mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Beaulieu se conjugue au féminin
Beaulieu se conjugue au féminin
15 Mai 2011 | National > Nationale 1F

Nantes avait mis les petits plats dans les grands en accueillant Pessac dans le cadre inhabituel du palais des Sports de Beaulieu, et ce, pour le compte du dernier match du championnat de N1 Féminine. Belle fête du handball autour d'un NLA déjà assuré de monter en D2 la saison prochaine.

Coup d'envoi de ce match sous les yeux de 1.200 spectateurs, notamment de nombreux jeunes issus des clubs de Loire-Atlantique, ravis d'avoir été accueillis par le NLA pour ce dernier match de la saison. Malgré sa relégation récente en N2, Pessac s'applique en attaques placées dès l'engagement et ouvre le score par la remuante Caroline Césarini. Des débuts au petit trot pour des Nantaises en phase d'observation (3-2, 5').

Nantes ne tarde pourtant pas à embrayer la machine sous la bienveillance de son duo d'arrière, Maria Bals et Marion Anti. Pour son dernier match au NLA, la jeune Fanny Billac est présente sur son aile et conclue les montées de balle de son équipe. Marion Anti fait admirer la puissance de son bras... Les Nantaises prennent un premier bonus au quart d'heure de jeu (9-5, 14'). La machine NLA tourne à plein régime au beau milieu de cette première période. Malgré l'activité de Caroline Césarini et la puissance de Laure Bouchon, Pessac est en échec en attaque placée. Il faut dire que la défense locale, point fort des Nantaises cette saison, a réglé définitivement la mire.

Soucieuses de faire le spectacle, les joueuses de Stéphane Moualek gratifient le nombreux public de belles phases de jeu : un raid solitaire de Floriane Chevarin, un joli kung-fu du tandem Billac - Bals (13-5, 21'). Nantes appuie très fort sur l'accélérateur et Pessac encaisse un 8-0 sans espoir de retour (15-6, 24'). La messe est dite... La fin de première mi-temps permet ainsi au coach Nantais de faire tourner son effectif et de donner du temps de jeu aux remplaçantes. A la pause, le NLA mène confortablement (17-8, 30').

LE SPECTACLE... A DÉFAUT DE SUSPENSE

De l'application encore et toujours au retour des vestaires, Nantes continue de dominer son sujet. Dans leurs buts respectifs, Marie Mendy côté SPUC et Luisa Makubanza côté NLA signent leur entrée par quelques parades de premier choix. Capitaine Césarini a beau donner de la voix, Pessac se noie dans l'arrière-garde locale (19-9, 37'). Toujours aussi efficace sur les montées de balle, Nantes est en roue libre : Diane Kleiber, par deux fois, trompe la vigilance adverse (23-9, 43').

Malgré un nombre incalculable de tirs sur les poteaux, Pessac tente de stopper l'hémorragie dans le dernier quart d'heure. Laure Bouchon, grâce à son shoot puissant, s'y colle et remet le SPUC en ordre de marche (26-15, 50'). Côté NLA, les dix dernières minutes sont anecdotiques : le spectacle est au rendez-vous et les jeunes prennent leur part du gâteau... à l'image de Guillemette Hosteing qui en remet une couche à l'aile (29-15, 54').

Les Pessacaises d'Olivier Grand se chargent des dernières offensives : Césarini et Bouchon à l'animation. Frébault, en contre, clôture la marque. Nantes maîtrise la fin de match et s'impose tranquillement sous le regard des réservistes de N3 heureuses de fêter la montée avec leurs homologues de l'équipe fanion. Car, au delà de cette accession en D2, c'est bien évidemment la dynamique de tout un club qui est à retenir sur cet excellent cru 2010/11 : la réserve se hisse en N2 et les 18 ans assurent un bon parcours en championnat de France.

Déception légitime pour le coach Pessacais Olivier Grand qui pointe ici trop de transmissions de balles approximatives  : "Mes filles n'ont pas baissé la tête, elles se sont battues. Mais on a craqué. On prend un 8-0 et c'est çà qui nous enterre". Dans le camp d'en face, c'est le satisfecit général, Stéphane Moualek évoque lui l'envie de ses joueuses d'assurer le show : "Ce n'est jamais simple de jouer ce genre de match. La première mi-temps a permis de réaliser quelques gestes techniques de haut vol. On a un peu plongé en deuxième mais les filles ont gardé la volonté de marquer des buts un peu exceptionnels pour faire vibrer la salle." Nantes se tourne désormais vers l'objectif d'un titre de champion de N1 à jouer face à Yutz et les champions d'outre-mer le 11 juin prochain à Issy.

A l'image d'un club masculin en plein essor, Nantes confirme bel et bien son intérêt grandissant pour le handball. Le NLA a désormais toutes les cartes en main pour viser la LFH : une belle dynamique sportive, un recrutement ambitieux à l'image de la signature récente de Wendy Obein et un engouement populaire qui ne se dément pas au fil des matchs. A l'heure où bon nombre de ténors de D2 ont un besoin urgent de trouver un financement providentiel, le club du Président Aubry a déjà lui la structure et bientôt le budget pour répondre au lourd cahier des charges exigé par le haut niveau Français.

NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB - STADE PESSAC UNION CLUB HB
31-19 (mi-temps : 17-8)

Lieu :
SALLE 5000 - PALAIS BEAULIEU
rue andré Tardieu 44200 NANTES
Date :
Le 14/05/2011 20h30
Arbitres :
NABET Yael
PRIME LAHILA

Statistiques du match

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités