mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nantes comme un grand d'Europe
Nantes comme un grand d'Europe
18 Mai 2013 | Europe

Demi-finale de l'EHF Cup. En mettant très vite la pression sur Holstebro, Nantes s'est imposé en patron lors de sa demi-finale Européenne. Un ascendant confirmé en seconde période, le "H" aura l'honneur de disputer sa toute première finale de Coupe d'Europe à la maison, ce dimanche face aux Allemands de Rhein Neckar Löwen. 

Soutenus par 5.000 spectateurs chauffés à blanc, les Nantais proposent une défense rugueuse. Mais Holstebro tient à démontrer qu'il n'est pas dans le dernier carré de l'EHF Cup par hasard. Si les premières prises de contact sont viriles, le visiteur Danois s'en accomode sans difficultés (2-3, 6'). Allan Damgaard Nielsen trouve notamment les solutions dans le dos de la défense locale : de la rapidité dans les enchaînements Danois et le "H" est contraint d'attendre son heure. Et chose nouvelle, le dispositif vidéo d'Handvision est pour la première fois utilisé en compétition Européenne à la 12ème minute.

Moment choisi par les Nantais pour appuyer sur l'accélérateur (5-8, 15'). Autour d'une défense hyper agressive, Nantes coupe les courses Danoises et récupère quantité d'échecs aux tirs du TVIS. La montée en régime de l'attaque placée côté "H" sous l'impulsion de Gunnar Jonsson (Entrerrios blessé) est là. Mais elle manque terriblement d'efficacité à l'image d'un Skatar en disgrâce. Balbutiements dommageables car Nantes a la possibilité de prendre une belle avance au tableau d'affichage. Et Holstebro trouve en fin de première période un peu d'air (7-9, 23').

Un premier acte verouillé, les deux défenses prennent le pas sur des attaquants maladroits. Déplorant 10 minutes sans marquer, Nantes recherche son second souffle et compte bien sur la rentrée de Seufyann Sayad pour remettre de l'ordre dans la maison. Le "H" préserve l'essentiel, petit pécule gagné par les joueurs de Thierry Anti à la pause (9-11). Et au commencement du second acte, la question est bien de savoir si le "H" peut tenir un tel rythme défensif pendant 60 minutes.

Le suspense tient toujours le haut du panier : bien entré dans sa seconde période, Jorge Maqueda permet au "H" de laisser Holstebro derrière (12-16, 37'). Le Taureau de Tolède est exact au rendez-vous, imité par un Seufyann Sayad au relais. Ce "H"-là fait preuve d'une belle maturité : défense compacte derrière un Arnaud Siffert attentif et de l'autre côté du terrain, un Valero Rivera fidèle à sa précision légendaire qui empile les jets de 7 mètres gagnants (14-19, 43'). Dans la même voie, O'Brian Nyateu, très sollicité, justifie pleinement la confiance de son coach... par quelques shoots bien sentis.

A l'entrée du money-time, Jakob Jensen et les blancs du TVIS n'ont pas dit leur dernier mot (17-20, 50'). Attendant son heure, Arnaud Siffert est présent au moment opportun, le gardien Ligérien effectue un money-time exceptionnel (18-23, 53'). Une avance certes conséquente... mais le "H" se demande bien comment assurer. Il est dit que ce HBCN ne raterait pas son premier grand rendez-vous continental :  Frédéric Dole donne la réponse en arrachant une balle capitale à la 57ème, signe fort d'un HBC Nantes dominateur. Rivera expédie les affaires courantes pour un Beaulieu aux anges : "On est en finale", entendait on clamer depuis les gradins. Le "H" a su parfaitement géré son affaire pour se hisser pour la première fois de son histoire en finale d'une Coupe d'Europe. Ce dimanche, pour cette ultime levée, les partenaires de Jorge Maqueda retrouveront face à eux les Allemands de Rhein Neckar Löwen (voir le résumé de l'autre demi-finale).  

A Nantes, Palais des Sports de Beaulieu
1ère demi-finale de la Coupe EHF
Le samedi 18 mai 2013 à 15h45
TVIS Holstebro - HBC Nantes : 20 - 26 (Mi-temps : 9-11)
5.000 spectateurs
Arbitres :
MM. Andrei GOUSKO & Siarhei REPKIN (Belarus)

Holstebro :
A. Petersen (7 arrêts sur 26 tirs), Lind (3 arrêts sur 10 tirs).
Thoustrup (1/3), S. Hansen (3/3), A. Nielsen (3/7), Chistiansen (3/8), S. Sorensen (1/2), Bramming (5/5), M. Damgaard, Thomsen (1/1), Jensen (1/4), Meklenborg, Jeppesen, P. Larsen (2/5), Mose.

Nantes :
Siffert (14 arrêts sur 34 tirs), Maggaiez.
Nyateu (3/5), Vujic (0/1), Gharbi, Rivera (8/10), Jonsson (2/4), Sayad (3/5), Feliho (1/1), Dole (2/4), Maqueda (5/8), Skatar (0/2), De la Bretèche, Fernandez (1/1), Tournat (1/1), Camarero.

Commentaires d'après-match :

Thierry Anti (entraîneur de Nantes) :
"On fait dans l'ensemble un match propre dans le sens où on est resté concentré pendant 60 minutes. A la fois dans notre projet de jeu et aussi par rapport à ce que l'on savait de l'adversaire. Mes joueurs sont restés appliqués. Sur le plan offensif, on a joué intelligemment, on a pris notre temps. Quant à demain, on va d'abord souffler. On va se calmer et savourer ce moment unique".

Arnaud Siffert (gardien de Nantes) :
"On avait peur de leurs contre-attaques, on ne leur en a pas laissé une seule. On a fait exactement ce que l'on voulait faire. C'était très pesant en première mi-temps... on s'est libéré au fil du match. Et puis avec ce public là, ça n'était même pas envisageable d'avoir un coup de mou. On a été poussé sans arrêt, c'était génial".

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités