mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
ET 2015 : Et Mikkel Hansen craqua
ET 2015 : Et Mikkel Hansen craqua
23 Août 2015 | France > Eurotournoi

Le MKB Veszprém a enfin décroché une victoire dans l’EuroTournoi en dominant Paris 32-31. Mais si les Hongrois sortent grands vainqueurs de l’édition 2015, sur le gong Mikkel Hansen a eu en main le jet de 7 mètres de l'égalisation. Malheureusement pour Paris, la star danoise s’est trouée avec un puits de pétrole de toute splendeur.

Reste, que si Paris a été à deux doigts de renverser la vapeur, la logique du match s’est confirmée avec cette victoire finale, Veszprém ayant dominé le match quasiment de bout en bout. Enfin après quand même 10 minutes d’observation, de tour autour l’un de l’autre, quasiment de « reniflage » et de méfiance. Le temps où le premier 7 de Paris tenait en respect le bloc hongrois, celui ou Henrik Mollgaard répondait coup pour coup à Momir Ilic. Malheureusement pour Paris et son mentor Noka Serdarusic, la première accélération du MKB allait faire plus que des dégâts. Un 5-0 cinglant et un temps mort pris pour changer du tout au tout les joueurs présents sur le terrain à l’exception de Farudin Melic, seul ailier droit aligné après la perte de connaissance de Luc Abalo la veille et sa mise au repos par précaution. Exit les Barachet, Gunnarsson, Vori, Mollgaard, et place aux frères Karabatic, Hansen, et Omeyer qui remplaçait un Patrice Annonay pourtant très en verve. Cela remettait la machine parisienne en route mais l’écart de 5 buts concédés n’arrivait pas à se combler. Il faudra un coup de chaud de Mikkel Hansen sur la toute fin de première période pour que Paris ne compte que 3 unités de retard au bout de 30 minutes.

Cette belle dynamique va être stoppée en début de seconde période et en 10 minutes, Veszprém refaisait le trou avec u duo Sulic – Nilsson qui faisait un sacré chantier au poste de pivot. Extrêmement haché avec la moiteur du Rhénus qui obligeait la serpillère à œuvrer toute les 2 minutes, le match avait du mal à se lancer totalement. Il va falloir qui Paris appuie fortement sur l’accélérateur pour qu’enfin le match prenne des couleurs. Luka Karabatic sur montée de balle, son frère Nikola en percussion, Daniel Narcisse en souplesse, Paris s’offrait un joli rapproché mais ne pouvait revenir à hauteur par des imprécisions, tirs ratés et autres bêtises… A 1 minutes de la fin, Momir Ilic, élu meilleur joueur du tournoi allait donner le +2 à ses couleurs et on pensait l’affaire pliée. Restait que Mikkel Hansen convertissait le premier jet de 7 mètres obtenu par Daniel Narcisse avant de louper le bis sur celui obtenu par Melic, laissant Veszprém exulter pour une victoire de prestige mais qui visiblement ravissait Carlos Ortega et ses joueurs. Paris est dépossédé de son titre et devra affiner les relations collectives pour se mettre au très haut niveau européen, celui de son adversaire du jour.

A Strasbourg, Hall Rhénus
Le dimanche 23 août 2015 à 17h00
Paris SG - Veszprém  : 31 – 32 (Mi-temps : 14-17)

5500 Spectateurs
Arbitres :
MM Dentz et Reibel

Evolution du score : 2-3 5°, 5-5 10°, 6-11 15°, 8-14 20°, 11-16 25°, 14-17 MT - 24-12 35°, 27-15 40°, 30-17 45°, 32-20 50°, 34-22 55°, 36-24 FT.

Statistiques du match
Paris
Gardiens :
Omeyer 9 arrêts sur 32 dont 1/4 Pen., Annonay 7 arrêts sur 17 dont 1/1 Pen.
Joueurs :  Melic 1/4 dont 0/1 pen., Mollgaard 3/5, Vori 1/1, Barachet 2/2, Gunnarsson 0/3, Karabatic L. 2/2, Hansen 7/10 dont 3/5 pen., Narcisse 6/9, Onufriyenko 0/1, Karabatic N. 7/13, Nahi 2/4.

Veszprém
Gardiens :
Mikkler 15 arrêt sur 41 dont 2/3 pen., Alilovic 1 arrêts sur 6 dont 0/2 pen..
Joueurs :  Gulyas, Ivancsik 1/1, Ilic 6/10 dont 0/1 pen., Palmarsson 2/3, Nilsson 3/4, Nagy 3/6, Zeitz 1/2, Ugalde 1/2, Marguc 7/12 dont 3/4 pen., Terzic, Chema Rodriguez 2/3, Sulic 3/5, Lekai 1/2, Sliskovic 2/3.

Montpellier éparpille du petit suisse dans le Rhénus

Pas de débats dans la finale pour la 3° place de l’EuroTournoi ! Montpellier a proprement écrabouille au Schaffhausen au bout du rouleau et totalement bloqué offensivement en première période.

7-1 à la 10° minute, 19-7 à la 24°, bon voilà ! Pas la peine de faire un grand dessin explicatif, les Héraultais ont déroulé leur jeu rapide pendant toute la première période profitant de la très belle partie d’Arnaud Siffert. Montée de balle, jeu de transition, exploitation de la moindre erreur défensive suisses (et il y en avait), jeu en puissance avec un duo Bonnefond Mackovsek très percutant dans le domaine, en 30 minutes, le calvaire des coéquipiers de Nikola Portner allait être plus que douloureux. Douloureux aussi pour justement le futur portier du MHB qui va imploser dans la tête en seconde période et pulvériser une pauvre bouteille d’eau qui elle n’était coupable de rien à contrario de la défense suisse qui était loin de jouer dans la classe assurance tout risque. Bref, on voyait Aymen Toumi se régaler du temps de jeu donné, impeccable à la finition et poison constant pour les joueurs Suisses. On voyait Baptiste Bonnefond jouer les perforateurs en acier trempé, Borut Mackovsek les filles de l’air et tout ce petit monde se régalait de réussir à peu près tout ce qui était entrepris aussi bien en attaque qu’en défense.

Au bout du rouleau physiquement après 3 matches en 4 jours, les hommes de Markus Baur vont quand même stopper la déferlante en seconde période, il faut dire que Montpellier appuyait moins là où cela fait mal, mais il ne pouvait que rester sur cet écart déjà monstrueux de la première période. 3° place pour le MHB en 2015 après la 2° en 2014 et même si le tribut payé avec la blessure de Mathieu Grébille est extrêmement lourd, il s’avère que côté collectif, le MHB est presque prêt à se lancer dans les joutes nationales. Réponse à Nantes dans deux semaines.


A Strasbourg, Hall Rhénus
Le dimanche 23 août 2015 à 15h00
Montpellier - Schaffhausen : 38 – 26 (Mi-temps : 19-11)

5000 Spectateurs
Arbitres :
MM Gasmi et Gasmi

Evolution du score : 4-1 5°, 7-1 10°, 11-4 15°, 15-6 20°, 19-8 25°, 19-11 MT - 23-13 35°, 25-17 40°, 29-20 45°, 32-22 50°, 36-25 55°, 38-26 FT.

Statistiques du match
Montpellier
Gardiens :
Gérard 5 arrêts sur 14, Siffert 9 arrêts sur 26 dont 0/1 Pen.
Joueurs :  Anquetil 2/3, Simonet 1/3, Toumi 4/4, Dolenec 2/3, Guigou, Borges 4/6, Saidani 1/2, Gaber 3/3, Kavticnik 5/6 dont 1/1 pen., Bonnefond 7/7, Gajic 6/7 dont 2/3 pen., Mackovsek 3/6.

Schaffhausen
Gardiens :
Marinovic 5 arrêts sur 28 dont 0/1 Pen., Portner 1 arrêts sur 16 dont 0/2 Pen.
Joueurs :  Cvijetic 3/3, Linger 3/3 dont 1/1 pen., Kuttel 3/5, Richwein 1/3, Graubner 1/4, Pendic 0/1, Brannberger, Stojanovic 2/4, Csaszar 3/7, Markovic 1/1, Maros 7/11, Koch 2/2, Muggli.

Chambéry lâche peu à peu

Bien partis dans la petite finale pour la 5° place, le Chambéry SH s’est peu à peu éteint pour lâcher définitivement l’affaire dans des jets de 7 mètres qui furent un peu durs à vivre pour le CSH.

Pourtant, le CSH aura retrouvé une bonne partie de ses leaders dans ce match presque matinal. Avec un Edin Basic rayonnant, même si ses échecs aux jets de 7 mètres coutèrent assez cher en fin de match. Avec un Timothey N’Guessan surpuissant et qui lui va finir en boulet de canon, avec un Grégoire Detrez toujours aussi funambule dans ses prises de balles et ses tirs. Avec un Yann Genty solide et joueur, Chambéry avait tout ce qu’il fallait pour conter le jeu léché du Naturhouse La Rioja. Mais il va manquer des rotations, entre les blessures, les hommes un peu émoussés par la préparation et la répétition des matches, les joueurs en recherche de confiance de leur coach, il n’y avait pas suffisamment de forces vives pour contrer la diversité offensive de Logroño.

Partis sur les chapeaux de roue avec un 5-1 en 7 minutes qui aurait pu sonner le temps de la raclée pour La Rioja, peu à peu, le beau jeu chambérien va s’étioler et laisser les Espagnols tranquillement revenir à la 40° minute. Le match va alors virer au mano à mano jusqu’à la fin du temps réglementaire ou Timothey N’Guessan va tenir le CSH à bout de bras. Mais le 30 partout final va être le chant du cygne savoyard qui va finir en vilain petit canard sur l'exercice des jets de 7 mètres, encaissant un 4-1 cinglant sur une série de 5 tirs. Au final, une 6° et dernière place un peu sèche pour le CSH qui va devoir se remettre au travail très rapidement pour entamer la saison avec un collectif plus étoffé et plus diversifié.

A Strasbourg, Hall Rhénus
Le dimanche 23 août 2015 à 13h00
Chambéry - Naturhouse la Rioja: 31 – 34 (Mi-temps : 17-13 - FTR : 30-30)

4000 Spectateurs
Arbitres :
MM Carmaux et Mursch

Evolution du score : 3-1 5°, 5-2 10°, 8-5 15°, 10-8 20°, 14-11 25°, 17-13 MT - 17-16 35°, 18-19 40°, 21-22 45°, 24-26 50°, 28-27 55°, 30-30 FT. 31 - 34 PEN.

Statistiques du match
Chambéry
Gardiens :
Genty 4 arrêts sur 29 dont 0/5 pen., Diot 2 arrêts sur 9
Joueurs : Traore 2/3, Tritta 1/2, Malfondet, Panic 2/5, Gille, Da Silva 0/1, Basic 8/16 dont 2/5 pen., Feutrier 1/1, N'Guessan 8/16, Matulic 3/4 dont 2/2 pen., Paty, Paturel, Detrez 6/7, Bicanic.

Naturhouse La Rioja
Gardiens :
Kappelin 10 arrêts sur 41 dont 1/5 pen., Aguinagalde.
Joueurs : Sanchez 3/6, Rocas 3/4 dont 2/2 pen., Val 2/3, Cacheda 1/2, Vigo 5/7, Garrabaya 1/1, Molina 2/6, Stenmalm 1/5, Garcia Rubio 2/3 dont 1/1 pen., Rodriguez 4/4, Fernandez 7/8 dont 1/1 pen., Cadarso, Garciandia 3/6.


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités