mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Jeunes: Les minots font sauter la banque !
Mondial Jeunes: Les minots font sauter la banque !
16 Août 2015 | International > Mondial

Décimés après les forfaits (définitif) de Garain et (temporaire) de Ferrandier, les moins de 19 tricolores n'ont pas raté le rendez-vous des 8èmes du championnat du Monde Jeunes en Russie. Ils ont sorti la Suisse (29-24) grâce à une défense phénoménale et un trio Fabregas-Richardson-Mem magistral en attaque. En quarts de finale ce lundi, la France sera opposée à la Suède.

En deux jours, le sort s'était acharné et le staff médical des Bleuets mis à rude épreuve. Après la blessure face à la Slovénie et le forfait de Dylan Garain (entorse au genou), c'était au tour du capitaine Lucas Ferrandier (touché à la cheville lors du dernier entraînement) de rester dans les tribunes. Mais les Tricolores n'ont rien à envier à personne. Dans l'adversité, ils savent puiser au plus profond de leurs ressources pour trouver ce supplément d'âme qui peut les rendre irrésistibles. Quand la "famille" est secouée, l'esprit de corps passe au-dessus de tout !

Les Suisses vont très rapidement en faire les frais et vivre un véritable cauchemar dès leurs 1ers pas sur le parquet du palais des sports Uralian à Ekaterinbourg. Une image: celle du coach helvète Michael Suter, dépité mais aussi furibard, obligé de poser un 2ème temps mort après 12 minutes de jeu ! Il faut dire qu'à ce moment-là, le lac de Genève était en feu et les Français largement en tête (2-8). Ils avaient parfaitement appréhendé l'évènement, la montée de balle était parfaite et pour une fois la réussite au tir était de leur côté. Mais pas seulement.

"Les triomphes français ont toujours été le fruit de la défense", le constat émane d'un certain Didier Dinart, esthète en la matière. On ne sait pas si le "Roc" a pu suivre le match depuis son domicile espagnol mais qu'il soit rassuré ! Les minots n'ont rien lâché et ont été dignes de leurs aînés. Les Helvètes se sont cassés les dents sur les multiples strates tricolores. Quelle énergie d'un Dika Mem mort de faim ! Quelle autorité d'un Ludo Fabregas galvanisé par le brassard que lui avait laissé Lucas Ferrandier ! Et quand le Montpelliérain sortait pour souffler, Sacha Bouchillou se mettait parfaitement au diapason tant en défense qu'en attaque. Dika Mem lui, semblait monté sur des échasses, tel un berger landais veillant sur le patrimoine. Les contres et les ballons récupérés par les Français s'enchaînaient, l'arrière de la réserve de Schaffhausen Albin Alili (meilleur réalisateur de ce championnat du Monde) était quasiment aux abonnés absents (un seul but inscrit en 1ère période). L'addition pour son équipe était décidément bien salée (10-18 à la pause).



Au retour des vestiaires, en infériorité numérique, la France va connaître un temps faible et malgré la vigilance de Mehdi Harbaoui, les Helvètes vont trouver des solutions à l'intérieur, l'ailier Tynowski et le pivot Meister tirant leurs partenaires vers le haut (14-20 à la 37ème). Les minots d'Eric Quintin vont garder tout leur sang-froid, laisser passer l'orage et préserver le matelas qu'ils s'étaient confectionnés grâce notamment à un impeccable Melvynn Richardson pendant toute la 1ère période (21-28 à la 53ème). Entre temps, tout le banc français avait été sollicité, les Suisses ne profiteront pas de la situation ou si peu, malgré un final à leur avantage (24-29). En quarts dès ce lundi (15h), les Tricolores retrouveront la Suède qui s'est débarrassée de l'Egypte (31-26).

L'analyse du jour (lucide) de Lucas Ferrandier (qui blessé et préservé sur ce 8ème, a suivi la prestation de ses partenaires depuis les tribunes): "L'équipe a fait un très gros match et tout le monde était au rendez-vous. Notre force collective se met en place et il faut se servir de ce match comme d'un match référence. Désormais, nous sommes tournés vers les quarts. Notre mission est loin d'être terminée, un quart ne nous suffit pas ... Loin de là !"

A Ekaterinbourg, Russie  - Palais des sports Uralian
Championnat du monde U19 2015
8ème de finale le dimanche 16 août à 10h30
Suisse - France :   24 - 29 (Mi-temps : 10-18)
250 spectateurs
Arbitres :
MM GRILLO Julian Lopez & LENCI Sebastian (Arg)

Statistiques du match
France
Gardiens :
Harbaoui (36') 9/22 (0/2 pén)  - Bonneau (24') 5/16
Joueurs de champ : Bouchillou (2/2), Fabregas (5/5), Minne (3/8), Kamtchop (1/1), Kounkoud (1/3), Lagarde (1/5), Lenne (2/4), Limousin (2/4), Mem (5/6), Pelayo (1/3), Richardson (6/9) Nozeran, Mocquais

Meilleurs réalisateurs Suisse: Tynowski (5/8) Alili (4/13) Leitner et Hochstrasser (3/3)

Evolution du score: 1-6 (7è) 2-8 (12è) 4-12 (19è) 7-12 (20è) 7-17 (26è) 10-18 (MT) 13-19 (36è) 16-23 (42è) 20-25 (48è) 20-28 (52è) 24-29 (Fin)

Les résultats complets des 8èmes et le tableau des quarts et des demi-finales (ICI)

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités