mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le Qatar 2015 en pleine tempête
Le Qatar 2015 en pleine tempête
9 Novembre 2014 | International > Mondial

Les jours passent et le mondial de janvier prochain qui se déroulera au Qatar commence à se compliquer via les relations politiques du Golfe. Le Bahrein a renoncé à l'épreuve, les Emirats Arabes pourraient en faire de même.

Avec l'éviction surprise de l'Australie au début de l'année au profit d'une Allemagne beaucoup plus médiatique et avec l'élimination de l'Islande qui aurait pu prétendre "réglementairement" à un repêchage avant la Mannschaft, on avait déjà atteint la limite du raisonnable mais cette décision émanait du pouvoir sportif pour de sombres raisons de non reconnaissance de la fédération australienne. Des remous, mais finalement une décision qui était passée en pertes et profits. Depuis cette semaine, on entre désormais dans des forfaits purs et simples qui là sont du ressort de la vie politique du golfe et qui pourraient compliquer largement les choses.

En premier lieu, le voisin du Bahreïn a déclaré forfait pour des raisons un peu douteuses, prétextant une non préparation pour l'événement. En creux, tout le monde a très vite compris que l'on se trouvait là dans de la politique, et que le soutien du Qatar aux Frères Musulmans égyptiens était au cœur de la tourmente. Dans la foulée les Emirats Arabes ont fait de même et semble-t-il pour exactement les mêmes raisons... Reste à connaître la position de l'Egypte où les relations entre le pouvoir en place et la fameuse association des Frères Musulmans sont pour le moins éruptives. Dans un Moyen Orient en pleine crise politico-religieuse, il semble que le sport sera un des otages des conflits ouverts ou larvés et que le Mondial de Handball pourrait bien être de la partie dans les prochains mois. Reste à savoir jusqu'où pourrait aller ces prises en otage du mouvement sportif.

Côté sportif justement, l'IHF, dont le président Hassan Mustapha (à droite sur la photo) est égyptien il faut le rappeler... va devoir prendre des décisions. Si les deux forfaits se confirment, quid des remplaçants ? Rappeler l'Australie et se déjuger de cette fameuse éviction de juillet dernier ? Compliqué politiquement en interne, mais bon, ce serait sans doute un bon moyen de réparer ce qui ressemblait à une belle injustice... Donner un ticket à l'Islande qui avait menacé de porter l'affaire devant les tribunaux, étant devant l'Allemagne au classement du mondial espagnol et qui aurait pu "réglementairement" profiter de l'éviction australienne ? Prendre deux équipes européennes au choix avec l'Islande, la Serbie, la Norvège, la Hongrie etc, que des fédérations au poids évident dans les coulisses... Mais tous battus en barrages, et risquer alors de s'attirer les foudres des équipes du groupe C et D, dont la France, la Suède, le Danemark et la Pologne pas forcément ravis de récupérer un gros morceau dans leur poule au lieu d'une équipe ou il était largement question de faire tourner les effectifs ? Les questions vont se poser et les réponses données par l'IHF risquent de ne pas plaire à tout le monde. Restera aussi à étudier les positions de l'Egypte donc, mais aussi de l'Iran, de la Tunisie, de l'Algérie qui sont tous des pays ayant eu ou ayant encore des relations politiques compliquées avec le Qatar. En bref soit de petits remous qui seront vite oubliés soit le début d'une marée qui pourrait sacrément secouer le prochain mondial de handball.

Le bureau de l'IHF doit se réunir le 21 novembre pour prendre une décision et repêcher éventuellement une autre équipe dans chacun des groupes où les forfaits sont enregistrés.

© François Dasriaux
Partager
      Identification nécessaire pour ajouter une réaction
      Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
      (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
      joueurs | équipe | actualités