mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Tremblay veut exorciser ses démons
Tremblay veut exorciser ses démons
26 Août 2015 | France > LNH

Voilà quatre saisons que Tremblay joue avec le feu de la relégation et traîne dans les profondeurs du classement. Le club de Seine St Denis ne manque pourtant pas de moyens tant sur le plan financier (5ème budget de LNH) que sur la qualité de son effectif avec des jeunes prometteurs comme le champion du Monde des moins de 19 ans, Dika Mem. 2015-2016 sera-t-elle la saison de la résurrection ?

par Yves MICHEL

A Tremblay, les dernières intersaisons ont toujours été animées. Changement d'entraîneurs (trois en deux ans), brassage de joueurs, recrutements peu convaincants, rien n'a été fait pour enthousiasmer le public et pour que l'équipe trouve une véritable cohésion. Résultat... lors des trois exercices écoulés et malgré un budget conséquent (avoisinnant les 4 millions d'euros), le club s'est fait quelques frayeurs, flirtant le plus souvent avec la zone de relégation. C'est d'ailleurs ce qui lui vaut de disputer un match de barrage (ce mercredi à 20h30 face à Chartres) pour faire son entrée en coupe de la Ligue.

Cette situation chaotique, Romain Ternel (notre photo de tête) l'a plutôt mal vécue. Le demi-centre arrivé à Tremblay en 2013 espère pourtant que l'équipe a exorcisé ses démons et va enfin prendre un chemin plus conforme à ses ambitions.

Ce match qui arrive au milieu de la prépa, est-ce perturbant ?
On aurait préféré que cela soit plus tard mais il faut faire avec. En plus, on prend ce match très au sérieux car un des objectifs cette saison, c’est d’aller le plus loin possible dans les deux coupes.  

Vous n'auriez pas fait ce barrage si le classement avait été meilleur...
Je ne sais pas si la saison dernière on a pris conscience de l’ampleur des dégâts. A l’avenir, que ça soit pour ce tour-là ou même pour la redistribution des droits télé, ça sera opportun de mieux terminer.

Qu’est ce qui a changé par rapport à la saison passée ?
Déjà, je pense que nous entrons dans un nouveau cycle. Des joueurs "historiques" comme Ibou Sall et Mathieu Drouhin ou importants dans le vestiaire comme Sébastien Bosquet nous ont quittés. L’approche du hand est différente et techniquement, on est moins sur des systèmes de combinaison.

Que faut-il spécialement améliorer ?
On ne peut pas travailler et faire de la performance si on n’est pas dans un contexte serein, calme et propice au haut niveau. Il y a des comportements, des manières de faire et de s’exprimer qu’il faut gommer. Les règles doivent être respectées. Il faut que chacun garde pour lui ses états d’âme. Mais j'ai le sentiment qu'il y a eu une prise de conscience et que chacun veut bien faire. 

Ta philosophie est elle la même depuis que tu es ici ?
Quand je suis arrivé à Tremblay, je pensais réellement voir le professionnalisme pousser au bout car cela rimait avec plus d’argent, ce qu’on n’avait pas à Cesson. Là-bas, on était professionnel dans l’âme mais on n'avait pas de moyens. Ici, le contexte est plus que favorable économiquement. Donc quand cela ne fonctionne pas comme on le voudrait, il ne faut pas que cela tourne à la crise. Il faut s’inspirer de Cesson qui ne change pas ses valeurs du jour au lendemain parce qu’il y a une baisse de régime.

Avec l'incertitude des dernières saisons, peut on cibler un objectif ?
On a les moyens de jouer autre chose que le maintien. Le début de calendrier est un mix entre adversaires de haut de tableau et ceux qui pourront être à notre niveau. On ouvre par Ivry et ça peut nous mettre dans le bain. L’objectif affiché du club est de finir entre la 5ème et la 7ème place. On ne manque pas d’ambition mais on connait tous les tourments qui peuvent accompagner une saison comme une infirmerie bien garnie. Mais si tout va bien sans les soucis physiques et mentaux qu’il y a pu y avoir à Tremblay par le passé, on peut arriver à bien se classer.

   BARRAGES DE LA COUPE DE LA LIGUE

26 août 2015

à 20h30

Tremblay

Chartres

26 août 2015

à 21h

Pays d'Aix

Ivry




Dika Mem, un diamant à façonner

Le meilleur coup de la saison en matière de transfert, Tremblay pourrait l’avoir effectué en ayant attiré dans ses filets un jeune gaucher de même pas 18 ans (il les aura le 31 de ce mois). Le PSG était sur les rangs mais Dika Mem a préféré rester à proximité d’Eaubonne et de St Gratien dans le Val-d’Oise, là où pour le récent champion du Monde des moins de 19 ans, tout a commencé. « C’est vrai c’est dans le 95 que j’ai débuté mais assez tard. En fait, j’étais plutôt attiré par le football et puis après plusieurs tentatives, je me suis vraiment mis au hand. Tout est allé très vite, je suis même entré au pôle espoirs d’Eaubonne avec un an d’avance. Je me suis vraiment éclaté, en plus j’ai commencé à être sélectionné en équipe de France et avec Pascal Person, en cadets, j’ai vraiment progressé.» Le gaucher a véritablement grillé les étapes puisqu’après une saison à St Gratien, il figurait déjà parmi les cadres de l’équipe qui évolue en Nationale 1. Champion d’Europe avec France Jeunes, il a bien entendu participé à l’aventure du Mondial en Russie qui s’est soldée il y a moins d’une semaine par un succès en finale face à la Slovénie. «Quand je suis rentré, j’étais un peu sur un nuage, encore dans l’euphorie. C’est vrai que ce qu’on a fait est historique et que c’est génial d’avoir participé à cette réussite du hand français mais ça reste en catégorie jeunes. Ce n’est pas une fin pour moi, je vois plus loin, à commencer avec mon nouveau club. » Il y a quelques mois, Dika Mem s’est donc engagé pour trois saisons avec le club de Tremblay, conscient du grand saut qu’il effectuait dans le monde des pros. « Ne vous inquiétez pas, je suis redescendu sur terre. J’ai de nouveaux objectifs même si je sais que rien ne sera acquis. Je ne vais pas avoir les mêmes responsabilités en club qu’avec la sélection. Je n’ai encore rien prouvé dans un championnat où il y a les plus grands joueurs de la planète. Mais je vais bosser pour ne pas décevoir ceux qui m’ont fait confiance. » Lors du championnat du Monde, c’est surtout en défense que le Val-d'Oisien de 1.94 m pour 83 kg s’est illustré. Il a été un véritable poison pour les attaquants adverses et son incessant pressing a permis de grappiller un nombre important de ballons de contre-attaque. « C’est vrai je me suis révélé dans ce secteur. Que ce soit sur le poste 2 ou sur le 3 haut où j’avais moins l’habitude. C’est tout bénéfice pour moi car j’arrive gonflé à bloc, plein de confiance. Cela va beaucoup m’aider pour entamer la saison avec Tremblay. » Impatient de retrouver ses nouveaux partenaires, Dika a repris l’entraînement dès ce mardi. Et même s’il devra partager le poste d’arrière droit avec Micke Brasseleur et le Slovène David Miklavcic, il est fort probable que David Christmann n’attende pas trop longtemps pour le lancer dans le grand bain. Sans trop de risque. Avec dans les mains du coach un véritable capital, un diamant qui reste encore à façonner.


       de g. à d. : Alexandre Tomas - David Miklavcic - Obrad Ivezic

Tremblay en France Hb version 2015-2016

Gardiens

Obrad Ivezic (Ser) - Aljosa Rezar

Arr Droit

Micke Brasseleur - Dika Mem - David Miklavcic (Slo)

Demi-centres

Romain Ternel

Arr Gauche

Ruslan Junisbekov (Kaz) - Barna Putics - Audray Tuzolana

Pivots

Uros Bundalo - Rémi Salou

Ail Droit

Jérémy Darras -  Alexandre Tomas

Ail Gauche

Arnaud Bingo 

nouveaux joueurs

 

Entraîneurs

 David Christmann - Mehdi Boubakar

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités