mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Christine Van Parys rejoint le Grand Lyon Handball !
Christine Van Parys rejoint le Grand Lyon Handball !
28 Mai 2003 | France

Pour Rugir de Plaisir !

Révélation tricolore du dernier Euro féminin, la toulonnaise Christine Van Parys aura finalement cédé. Courtisée par les plus grands (Metz, Besançon ou encore les danois de Viborg), flattée de toute part, expertement avisée, l'arrière à l'accent rocailleux, aura fatalement succombé aux charmes du grand Lyon Handball, pourtant relégué en seconde division à l'issus de cette saison.

Si la fougue et la spontanéité de la varoise auront caractérisée le style de jeu de "kiki", son choix aura lui résulté de la longue et difficile réflexion d'une compétitrice de caractère aux ambitions indépendamment simples mais au combien compliquées à réunir.

Un cœur vaillant désirant avant tout progresser mais un cœur fidèle à un environnement familial et humain , trois raisons majeures qui auront certainement déterminé la belle à quitter une première fois de si belles racines.

S'il est vrai que les plus belles calanques sont les plus dangereuses à atteindre, mais aussi les plus méritoires à gagner, seule la principale intéressée pouvait nous indiquer les raisons de ce choix:

 

Christine VAN PARYS: Mon choix n'a pas été évident à réaliser, car je demeure très attaché à cette ville, à ce club, c'est dire si cette décision a été difficile à prendre, mais je pense qu'à un moment donné il faut savoir tourner la page. Oui, sportivement, il me fallait passer à autre chose après ces quatre années passées à Toulon, où j'ai vécu pas mal de choses, mais j'avais cette envie d'aller voir ailleurs, tout simplement.

Y.D:Pourquoi avoir choisi Lyon, plutôt qu'un autre club ?

C.V P: Car je ne suis pas comme tout le monde (rires). Plus sérieusement et tout simplement, par ce que je souhaitais associer à mon désir de progresser le facteur humain que je sais pouvoir retrouver là bas. D'un point de vu sportif, je considère Dragan (ZOVKO-coach) comme l'un des meilleurs entraîneurs de France; quelqu’un avec lequel je suis convaincu de pouvoir progresser. J'ai besoin d'une rigueur; d'une discipline pour progresser, et je sait qu'il m'apportera cela.

Certes, je ne jouerai pas de coupes d'Europe là bas, et ce même si beaucoup m'offrait cette opportunité après mes résultats d'après Euro.

Je souhaitait avant tout progresser individuellement, avec des structures, des bases et un climat qu'il me semble avoir trouvé içi à Lyon.

Y.D: Ta mutation est elle purement sportive...

C.V P: Non, pas uniquement, car Lyon, sera aussi le lieu ou je pourrai aussi envisager ma reconversion professionnelle, à travers les formations que je suivrai.

Et puis, personnellement, je m'éloignerai une première fois de mes attaches; d'une région que j'aime: C'est un gros pas; un gros risque ! Alors, sans vraiment pouvoir expliquer ce que j'ai ressenti en discutant avec Evelyne BESCIA et Dragan ZOVKO, leur projet, leur dialogue, mais aussi leur contact m'ont rassuré et séduit, et ce malgré le fait que je ne jouerai pas en D1.

Pour moi, et je le répète, même si je ne joue ni coupe d'Europe ni championnat de france de D1F je sais qu'il me reste à travailler plusieurs détails, qui réunit forment de grosses lacunes, je suis persuadé pouvoir les travailler correctement içi.

Y.D: Dans un degré identique, ta signature va susciter les mêmes réactions de surprises que celle de Christian GAUDIN quittant Magdebourg pour St-Raphaël ?

C.V P: Oui, je pense, je m'attend à vivre quinze difficiles prochaines journées où les avis vont arrivés de tous les cotés, mais en même temps, j'assume complètement, car je suis persuadé et convaincu par ce choix. C'est vrai, je ne suis pas allé à Metz, mais aujourd'hui, j'ai encore envie d'aller dans un club où il y a encore quelque chose à construire, où je puisse apporter quelque chose sportivement, humainement etc...et puis je pense que je ne suis pas encore prête à aller dans un grand club; que ce soit en France ou à l'étranger, je ne me vois pas rejoindre ces ténors avec mes défauts actuel. Finalement y arriver mais en ayant confirmé. C'est un risque, mais je le prend !

Y.D: Quel regard porte tu sur ton nouveau club, et cette équipe au sein de laquelle évolueront trois internationales (c.f: Héléna LULIC, Murielle MURIGNEUX et Christine VAN PARYS) ?

C.V P:Le fait que Lyon conserve sa structure et la quasi totalité de son effectif malgré sa relégation a été un élément important dans ma décision, surtout quand l'on sait les contacts qu'on pu avoir certaines lyonnaises et qui ont malgré tout ont décidés de rester fidèles au club...c'est quelque chose de fort!

Je pense que cette équipe sera belle et je ne vois pas comment nous ne pourrions pas envisager une remontée immédiate même si nous seront attendus désormais. Je pense que tout y est réuni pour pouvoir faire de grandes choses. Moi j'aime ce club, je ne sais pas pourquoi, mais je suis très attirée par ce club.

 

 

 

Christine VAN PARYS

25 ans

1m78 /64kgs

Postes: Arrière/Demi centre

17 sélections et 42 buts en France A

© Yannis Drapier
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités