotage est loin d’être favorable. Au match aller, mercredi, les hommes de Patrice Canayer se sont inclinés de 5 buts (32-27) et comble de malchance, ont perdu Nikola Karabatic à la 42ème minute du match, lorsqu’ils étaient presque revenus à hauteur de Tchekhov. Ajouté à l’absence sur blessure au quadriceps des ailiers Michael Guigou et du slovène Vid Kavticnik et aux soucis musculaires des deux gardiens Stojinovic (aux cervicales) et Karaboué (à la cheville), ce retrait du capitaine montpelliérain arrivait au plus mauvais moment. Ce samedi, Michael Guigou et peut-être l’ailier tchèque Jan Sobol seront de la partie. Mais pas Nikola Karabatic dont l’IRM a décelé une déchirure musculaire au quadriceps (et de trois !). Cinq buts au moins à inscrire (si les Russes marquent moins de 27 buts), certains pensent qu’il s’agit d’une mission impossible. Mais avec le meilleur public de France entassé dans le chaudron du palais des sports René Bougnol, Montpellier est capable d’un nouvel exploit. Histoire d’écrire une nouvelle page dorée d’un album déjà bien rempli.

Entre deux séances de kiné, Michael Guigou, l’ailier gauche de l’équipe de France et de Montpellier, au repos depuis 10 jours à cause d’une inflammation apnévrotique, s’est exprimé dans « Carrément Sport » sur rtl-léquipe. Il a notamment confirmé qu’il ferait son retour sur le parquet de Bougnol.

Comment ça va Michael ?
Je vais mieux mais c’est vrai qu’il me faudrait une semaine voire quinze jours supplémentaires pour pouvoir reprendre en pleine possession de mes moyens. Mais ça ne va pas m’empêcher d'être dans le groupe face à Tchekhov. Je ne sais pas encore ce que je suis capable de faire, je continue les tests sur le quadriceps avec le kiné. En tout cas, je donnerai tout ce que je peux donner.

L’infirmerie montpelliéraine s’est remplie au mauvais moment. Comme le reconnaît Patrice Canayer, cela fait partie des aléas d’une saison.
C’est quand même énervant, surtout que Vid Kavticnik et moi, nous nous étions préservés pendant la trêve internationale et nous étions restés à la maison pour bien préparer la suite et on a peut-être trop travaillé sur Montpellier. On se retrouve avec deux déchirures et c’est très frustrant. Puis après, il y a des accidents comme celui de Nikola. 

Au match aller, tout est allé de travers. Et en plus il y a ces absences handicapantes.
On n’a que cinq buts de retard et c’est vrai que par rapport au match aller où on a mal joué et où on aurait pu en prendre 7 ou 8, on a toujours malgré les absences, un collectif capable de faire la différence par rapport à Moscou. On en a tous conscience. De toute façon, on ne peut pas plus mal jouer que lors du match aller et puis, souvenons-nous qu’en phase de poules, on avait montré qu’on était capables de dominer cette équipe russe.

Ce sera le dernier match à René Bougnol, du moins pour la Ligue des Champions. La charge émotionnelle devrait être importante.
Moi, je n’y avais pas trop pensé. Mais c’est vrai, la saison prochaine, les matches de Ligue des Champions, on les jouera dans la nouvelle salle de 10 000 places. C’est le dernier grand évènement qui va se dérouler dans notre chaudron et avec tous les évènements que l’on a vécus ici, j’espère que samedi, on va en vivre un dernier et que ce sera un bel évènement.

Vous ferez tout pour que ce soit une belle soirée…
Les conditions sont particulières, Vid et Nikola sont blessés, moi je suis sur une jambe, mais bon, par le passé, Montpellier a su se sortir de situations autrement plus difficiles, on a même eu à rattraper 8 et 9 buts, en 2003 et 2004 (voir l'article)  et j’espère que ce samedi, nous allons vivre un grand moment. On est capable de tous les exploits. La magie de Bougnol, c’est pouvoir remonter un handicap, peu importe les conditions dans lesquelles on se trouve. Le public va avoir une grande importance. Il est averti de nos problèmes. Ils savent que tous les joueurs présents mercredi en Russie, veulent effacer leur mauvaise prestation notamment individuelle.

Qu’est ce qu’il faudra se dire en entrant sur le parquet ? Que Montpellier n’a rien à perdre et qu’il faut mettre le feu ? 
Les choses sont claires. On a des absents, on a des jeunes qui ont montré de belles choses et on a suffisamment de bons joueurs dans l’équipe pour pouvoir renverser la situation. En plus, il n’y a que trois jours entre l’aller et le retour donc il faut vite oublier le match en Russie. De toute façon, on ne peut pas jouer plus mal que mercredi dernier. On est obligé de sortir un match exceptionnel pour se qualifier pour le Final Four. Moscou a la même envie. C’est la 1ère fois qu’ils se qualifieraient pour une demi-finale de Ligue des Champions donc il va falloir faire attention à cette équipe qui va vouloir confirmer son match aller. Nous, il faut qu’on se reconcentre, qu’on se sente très solidaires. Il faut peut-être savoir gagner sans être forcément trop beau à voir jouer. Mercredi, les Russes ont envoyé beaucoup de mauvais coups après shoots notamment sur William Accambray et Nikola Karabatic, cela a motivé certains de nos défenseurs à être plus rudes. Ca risque d’être un match très engagé. On a une opportunité, saisissons la et on fera les comptes après.

 



Propos par Yves MICHEL et Guillaume LAGNEL (www.rtl-lequipe.fr)

Tous les amoureux de handball ont rendez-vous ce samedi dès 19h00, sur www.rtl-lequipe.fr pour suivre en direct et en intégralité, la retransmission du match Montpellier – Tchekhov. Commentaires : Candice Rolland – Yves Michel.

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités