mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Jeunes: on ne retiendra que la victoire !
Mondial Jeunes: on ne retiendra que la victoire !
10 Août 2015 | International > Mondial

En s'imposant face au Japon (18-27), la France a assuré ce qui peut être considéré comme l'essentiel, une 2ème victoire de rang. Malgré cet écart flatteur et un tantinet trompeur, les Tricolores seront bien inspirés de visionner leur 1ère période où ils ont été bousculés par de volontaires joueurs nippons.    

Par Yves Michel

Dix-huit minutes, c'est très exactement le temps que vont mettre les Français pour faire l'écart (9-12) et préserver non sans mal une avance un peu plus confortable jusqu'à la pause. Car durant ces 18 premières minutes, ce ne sont pas des champions d'Europe en titre qui ont tenté de s'affirmer sur le parquet mais un ensemble en manque d'inspiration et surtout de maîtrise dans la conduite du jeu.

Le Japon fait ses classes dans le contexte international et uniquement pour cette raison, se doit d'être appliqué et généreux. Dénués donc, de tout complexe, les Nippons vont avoir l'incessant souci de faire vivre le ballon, compensant leurs petits gabarits par un jeu tout en finesse et rapidité. Leur tâche va être facilitée par la mise en place d'un système défensif tricolore peu convaincant du moins lors de cette entame. Une défense 3/2/1 décalée parfois trop haute qui obligatoirement va laisser des espaces. Ce dont va profiter l'adversaire en s'infiltrant dans les trop nombreuses brêches offertes par des Français inhabituellement naïfs défensivement. Et comme en attaque, côté Bleus, ce n'était pas mieux, avec des problèmes dans la transmission, dans la concentration et la finition, le score de parité (9-9) au quart d'heure, ne sera en rien étonnant. Sur une supériorité numérique, les Bleus vont donner l'impression de retrouver un peu plus de rigueur (10-13 à la 22ème) mais en face, le Japon ne va rien lâcher (12-15)

Le repos dans le huis clos du vestiaire serait il salvateur et surtout allait on voir un meilleur visage de l'équipe dirigée par Eric Quintin ? En fait, c'est surtout le travail d'usure des Tricolores sur leur adversaire qui va payer. Les Japonais vont réagir par à-coups mais limités dans la qualité de leurs rotations, ils vont finir par céder. L'Istréen Mehdi Harbaoui (notre photo) plus en réussite préservait sa ligne, les ballons circulaient mieux, les Nippons n'avaient plus cette vivacité et cette lucidité dont ils avaient bénéficié dans le premier acte. Une séquence de dix minutes et un cinglant 5-1 vont les clouer sur place (16-24 à la 19ème) et offrir aux Français, une 2ème victoire de rang (18-27) après leur promenade de santé face à l'Argentine.

Les Bleus le savaient, dans ce Mondial, les adversaires qui leur sont proposés sont atypiques et surtout ils n'ont aucun repère face à eux. Après tout si au fil des jours, ils engrangent les succès avec de tels écarts, tout le monde leur accordera un peu plus d'indulgence. Mais attention au Bresil et surtout à la Slovénie en fin de phase préliminaire qui sont d'un autre tonneau que les valeureux Nippons.

A Ekaterinbourg, Russie  - Palais des sports Divs
Championnat du monde -19 2015
Groupe D
Le lundi 10 août à 15h00
Japon - France : 18 - 27 (Mi-temps : 12-15)
100 spectateurs
Arbitres :  MM Miro Korja & Jonas Laitinen (Fin)

France:
Gardiens: Gauthier (5 arrêts sur 21 tirs), Harbaoui (9 arrêts sur 11) - Joueurs de champ: Bouchillou, Fabregas (5/6), Ferrandier L. (0/1), Garain (2/5), Kamtchop, Kounkoud (3/5), Lagarde (3/5), Lenne (2/2 dont 1/1 au pén.), Mem (3/4), Mocquais (3/7 dont 1/1 au pén.), Nozeran (1/3), Pelayo (0/1), Richardson (5/6)  

 La réaction de l’entraineur des gardiens Daouda KARABOUÉ:

« Nous avons vécu un début de match un peu difficile avec quelques pertes de balles et pas assez d’agressivité en défense pour se faire respecter. La seconde période a été plus efficace surtout défensivement, ce qui a permis à Mehdi de se mettre en valeur. Nous n’avons jamais été réellement inquiétés mais ce match nous a permis d’identifier des pistes de travail pour les prochaines rencontres ».



Prochain adversaire (ce mardi à 17h): la Tunisie. Après l'Argentine et le Japon, la Tunisie. 3ème adversaire inédit pour les Tricolores puisque les deux formations ne se sont jamais rencontrées dans cette catégorie d'âge. En ouverture, les jeunes tunisiens ont été sévèrement et logiquement corrigés par la Slovénie sans pouvoir riposter. Ce lundi, face au Brésil, après une très bonne entame, les jeunes tunisiens ont été sacrément secoués, encaissant un 6-1 qu'ils traineront tout le reste du match. A l'image de ses aînées, cette équipe de Tunisie a du potentiel et de la ressource. Elle pratique un jeu rapide et agressif et comme le faisait remarquer Alberto Suarez, l'entraîneur espagnol qui l'a rencontrée en préparation, il faut savoir être patient contre ce type de formation très accrocheuse.

Les autres matches de la journée dans le groupe D

Argentine - Slovénie     15 - 29  (mi-temps: 8 - 14)
Tunisie - Brésil              23 - 24  (mi-temps: 9 - 10)

Un œil sur le groupe C avec lequel celui de la France va croiser à partir des 8èmes... Sans grande surprise, après deux rencontres, le Danemark (favori de la poule) et la Russie (qui n'a pour le moment rencontré que les deux derniers) sont en tête avec deux victoires (4 pts). Suivent le Qatar et la Suisse (2 pts). La Croatie (qui s'est inclinée à deux reprises d'un seul petit but) et l'Algérie ferment la marche.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités