mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Jeunes: un coupable flottement et... trop tard !
Mondial Jeunes: un coupable flottement et... trop tard !
14 Août 2015 | International > Mondial

L'équipe de France des moins de 19 ans reste invaincue après son match nul face à la Slovénie (32-32) mais ne terminera pas 1ère de son groupe, son adversaire du jour ayant une meilleure différence générale de buts. Les Bleuets peuvent avoir des regrets surtout en repensant à leur entame en 2ème mi-temps.

Les Tricolores n'ont pas perdu, ont failli même rafler la mise en toute fin de match, ils terminent cette phase préliminaire invaincus mais ils peuvent être frustrés. Il a suffit d'une lourde panne de secteur au retour des vestiaires pour qu'ils prennent un sacré coup de bambou derrière la nuque. Leur réaction dans les 10 dernières minutes sera trop tardive. Dommage de ne pas virer en tête de leur poule. En 8èmes, ce sera la Suisse (voir le récapitulatif des classements et les 8èmes).

Est-ce l'effet d'une digestion un peu difficile en ce début d'après-midi à Ekaterinburg, les Français vont mettre du temps à trouver un bon timing et surtout tromper la vigilance de Kastelic, l'excellent gardien slovène. Débuter une rencontre par six échecs au tir dont un pénalty ne vous met pas dans les meilleures conditions surtout face à un adversaire qui a contrario est en réussite (0-3 après 3'). Si l'attaque tricolore n'a pas idéalement fonctionné dans cette entame, la défense malgré un déficit au score va se montrer bien en place devant un Mehdi Harbaoui très clairvoyant. Effet immédiat, les Français peuvent rapatrier des ballons et trouver des solutions offensives. En défense, Dika Mem continue son rôle de nettoyeur en montant avec autorité sur son vis-à-vis (5-4 à la 11ème). Les Bleuets ont repris les commandes et la fluidité de leurs intentions est bonifiée par l'apparition de Minne sur le parquet. Le demi-centre toulousain est avide de ballons lui, qui a raté les trois 1ers matches pour soigner une cheville douloureuse. Aymeric ne tarde pas à se signaler en catapultant à 9.55 m une mine (trop tentant !)  qui laisse Kastelic sans voix. Au défi physique que tentent d'imposer les Slovènes, les Français répondent tout en finesse et avec leur tête. Le rapport de force se stabilise (11-11 à la 21me), les Français ont une infériorité numérique à gérer et perdent momentanément Ludo Fabrégas qui est sorti après un choc au niveau de l'aine (le Montpelliérain fera son retour en début de 2ème période). Le gaucher Janc et l'ailier Gal Marguc (le petit frère du joueur de Veszprém) se montrent plus efficaces, si bien qu'à la pause, la Slovénie vire en tête (16-17).



Au retour du huis clos, on se dit que tout est possible et que s'ils restent sérieux, lucides et disciplinés, les Français peuvent largement contenir cette formation slovène. Sauf que le scénario va être tout autre ! En moins de six minutes, les Tricolores vont tout perdre. Leur concentration, leur envie, oublier de se replier et surtout laisser faire. Encéphalogramme plat qui va coûter très cher. Cinq buts encaissés pour un seul rendu dans ce laps de temps ! (17-22). D'autant qu'en face, Kastelic, le gardien participe à la fête ! Les Slovènes ont profité de leurs 15 minutes de repos pour s'adapter, ce qui ne semble pas le cas des Bleuets. Minne fait ce qu'il peut dans la conduite du jeu mais le tableau d'affichage est toujours défavorable (21-26 à la 42ème). Et pour ne rien arranger, Dylan Garain est séché en défense. Le Parisien visiblement touché à la jambe droite ne peut même pas se relever tout seul. Il laissera ses partenaires finir le boulot. Un temps désorganisée, la famille bleue va se recomposer et enclencher une remontée apparue alors improbable. Melvynn Richardson va montrer la voie en offrant par deux fois, l'égalisation (32-32). Mais à 24 secondes du terme, les Slovènes vont temporiser et parvenir à préserver ce partage des points qui leur était profitable. Les "Frenchies" se sont trop tardivement réveillés ou peut-être depuis le banc ne les a-t-on pas secoués suffisamment lorsque cela était nécessaire ? Car prendre 32 buts sans trop vouloir faire bouger les lignes... c'est beaucoup trop !!

A Ekaterinbourg, Russie  - Palais des sports Divs
Championnat du monde U19 2015
Groupe D
Le vendredi 14 août à 11h00
France - Slovénie :   32 - 32 (Mi-temps : 16-17)
100 spectateurs
Arbitres :
MM LESZCZYNSKI Bartosz & PIECHOTA Marcin (Pol)


Statistiques du match
France
Gardiens :
Gauthier 0/6 dont 0/1 au pén (8'), Harbaoui 7/33 dont 0/2 au pén (52')
Joueurs de champ : Fabregas (3/4 dt 1/1 au pen.), Garain (2/6), Minne (8/9 dont 1/1 au pen), Kamtchop (2/2), Kounkoud (3/4), Lagarde (2/4), Lenne (1/2), Mem (2/4), Mocquais (2/5 dont 0/1 au pen), Pelayo (1/1), Richardson (6/7) Ferrandier L., Nozeran, Bouchillou

Meilleurs réalisateurs slovènes: Janc (9/16), Marguc 6/9 (3/4 au pén.), Malus (7/11)



Le coup dur pour l'équipe de France...  Ce match face à la Slovénie coûte très cher puisqu'à l'amorce du dernier quart d'heure Dylan Garain (en photo) s'est retrouvé au sol alors qu'il défendait. Appelés sur place, le médecin et le kiné de l'équipe de France n'ont pu que constater les dégâts et le Parisien a dû être porté hors des limites du terrain, touché au niveau du genou droit. Un peu plus tard, la nouvelle "non officielle" est tombée: le Guadeloupéen qui souffre d'une grosse entorse est a priori forfait jusqu'à la fin de la compétition. Sacrée tuile pour le collectif tricolore lorsqu'on connait l'importance de l'arrière gauche. Le staff (Eric Quintin, Pascal Bourgeais, Mirko Perisic et Daouda Karaboué) vont sans doute profiter de la journée de "repos" de ce samedi pour prendre une décision. Dylan Garain pourrait être numériquement remplacé par l'arrière gauche - demi centre aixois Mathieu Limousin (1.90 - 72 kg) qui jusque-là accompagnait le gardien Florent Bonneau en tribunes.

Le coup de tonnerre de ce championnat du Monde: l'Allemagne entraînée par l'emblématique Christian Schwarzer n'ira pas plus loin dans la compétition puisqu'elle a été sortie par une surprenante équipe d'Egypte victorieuse lors de cette ultime journée par le plus infime écart (23-24). La Mannschaft (7ème de l'Euro l'an passé) que certains voyaient sur le podium a été trop irrégulière pour espérer a minima se qualifier pour les 8èmes. Raté !

La Tunisie de Nouet en 8èmes: ils reviennent de loin mais le réveil lors des deux dernières journées vaut à la Tunisie coachée par Sylvain Nouet d'obtenir sa qualification pour la phase à élimination directe. Les moins de 19 tunisiens se sont imposés face au Japon (26-29) et soufflent aux Nippons le 4ème et dernier billet du groupe D... direction le Top 16. Ils n'auront rien à perdre dimanche face au Danemark.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités