mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
ET 2015 : Veszprém s'assume, La Rioja et Schaffhausen s'assomment
ET 2015 : Veszprém s'assume, La Rioja et Schaffhausen s'assomment
22 Août 2015 | France > Eurotournoi

Veszprém a assumé son statut de favori en disposant assez tranquillement d’un Chambéry pourtant beaucoup plus à son affaire que face à Montpellier, alors que les Espagnols de La Rioja et les Suisses de Schaffhausen se sont mis dans le dur en partageant sur le gong les points dans leur match.

Veszprém un bon cran au-dessus quand même
Pas trop de souci pour les Hongrois finalistes du Final Four la saison prochaine. Face au CSH, la bande de Laszlo Nagy a déroulé sans toutefois mettre les Savoyards complètement dans le dur. La cause de la belle résistance de Chambéry tout d’abord un Timothey N’Guessan impressionnant de puissance dans le match et qui aura même l’outrecuidance d’obliger Carlos Ortega à prendre un temps mort en première période pour tenter de donner la solution à sa défense pour arriver à contenir ce diable de français si insolent de réussite jusque-là. Le grand arrière savoyard avait tout fait et même plus au bloc hongrois et derrière Roland Mikkler ne pouvait que constater les dégâts et ne touchait aucun ballon. A droite, à gauche, en haut en bas, cela partait de partout et arrivait dans tous les coins. De quoi rester à hauteur pour Chambéry qui en plus pouvait compter sur un Yann Genty qui lui multipliait les arrêts.

Sauf que le temps mort du coach espagnol de Veszprém allait porter ses fruits en défense et que les rotations énormes du MKB mettaient encore plus le CSH dans le dur. Petit à petit le trou commençait à se creuser et les organismes n’arrivaient plus à contenir les assauts répété des Nilsson, Palmarsson ou encore Zeitz. Cela tombait de partout et le moindre ballon perdu se payait cash et même si un petit sursaut tempérait l’addition en fin de première période, à la pause, le CSH avait quand même 4 unités de retard. Et la suite allait être peu ou prou du même tonneau. Chambéry réussissait de belles choses ! Edin Basic se montrait largement plus à son avantage que la veille face à Montpellier. Remy Feutrier en faisait voir de toutes les couleurs à ses adversaires directs avec ses jambes de feu. Marko Panic était plus économe en ballons que la veille, mais cela ne servait qu’à retarder l’échéance, surtout que dans les cages magyares, un certain Mirko Alilovic mettait la machine infernale à arrêt en route. On craignait même le pire au cours de cette seconde période, mais peu à peu, Chambéry retrouvait ses esprits et arrivait à refaire un peu de son handicap et finissait d’assez belle manière. Un score final totalement identique à la veille face à Montpellier, mais une impression beaucoup plus positive pour le CSH. Reste que maintenant les matches de poules sont finis pour Chambéry et que le match dominical sera celui de la finale 5-6 pour eux. Pour Veszprém, il va maintenant falloir dominer Montpellier ! Et même si les Hongrois semblent favoris sur le papier, il est clair qu’au vu de leurs deux rencontres face au même adversaire, le pronostic pourrait bien être mis en défaut.


Il faudra battre Paris ou à minima résister.
Quand à 30 secondes de la fin Aleksa Stojanovic l’arrière gaucher de Schaffhausen lâchait un ballon bêtement pour qu’Angel Fernandez aille chiper le point du match nul quasiment sur le gong, il est clair que la mauvaise affaire était suisse à 100%. Mais ce partage des points, s’il est très logique n’arrange personne vraiment dans l’optique de bousculer la hiérarchie théorique de la poule. Pour que le champion de Suisse soit présent dans la grande finale dimanche, il faut maintenant qu’il arrive à dominer le Paris SG Handball. Et cela ne semble pas trop envisageable au vu du match produit ce soir au Rhénus.

Certes, le match a été très indécis et si les Espagnols de Logroño ont été les seuls à prendre parfois un peu leurs aises d’un ou deux buts. Cela n’a pas duré et très rapidement Schaffhausen arrivait à recoller et même par moment à chiper le leadership du match aux vice-champions d’Espagne. Pas moins de 20 égalités successives dans cette partie pour au final que la 21° soit la définitive. Autant dire que ce partage des points était évident pour beaucoup. Si Philip Stenmalm a encore une fois était le fer de lance de l’attaque ibérique, les Csaszar, Stojanovic et autre Koch ont parfaitement su lui répondre et le duels des gardiens a lui aussi accouché d’une parité.

28 partout donc, la logique du match a prévalu et maintenant il faut attendre demain 18h15 pour voir ce que pourra faire Nikola Portner face à la déferlante parisienne. Moins de 24 buts concédés et ce sera la place de 3° que jouera Schaffhausen. Plus et La Rioja prendra sa place. Et si par talent, les hommes de Markus Baur arrivent à faire déjouer Pairs, alors ce seront eux qui seront les stars du dernier match dimanche après-midi.


A Strasbourg, Hall Rhénus
Le vendredi 21 août 2015 à 20h30
Veszprém  – Chambéry SH : 32 – 26 (Mi-temps : 19-15)

3200 Spectateurs
Arbitres :
MM Carmaux et Mursch

Statistiques du match
Veszprém
Gardiens :
Mikkler 4 arrêts, Alilovic 8 arrêts.
Joueurs :  Gulyas, Ivancsik 2, Ilic 6/6 pen., Palmarsson 4, Nilsson 4, Nagy 1, Zeitz 5, Ugalde 2, Marguc 4, Terzic 1, Lekai, Sliskovic 2.

Chambéry
Gardiens :
Genty 12 arrêts, Diot 2 arrêts.
Joueurs : Traore, Tritta, Malfondet, Panic 4, Gille, Da Silva, Basic 8, Feutrier 2, N'Guessan 8, Matulic 1, Paty 1, Paturel 2, Detrez, Bicanic.

A Strasbourg, Hall Rhénus
Le vendredi 21 août 2015 à 18h15
Schaffhausen – La Rioja : 28 – 28 (Mi-temps : 15-14)

2800 Spectateurs
Arbitres :
MM Dentz et Reibel

Evolution du score : 2-4 5°, 6-6 10°, 8-8 15°, 9-11 20°, 10-12 25°, 15-14 MT - 17-18 35°, 21-22 40°, 22-23 45°, 24-25 50°, 26-26 55°, 28-28 FT.

Statistiques du match
Schaffhausen
Gardiens :
Marinovic 2 arrêts sur 17 dont 0/2 Pen., Portner 7 arrêts sur 20 dont 0/1 Pen.
Joueurs :  Cvijetic 1/1, Linger 0/3 dont 0/1 pen., Kuttel 0/2, Richwein 1/2, Graubner 1/2, Pendic 1/1, Brannberger 3/3, Stojanovic 5/11, Csaszar 5/9 dont 2/2 pen., Markovic, Maros 8/11, Koch 3/3, Muggli 0/1.

Naturhouse La Rioja
Gardiens :
Kappelin 9 arrêts sur 37 dont 1/3 pen., Aguinagalde.
Joueurs : Sanchez 3/4, Rocas 2/2 dont 1/1 pen., Val 1/2, Cacheda 1/3, Vigo 1/4 Garrabaya 2/2, Molina 3/4, Stenmalm 5/8, Garcia Rubio 0/1, Rodriguez 6/8 dont 1/1 pen., Fernandez 3/5, Cadarso, Garciandia 1/2.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

Les Finales Coupes
de France 2019

en live avec Handvision