mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Vers une saison sans descente en LFH ?
Vers une saison sans descente en LFH ?
30 Juillet 2015 | France > LBE

Le retrait de Cannes de la D2 ne va pas seulement chambouler l’antichambre de l’élite. Puisque les équipes bénéficiant du statut VAP seront moins nombreuses que prévu, il se pourrait que le dernier de LFH n’ait même pas de barrage à disputer pour sauver sa peau. Même si la fédération va tout faire pour.

A chaque transfert officialisé, le tableau s’annonçait plus beau. Brest, Chambray et Cannes (ci-dessous, Nina Brkljacic), parce qu’ils rivalisaient de malice et d’ambition sur le marché des transferts, semblaient se diriger vers une sublime lutte à trois dans une Championnat de D2 plus fort que jamais, les deux meilleurs étant invités à l’échelon inférieur, pendant que le troisième larron se coltinait un barrage contre le 10e et dernier de LFH. Ainsi, on se retrouvait à l’entame de la saison 2016 avec une élite à 12, enfin plus consistante. Et puis la semaine dernière, patatras. Parce-que le train vers le plus haut niveau allait trop vite pour son club, le nouveau président cannois a décidé de dire stop, repartant en Nationale 2 plutôt qu’en D2.

Aujourd’hui, seul Brest et Chambray sont donc certains d’obtenir le statut VAP, même s’il a été demandé au second des documents complémentaires avant validation. Un troisième club, Celles-sur-Belle, a fait la demande. « Mais on nous demande de compléter des informations sur nos fonds propres, explique le président, Frédéric Vignier. Nous avons un plan d’apurement en cours, lequel remonte à huit ans. On nous demande d’aller plus vite que ce qui a été prévu par l’Urssaf, ce n’est pas simple. Mais on va se battre, justifier notre démarche comptable. » Sur les dix critères nécessaires à l’obtention du statut, le club promu de N1 en remplit huit, puisque la salle doit également être homologuée en « classe 1 » (ce qui a déjà été effectué par une autre commission de la fédération et va donc rentrer dans l’ordre). Seul le budget bloque donc. Et de ce côté, les dirigeants cellois ne feront pas de folie. « On a demandé le VAP un an en avance, poursuit le président. Si on ne l’a pas cette année, ce ne sera pas la catastrophe. Mais on fait la démarche de tendre le plus vite possible vers le professionnalisme. Cette demande permet un bilan radiographique du club. »

Sauf que le retrait de Cannes change la donne. En obtenant ce statut VAP, Celles-sur-Belle jouerait automatiquement les barrages d’accession face au dernier de LFH. Et si le club terminait 6e ou 7e de D2 ? Aussi, puisque le règlement stipule que la 3e VAP joue les barrages. Si le promu terminait devant Brest ou Chambray, il serait directement en D1, laissant le troisième en barrage.

Et si le club n’obtient pas ce statut VAP ? Alors il n’y aurait pas assez de postulants pour la LFH et Brestoises comme Chambraisiennes seraient assurées de monter directement ! « C’est un cas de figure non prévu », admet Cécile Mantel, juriste au sein de la fédération française de handball. Dès lors, toutes les possibilités seraient envisageables : saison de LFH sans descente, ce qui enlèverait tout intérêt aux play-downs ; possibilité de faire disputer les barrages à une équipe non VAP, ce qui serait se renier pour la FFHB ; repousser d’une année le passage de la LFH à 12 clubs (donc à 2017-2018), ce qui semble pire encore, alors que certains dirigeants l’auraient souhaité dès cette saison. « On a demandé des éléments complémentaires aux clubs à la mi-juillet, reprend Mantel. On attend leur réponse pour cette fin de semaine. Et la validation des statuts VAP se fera avant le 10 août. »

On voit mal la fédé ne pas accorder le statut à Celles-sur-Belle, un club qui travaille bien et respecte son plan d’apurement, sous peine de se retrouver dans une impasse. Mais si refus il y a, le bureau directeur de la FFHB devra se réunir pour trouver une solution. Et le temps presse : la première journée de LFH est prévue pour le week-end du 29/30 août. Ce serait mieux que les règles soient connues avant le top départ.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités