mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Chambéry en père peinard, Montpellier à l'arraché !
Chambéry en père peinard, Montpellier à l'arraché !
4 Septembre 2010 | France

Montpellier a du s’arracher pour rejoindre Chambéry en finale du premier Trophée des Champions, pendant 45 minutes, les actions du Var étaient parfaitement placées à la bourse de la victoire, mais comme souvent la richesse de banc, le talent des individualités et bien évidemment, cette certitude absolue qu’ils ne peuvent perdre a fini par payer et renverser la donne dans un match plus que mal engagé pour eux.

Saint Raphaël malgré quelques absents sentait parfaitement le bon coup à jouer dès l’entame de match. Un MAHB pas trop dans son assiette dans le jeu offensif où les passes avaient plus que du mou dans la transmission et pas au top défensivement face à des arrières varois qui envoyaient de partout et quasiment avec un coup au but à chaque tir. Même si Nikola Karabatic essayait de prendre les choses en main, même si Issam Tej se battait comme un lion dans la défense du SRVHB, les hommes de Christian Gaudin surfaient sur leur réussite et s’octroyaient même un superbe +6 à la 14° minute, ce qui bien évidemment obligeait Patrice Canayer à prendre son temps mort pour essayer de remettre un peu d’ordre dans la maison héraultaise.

En plus de remonter un peu ses troupes, il lançait Michael Guigou en demi-centre pour enfin donner un peu de fluidité au jeu de son équipe. Dans le domaine on pouvait appeler ça un coup gagnant. Le Peter Pan d’Apt en faisait voir de toutes les couleurs à ses adversaires… Interception, passes dans le tempo, dynamisme dans les montées de balles, la valse varoise virait à la bourrée lubéronaise pour le plus grand malheur des actions du SRVHB.

Certes tout n’était pas encore tout rose dans le jeu de Montpellier, mais on sentait comme un vacillement dans la réussite et surtout dans les ressources physiques de ceux qui avaient dominé de la tête et des épaules tout le début de première période. Le -4 à la pause était même peu payé sur le temps de domination du SRVHB !


Mais même si les Raphaëllois arrivaient encore à jeter des dernières forces dans la bataille ce qui re-provoquait aussitôt un nouveau petit coup de chaud dans les actions montpelliéraines. Sauf que la machine était cette fois bien en route, tous les cadres se montraient dans les bonnes dispositions pour faire basculer le match et le MAHB infligeait un 10-1 qui assassinait littéralement les rêves d’exploit de Saint Raphaël.

David Juricek faisait dans le somptueux partout, Mickaël Robin se montrait intraitable dans ses buts, Vid Kavtincik était le parfait métronome, Nikola Karabatic mettait sa puissance et son talent au service de ce retournement de situation et Montpellier prenait lui aussi le chemin de la finale dominicale. Mais comme la saison dernière à Bougnol, les hommes de Christian Gaudin avaient presque eut l’exploit dans leurs mains, le tout face au roi de France c’est juste de le tenir pendant 60 minutes…

A Monaco, Stade Louis II
Le 4 septembre 2010 à 18 h 00
Montpellier AHB – Saint Raphaël VHB : 31 - 24 (Mi-temps : 12-16)
1 600 Spectateurs
Arbitres :
Melle BONNAVENTURA et BONNAVENTURA

Statistiques du match

Chambéry en père peinard
Entre un Chambéry qui a affuté ses armes à l’inter saison avec les arrivées de Guillaume Saurina, Damir Bicanic et Nebojsa Grahovac et qui comptait toutes sers forces présentes à Monaco et Tremblay qui lui comptait plus les valides que les blessés, il n’y a pas eu vraiment de débat sur cette première demi-finale du premier Trophée des Champions.

Passés les premiers échanges à fleuret mouchetés où les gardiens et surtout Sébastien Mias mettaient les tireurs adverses dans le rouge, Chambéry allait presque tranquillement et logiquement prendre la main sur le match pour ne plus jamais la lâcher. Xavier Barachet impeccable et perforateur de défense à un bout et très solide en défense face à Arnaud Bingo, Bertrand Roiné faisant admirer ce bras si ravageur et Cédric Paty parfait finisseur sur son aile droite s’en donnaient à cœur joie pour martyriser cette défense qui avait eu le cran de leur résister pendant 10 minutes. A l’autre bout du 40x20, la chanson était tout autre pour l’attaque du TFHB. Manquant par trop de liant et ne comptant le plus souvent que sur quelques exploits individuels, même si parfois ils étaient de première qualité, ils étaient trop parsemés pour que la réponse à la domination savoyarde soit payante.

Tranquillement sur la fin de première période, le CSH affirmait sa prise de pouvoir au point de passer la pause citron avec un joli pactole de 6 buts. La seule solution pour les hommes de Stéphane Imbratta aurait été dune révolte franche et farouche dès la reprise du jeu, hors c’est tout le contraire qui allait se passer…

Xavier Barachet toujours lui, sans doute en joie de revenir sur les terres de son enfance, Laurent Busselier intraitable aux jets de 7 mètres et Grégoire Detrez toujours aussi farouche combattant enfonçaient très largement le clou  ou plutôt les clous qui crucifiaient pour le compte des Franciliens sonnés et hagards. En 6 minutes, le match était plié avec un +10 pour les protégés de Philippe Gardent qui pouvait tranquillement assister à la démonstration de ses ouailles. Tremblay ne bougeait encore que par quelques coups de pattes du capitaine Ibrahima Sall ou de Romain Guillard.

Arrivé à un +12 presque trop lourd, Chambéry allait insensiblement desserrer la garde, Philippe Gardent ouvrir le banc pour économiser les organismes et tout cela laissait Tremblay revenir un peu dans la partie, enfin plutôt au score, car pour ce qui était de la partie, la messe monégasque était dite depuis ce début de seconde période très noir pour Tremblay.

A Monaco, Stade Louis II
Le 4 septembre 2010 à 16 h 00
Chambéry SH – Tremblay en France HB : 28 – 21 (Mi-temps : 17-11)

1 200 Spectateurs
Arbitres :
MM LAAZAR et REVERET

 

Statistiques du match

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités