mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Ô Toulouse !
Ô Toulouse !
22 Mai 2003 | France > LSL

La pression était ce soir très forte sur les épaules des joueurs de la ville rose. Si Thierry Anti espérait bien repartir avec les trois points de la victoire, les Spacer’s devaient s’imposer. La 5e place du classement et une participation à une coupe d’Europe était en jeu. La tension était palpable et le match promettait d’être disputé.

Toulouse intouchable

L’objectif était clair pour Toulouse : il fallait gagner cette rencontre à tout prix. Cette équipe qui a pour habitude de se transcender face aux meilleures formations du championnat, n’a pas déçu hier soir. Dès l’entame de la partie, les coéquipiers de Christophe Kempé tentaient de prendre le jeu à leur compte. Les défenses, très dures de part et d’autre, se faisaient à plusieurs reprises sanctionnées. Le match n’en était pas pour autant violent. Les joueurs faisaient preuve de beaucoup d’engagement sur le terrain pour le plus grand plaisir des spectateurs. Avec un fabuleux Michel Lorgeré et un grand Yohann Ploquin dans les cages, les Spacer’s retrouvaient cette assurance qui leur a parfois fait défaut. Sereins, Rudy Prisacaru faisait jouer à merveille le coaching et les Toulousains pouvaient repartir tranquillement aux vestiaires.

Final cristolien

Le retour sur les parquets, les Spacer’s continuaient sur leur lancée. Mais Lemonne, plus perforant dans ses buts en seconde période, leur rendaient la tâche plus ardue. Fabrice Guilbert, malchanceux en début de rencontre, retrouvait un peu de réussite. Les Cristoliens semblaient alors complètement abattus. Il faut attendre la 43e min pour voir les événements se bousculaient. Toulouse possède alors 6 buts d’avance et les spectateurs commençaient à narguer les adversaires. C’était oublié que l’USC et l’une des équipes qui a fait la plus forte impression cette saison. Sous l’impulsion de Fabrice Guilbert, les joueurs de la banlieue parisienne se reprennent. Michel Lorgeré inscrit encore deux buts. A 5 min de la fin, tout semblait jouer. Les Toulousains, qui avaient beaucoup donné dans cette rencontre, se relâchaient. Cette attitude profitait à Créteil qui inscrivait un 6-0 à des Hauts Garonnais quasiment absents. William Annotel, entré en fin de rencontre, n'a rien pu faire. Un réveil tardif qui, s’il a permis aux Cristoliens de revenir à 1 but, ne les a pas préservés de la défaite.

Avec cette superbe victoire, où l’on peut cependant regretter les derniers instants chaotiques, les Toulousains ont assuré leur place en coupe d’Europe. Devant un public, debout pour ovationner son équipe, les Toulousains ont rendu un sympathique hommage à tous ceux qui les ont soutenus cette saison.

Voir les statistiques de la rencontre

TOULOUSE        24-23    CRETEIL       
21/05/2003 20h00

Mi-temps 1                         
LORGERE M.   1 |01:01|0             
             1 |04:35|1  GUILBERT F.
HOAREAU V.   2 |05:17|1             
             2 |07:58|2  GUILBERT F.
PLANTIN S.   3 |10:20|2             
KEMPE C.     4 |11:24|2             
KEMPE C.     5 |12:23|2             
             5 |13:43|3  PONS F.    
GONZALEZ J.  6 |14:21|3             
             6 |15:00|4  GUILBERT F.
KEMPE C.     7 |15:23|4             
             7 |15:53|5  BOUTRAIS A.
LARTIGUE S.  8 |16:41|5             
LORGERE M.   9 |17:34|5             
BRUNA M.     10|19:07|5             
LORGERE M.   11|22:08|5             
             11|25:49|6  BOISEDU J. 
KABENGELE C. 12|27:28|6             
             12|29:32|7  HENRY B.   
                                   
Mi-temps 2                         
             12|00:49|8  HOLDER W.  
KEMPE C.     13|01:23|8             
             13|01:52|9  GUILBERT F.
GONZALEZ J.  14|02:23|9             
             14|03:04|10 HOLDER W.  
             14|04:06|11 GUILBERT F.
LORGERE M.   15|04:34|11            
             15|05:38|12 GUILBERT F.
LORGERE M.   16|07:40|12            
             16|09:08|13 LOUIS F.   
LORGERE M.   17|09:45|13            
PLANTIN S.   18|10:21|13            
LORGERE M.   19|13:00|13            
             19|13:18|14 GUILBERT F.
KEMPE C.     20|14:04|14            
             20|15:07|15 KERVADEC G.
             20|16:10|16 QUINTALLET S
GONZALEZ J.  21|18:45|16            
             21|19:28|17 KERVADEC G.
PLANTIN S.   22|20:57|17            
LORGERE M.   23|21:44|17            
LORGERE M.   24|24:31|17            
             24|25:20|18 GUILBERT F.
             24|26:15|19 HOLDER W.  
             24|27:08|20 HOLDER W.  
             24|28:56|21 HENRY B.   
             24|29:34|22 HOLDER W.  
             24|30:00|23 HENRY B.   

Les réactions d'après match:
Johan Boisedu, comment expliquer cette défaite ? Cela fait trois matches que nous avons du mal à rentrer dans la partie. Ensuite, ce n'est pas évident, surtout qu'en face ils étaient très motivés devant leur public, pour obtenir leur place en Coupe d'Europe. Et puis, notre deuxième place, ce n'est pas ici que nous l'avons vraiment perdue, mais plutôt à Nîmes. Ce n'est pas exactement un problème de motivation, car tout le monde veut gagner chaque match, mais il y a la fatigue qui s'accumule. Le plus important maintenant, c'est de récupérer et de se préparer à la Coupe de France, dans une semaine.

William Holder:
Nous ne sommes pas bien entrés dans le match. Il nous a peut-être manqué la motivation face à cette équipe euphorique. La saison est également longue. Nous nous sommes rattrapés ensuite en seconde mi-temps, mais c'était trop tard. Un match très important nous attend désormais face à Saint-Raphaël.

Claude Onesta, un commentaire sur ce match de votre oeil de sélectionneur ou bien de celui de Toulousain ?
Pour être honnête, je ne parlerai pas en tant que sélectionneur. Je finissais presque par être satisfait des échecs de certains internationaux face à Toulouse ce soir. Plus sérieusement, nous avons assisté à un très bon match. Toulouse a réalisé 45 premières minutes exceptionnelles. Et Créteil était venu pour gagner. L'engagement, la tension, la fatigue, l'enjeu tuent parfois les matches, mais aujourd'hui, ce mélange nous a offert un beau match de handball, plein de qualités, et qui en plus se finit bien.

Rudi Prisacaru, Toulouse a su s'imposer ce soir pour assurer son avenir européen, comment expliquer la manière ?
Nous étions peut-être plus motivés. Nous avons eu des hauts et des bas en championnat, mais à force de travail et de remises en causes régulières, nous avons pu profiter de ces défaites pour rebondir. On a joué ce match avec la hargne qu'il fallait, et puis le public a répondu présent comme contre Paris, ça nous a aidé. On espère que ça durera pour aller encore plus loin la saison prochaine.

Yohann Ploquin:
Nous ne voulions pas attendre la Coupe de France pour savoir si nous serons européens la saison prochaine. Ce soir, notre public nous a bien aidé, pour la deuxième fois consécutive après le match contre Paris.
Vous avez porté votre équipe ce soir avec Michel Lorgeré...
Je crois que tout le monde a amené sa pierre à l'édifice. Chacun une pierre d'une taille différente, peut-être, mais notre victoire est collective.

Michel Lorgeré: On ne gagne que d'un but au final car ils sont bien revenus sur la fin de match. Mais nous savions que nous avions fait le boulot qu'il fallait avant. Nous avons bien été aidés par notre public aussi qui a été fantastique. La salle s'est remplie au fur et à mesure. En face, Créteil n'a pas été sous son meilleur jour et puis nous voulions vraiment retrouver la Coupe d'Europe.

Christophe Kempé, quel est le sentiment du capitaine ? On est très heureux de retrouver l'Europe, évidemment. C'était difficile pourtant. Nous avions des hauts et des bas dans un championnat difficile sur la fin. Il nous fallait deux victoires parmi nos matches face à Créteil, Paris, Dunkerque et nous l'avons fait alors que peu de monde y croyait. Nous avons tout donné ce soir, même si on s'est fait un peu peur sur la fin. Le public a vraiment joué son rôle de 8e homme fabuleux, nous sommes fiers de lui et on l'espère aussi nombreux la saison prochaine.

Guillaume Louis et

© Cécile Chansard
Partager
Quelle zone ?
Laurent SCHIAVON | Mardi 27 Mai 2003 (15h20)
Je ne trouve aucune infos sur la dite zone, je sait que le CSH c'est qualifié pour la ligue des champions, mais pourquoi n'y a t'il plus rien ???
Pour toute réponse
Cécile Chansard | Samedi 24 Mai 2003 (20h23)
Mademoiselle, pour tout renseignement sur Chambéry et son billet pour la coupe d'Europe, il suffit de se rendre sur la zone consacrée à ce club.
Sportivement
Chambery
martine Anquetil | Samedi 24 Mai 2003 (09h43)
Je ne vois nulle part que Chambéry est en Ligue des champions!! Ce n'est quand même pas une nouvelle secondaire!! enfon bon..............; CHAMBERY A GAGNE SON DERNIER MATCH HAUT LA MAIN ET SE VOIT DONC QUALIFIE EN LIGUE DES CHAMPIONS.
Deuux points.. trois points
Cécile Chansard | Jeudi 22 Mai 2003 (21h18)
Et voilà ce qui arrive quand on s'occupe de la liga et la bundesliga et que la victoire vaut deux points... Je prendrai bien garde de ne plus commettre une erreur aussi impardonnable.
Ton moulin va trop fort
hanh phuc | Jeudi 22 Mai 2003 (19h11)
Même si je ne suis pas Don Quichotte, je pense que je vais me faire comme spécialité de reprendre M.Moulin.... Et alors si c'est 2 points ou 3 points, dites le gentillement... Jean Pierre !
Deux points ???
Jean-Pierre Moulin | Jeudi 22 Mai 2003 (18h45)
Mademoiselle, petite explication une victoire au handball vaut 3 points et non deux. Les deux points sont attribués lors d'un match nul. Voilà c'était tout !!!
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités