mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Jeunes: La France ne rate pas son entrée
Mondial Jeunes: La France ne rate pas son entrée
8 Août 2015 | International > Mondial

Face à une équipe d'Argentine aux moyens plus que limités, la France, championne d'Europe en titre n'a pas loupé ses débuts dans le Mondial des moins de 19 ans en s'imposant 37-18. Il faudra attendre des oppositions plus en rapport avec leur standing pour véritablement évaluer les Français.  

Ce sont finalement 15 joueurs qui ont été alignés sur la feuille sur les 16 maximum possibles. Le Toulousain Aymeric Minne, touché à la cheville, il y a une semaine en amical contre la Hongrie, ayant été logiquement préservé. Le demi-centre a retrouvé dans les tribunes le pivot aixois Mathieu Limousin et le gardien nîmois Florent Bonneau.

Malgré quelques bonnes individualités, le collectif argentin va rapidement montrer ses limites face une équipe française en mode diesel sur sa mise en route. Le temps de retrouver le bon timing et les automatismes en défense, les Tricolores vont compter sur leurs ailiers Benoit Kounkoud et notamment sur le Cristolien Etienne Mocquais (notre photo de tête), impeccable dans ses décalages et ses un contre un face au portier sud-américain. La bande "à Quintin" gardant la balle à la limite du refus de jeu, aura quelques hésitations mais comme en face le génie et surtout l'attention vont faire défaut, le score va tourner rapidement à l'avantage des Bleus (8-5 à la 16ème). Une main mise qui va se concrétiser par la suite avec un festival offensif et des intentions démarrées depuis les six mètres grâce aux parfaites relances d'un Nicolas Gauthier très opportuniste. Si bien qu'en dix minutes, les Français vont s'envoler et infliger un cinglant 6/0 à des "ciel et blanc" totalement en décomposition (14-5 à la 26ème). Ces mêmes Bleus conserveront leur si confortable matelas jusqu'à la pause (15-7).

Au retour des vestiaires, les Tricolores vont reprendre sur le même rythme. En l'absence de Minne, Melvynn Richardson relayait Ferrandier à la mène et dans une défense 3/2/1, occupait une position très avancée (mimétisme quand tu nous tiens !) qui gênait considérablement les quelques velléités argentines. Mehdi Harbaoui avait remplacé Nicolas Gauthier dans les cages et sur le banc, les rotations commençaient à se mettre en place. L'écart de +8 à la mi-temps va prendre des allures de correction (29-13). Comme il fallait que tout le monde participe à la démonstration, personne ne va être oublié et les 15 Bleus inscrits sur la feuille seront responsabilisés par Eric Quintin. A l'amorce du dernier quart d'heure, ce sont les Hugo Kamtchop, Romain Lagarde (photo ci-dessus) et consorts qui vont tenter de faire oublier leurs partenaires-cadres. Les Argentins vont par moments en profiter mais le mal était fait depuis longtemps et les remplaçants tricolores garderont la baraque.

Au-delà de son ampleur, ce 1er succès (37-18) marque les excellents débuts de l'équipe de France dans une épreuve où elle est attendue ailleurs. Mais comme ils l'avaient déclaré les jours précédents, les camarades de Lucas Ferrandier ne négligeront aucun adversaire aussi faible qu'il soit. L'Argentine l'a vérifié. Nos Bleuets sont des hommes de parole ! 

A Ekaterinbourg, Russie  - Palais des sports Divs
Championnat du monde -19 2015
Groupe D
Le samedi 8 août à 13h00
France - Argentine : 37- 18 (Mi-temps : 15-7)
100 spectateurs
Arbitres :
MM KULIK Siarhei et NABOKAU Dzmitry (Biélorussie)

France: Gardiens: Gauthier (9 arrêts/16), Harbaoui (4 arrêts/15) - Joueurs de champ: Bouchillou (0/1), Fabregas (1/3), Ferrandier L. (2/2), Garain (2/5), Kamtchop (2/4), Kounkoud (7/8), Lagarde (3/5 dont 1/1 au pén.), Lenne (3/4 dont 0/1 au pén.), Mem (1/4), Mocquais (7/8 dont 1/1 au pén.), Nozeran (4/4), Pelayo (2/3 dont 1/1 au pén.), Richardson (3/3)     



Prochain adversaire (lundi à 15h): le Japon. Qui disputait ce samedi son 1er match de la compétition face au Brésil (défaite 23-28) et qui travaille pour le futur puisqu'à grande échelle, le pays organisera le Mondial "A" en 2020. Les U19 nippons qui sont montés sur la 3ème marche du podium du championnat d'Asie (derrière la Corée du sud et le Qatar) ont une base arrière assez solide avec un arrière gauche et un demi-centre de talent. Mais cette équipe qui a terminé 17ème au Mondial cadets en 2013 ne devrait pas être un gros écueil pour l'équipe de France qui ne l'a jamais rencontrée.

Dans l'autre match du groupe D, la Slovénie a largement battu la Tunisie 31-18 (MT 14-9)

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités