mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
C. d'Europe: L'Espagne partie pour le triplé ?
C. d'Europe: L'Espagne partie pour le triplé ?
27 Avril 2003 | Europe
A l'image de Pampelune, large vainqueur de Montpellier samedi soir, les clubs espagnols pourraient bien remporter trois des quatre coupes d'Europe, Barcelone ayant balayé Astrakahn et Ciudad Real dominé Göteborg. Comme en 95, quand Barcelone, Bidasoa et Santander avait offert un premier triplé au handball ibérique.

La déroute montpelliéraine
Avec 11 buts à lui tout seul, Nikola Karabatic a bien tenté de tenir le groupe héraultais à hauteur des espagnols, mais en vain. Jackson Richardson et ses coéquipiers avaient mis la barre trop haute, beaucoup trop haute. Le capitaine de l'équipe de France, pourtant opéré il y a un mois, assassinait d'entrée ses compatriotes de Montpellier en inscrivant trois des quatre premiers buts navarrais. Les Sioud, Burdet, Anquetil et Martini ne parvenaient pas à répondre au champion d'Europe 2001, le navire héraultais avait déjà pris l'eau trop lourdement (8-2, 20e). L'entrée de la "jeune" garde (Karabatic, Guigou, Scacciannoce et Omeyer) permettait à Montpellier de revenir à la pause (11-9), mais Iakimovich, intenable en attaque (10 buts et quelques passes décisives), répondait à Karabatic, pourtant auteur d'une nouvelle partie remarquable (11 buts). Montpellier ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre le coup de sifflet final (27-19). Il faudra désormais un exploit retentissant des Héraultais dimanche prochain lors de la finale retour (à 17h), une victoire de neuf buts étant la seule façon d'offrir une première grande couronne européenne au handball français.

Barcelone en démonstration
Le sextuple vainqueur de la Ligue des Champions (91 et 96 à 2000) a déjà écrit au crayon de bois son nom sur les tablettes de la Coupe EHF. Et pour cause, les Catalans ont infligé aux Russes d'Astrakahn une véritable correction 35 à 23 devant leur public, et ce sans Jérôme Fernandez, toujours convalescent. Le match retour samedi prochain à Barcelone devrait être un vrai calvaire pour les Russes, et un véritable bonheur pour les coéquipiers espagnols de "Fernand".

Ciudad Real prend une option
Les coéquipiers de Magnus Wislander ont eu toutes les peines du monde à limiter la casse sur le terrain de Ciudad Real, champion d'Europe en titre. Rapidement distancé au score (14-7, 20e), Redbergslid s'est ensuite raccroché comme il pouvait à la locomotive espagnole emmenée par Entrerrios, Urios, Zaky et Dushebaev. Les six buts de retard concédés par Göteborg pèseront certainement très lourd à l'heure des bilans, dimanche prochain, mais les Suédois ont encore une carte à jouer. Aux futurs coéquipiers de Didier Dinart de maintenir la pression et ils pourront se succéder à eux-même dans cette Coupe des Coupe.

Bis repetita pour Veria Véria et ses deux russes, Toutchkine et Avatin, ont une nouvelle fois prouvé qu'ils étaient les maîtres du retournement de situation. Ils avaient infligé un 9-1 à Créteil lors de la demi-finale retour, ils ont cette fois inscrit un 15-5 à Skerjn, tenant du titre, alors qu'ils étaient menés à la pause 13-16. Au final, les Grecs obtiennent une courte victoire 30-27 qui laisse l'issue de cette finale totalement incertaine, même si les Danois partiront favoris.

Les feuilles de match:

Champions League: Pampelune - Montpellier 27-19 (11-9)
Evolution du score: 2-2 (5e), 4-2 (10e), 6-2 (15e), 7-2 (20e), 9-5 (25e), 11-9 (MT), 13-11 (35e), 17-11 (40e), 19-14 (45e), 23-15 (50e), 25-17 (55e), 27-19.
Portland San Antonio: Rivero, Ambros (3), Urdiales (3/3), Calbry, Kisselev, Juancho, Martin (2), Richardson (6), Jakimovic (10/2), Garralda (1), Beuchler, Mainer (2).
Montpellier HB: Martini, Omeyer, Stefanovic (3), Puigsegur, Golic, Burdet, Anquetil, Bojinovic (1), Kabengele (2), Dinart, Sioud (1), Karabatic (11/2), Scaccianoce, Guigou (1).
Exclusions temporaires: Pampelune 6, Montpellier 4
Arbitres: MM. Arnaldsson et Vidarsson (Isl)
3000 spectateurs

Coupe des Coupes: Ciudad Real - Goeteborg 33-27 (17-13)
Evolution du score: 4-1 (5e), 7-5 (10e), 9-5 (15e), 14-7 (20e), 16-8 (25e), 17-13 (MT), 19-14 (35e), 23-17 (40e), 25-21 (45e), 29-22 (50e), 30-23 (55e), 33-27.
Ciudad Real: Jose Hombrados, Jordi Nunez, Alberto Entrerrios (6), Rolando Urios (5), Hussein Zaky (5), Talant Doutjebajev (4), Jonas Källman (4), Christian Hjermind (4 dont 2 pen.), Iker Romero (2), Carlos Prieto (1), Runar Sigtryggsson (1), José Canca Perez (1).
Redbergslid Göteborg: Dan Beutler, Henrik Lundström (11 dont 3 pen.), Martin Boquist (5), Martin Frändesjö (4), Magnus Wislander (2), Magnus Lindén (2), Fredrik Lindahl (2), Gustav Hallbert (1), Anders Franzen, Mikael Franzen.
Exclusions temporaires: Ciudad Real 2, Redbergslid 1
Arbitres: MM. Kohout et Dolejs (Cze)
Match à guichet fermé, 3000 spectateurs

Coupe EHF: Astrakahn - Barcelone 23-35 (12-18)
Evolution du score: 3-3 (5e), 6-6 (10e), 7-7 (15e), 7-12 (20e), 9-16 (25e), 12-18 (MT), 14-19 (35e), 16-22 (40e), 17-25 (45e), 19-27 (50e), 21-32 (55e), 23-35.
Lukoil Dynamo Astrakhan: Izmailov, Zaikin (6), Gorbatikov (2), Koustiaev (2), Baskin (5), Neljoubin, Tchernov, Pogodaev (1), Rubizov (4), Serikov, Slachtchev (2), Shmaevski (1), Mazitov.
FC Barcelona: Barrufet, Hernández (5), Nagy, Skrbic (5), Solberg (3), Hagen (7), O'Callaghan (1), Xepkin, Masip (7), Tomás, Franzen (2),Ortega (5).
Exclusions temporaires: Astrakahn 7, Barcelone 4
Arbitres: MM. Forbord et Jorstad (Nor)
1500 spectateurs

Challenge Cup: Véria - Skjern 30-27 (13-16)
Evolution du score: 3-4, 3-8 (14e), 7-11, 8-14 (24e), 13-16 (MT), 19-19 (40e), 25-20 (46e), 28-21 (51e), 28-26 (57e), 30-27.
Véria: Toutchkine (7/14), Atavin (2/6), Souggaras (6/6)
1500 spectateurs
© Guillaume Louis
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités