mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDLL: Huit équipes à quatre marches de l'Europe
CDLL: Huit équipes à quatre marches de l'Europe
30 Août 2015 | France > Coupe LNH

C'est la 1ère compétition officielle de la saison, celle qui mine de rien peut qualifier à l'Europe. Les quatre rencontres du 1er tour de la Coupe de la Ligue se déroulent ce mercredi et jeudi. Aux outsiders de déjouer les pronostics... 

Les promus Chartres et Ivry ayant été éliminés la semaine dernière lors d’un match de barrage, ce sont naturellement les équipes qui ont terminé entre la 4ème et la 12ème place la saison écoulée (à l’exception de Nantes, vainqueur de l'épreuve et qui disputera dès vendredi, le Trophée des Champions) qui se retrouvent sur ce 1er tour de Coupe de la Ligue.

Après une phase de préparation qui pour la plupart des équipes aura duré un peu plus de cinq semaines, cette compétition qui rappelons-le délivre à son vainqueur final (sauf qualification en Ligue des Champions) un billet pour la coupe de l’EHF, sera un véritable galop d’essai.

Sur les derniers tournois ou matches amicaux, Dunkerque apparait comme l’équipe en forme du moment, vainqueur ce dimanche du challenge Caraty aux dépens de St Raphaël (28-23). Les Nordistes étaient déjà sortis du tournoi breton avec un résultat positif, la veille face à Chambéry (28-25) où l’ailier Julian Emonet s’est particulièrement illustré. Cette saison, Dunkerque ne disputera pas l’Europe et pourra avec ses trois nouvelles recrues le gardien Alexandre Demaille (voir plus bas), l’arrière gauche croate Marko Mamic et l’arrière droit serbe Predrag Vejin, se consacrer totalement à ce qui se passe sur le sol français. Aix a bien négocié son barrage face à Ivry (+8) pour continuer son chemin. Pour autant, les nouveaux partenaires de Jérôme Fernandez se sont ils rassurés ? Avec six départs pour sept arrivées (la dernière  du jeune champion du Monde des moins de 19, Aymeric Minne qui a claqué la porte de Toulouse, suscite déjà la polémique), l'amalgame va mettre encore un peu de temps pour se réaliser.    

« Il va falloir prendre ce match très au sérieux car un des objectifs de la saison, c’est d’aller le plus loin possible dans les coupes. » Romain Ternel, le meneur de jeu de Tremblay (photo de tête) avait annoncé la couleur dès le barrage face à Chartres, le promu. Les Franciliens se sont imposés 29-25 pour avoir le droit d’aller affronter ce jeudi, Chambéry dans son antre du Phare. Cette opposition pourrait s’avérer plus indécise qu’il n’y parait. Cela fait deux ans et demi que Tremblay n’a plus perdu en Savoie (un nul, deux succès). Au vu de la phase de préparation et notamment des dernières prestations, la machine de chacune des deux équipes nécessitait encore quelques réglages.

Qualifié en mars dernier pour le Final Four de la Coupe de la Ligue, Cesson a pris goût à cette compétition. C’est d’ailleurs en s’imposant à Créteil en quarts de finale que les Bretons avaient obtenu leur billet pour Rouen. Il y aura donc de la revanche dans l’air. Depuis le début de la prépa, les hommes de Yérime Sylla ont multiplié les matches remportant notamment le difficile tournoi de Struga (Macédoine), tenant en échec Nantes, s’imposant face à Dunkerque mais négociant mal leurs deux prestations le week-end dernier au Caraty (contre St Raphaël puis Chambéry). Avec quelques blessés dont la recrue portugaise Wilson Davyes (main), Cesson arrive à tenir le rythme. Pour Créteil, le bilan de la prépa est plutôt encourageant mais Christophe Mazel doit encore composer avec quelques absences et non des moindres puisque Siakam et Minel se remettent d’une rupture du croisé antérieur du genou. Mais comme cette année, à l’image de "Momo" Mokrani, l’USC veut se distinguer dans une coupe pour toucher l’Europe, tout est donc possible.

Nîmes-Toulouse, voilà deux équipes qui attendent beaucoup de la saison qui arrive. Dans le Gard, une infirmerie bien trop garnie n’a pas permis de bien négocier la 1ère partie du précédent championnat. Le recrutement s’est voulu minimaliste dans le nombre mais pas dans la qualité puisque le meneur de jeu islandais Gudjonsson a débarqué au Parnasse avec de grandes ambitions après une expérience à Sélestat qui s’est terminée en queue de poisson.  Toulouse a pour sa part, frôlé le zéro pointé. Le maintien a été toutefois assuré mais sans plus si ce n’est une participation en finale de la coupe de la Ligue (perdue face à Nantes). Une page a été tournée, adios Toni Garcia, bienvenue Philippe Gardent, adieu Jérôme Fernandez, bienvenidos Alvaro Ruiz. Faut-il en tenir compte ? Pendant la phase de prépa, les deux équipes se sont affrontées dans la ville rose et le Fénix s’est imposé d’un petit but (36-35). Ce jour-là, malgré le huis clos dans la salle, c’était "portes ouvertes" sur le parquet. Le scénario va-t-il se répéter ? A Nîmes, la saison écoulée en championnat, les attaques avaient largement pris le pas sur le reste et les deux formations n’avaient pu se départager (33-33). Cette fois, il faudra impérativement un vainqueur. 



De St Raph' à Dunkerque, cap au Nord pour Alex Demaille  

Barré par l'arrivée du Roumain Popescu dans des cages raphaéloises déjà occupées par Djukanovic, Alexandre Demaille a demandé à changer d'air. Le jeune gardien n'a pas terminé son bail d'un an avec le SRVHB et a signé pour deux saisons en faveur de Dunkerque. Dans le Nord, il formera un binôme très complémentaire avec William Annotel, promu aussi, capitaine de l'USDK.

Alex, le changement est-il total ?
Un peu oui, outre l'environnement, c'est la façon de travailler qui n'est pas la même. Les séances de musculation, les entraînements, cela n'a rien à voir avec St Raph'. Mais c'est bien de changer de méthodes.

Tu as vécu 22 ans dans le sud-est, ce n'est pas pesant d'en être parti ?
C'est vrai que j'ai laissé pas mal de proches derrière moi. Mais sportivement je n'avais pas le choix car si j'étais resté je me retrouvais derrière deux gardiens internationaux. Etre recruté par Dunkerque, c'est quand même intéressant. Je découvre un nouvel univers et c'est très plaisant. Voir un peu le "monde" va permettre de me construire.  

La hiérarchie avec Annotel est-elle bien définie ?
Sans problème. "Will" est le n°1 mais on va essayer d'être complémentaires. Je suis aussi là pour prendre de l'expérience et du temps de jeu. Et jusque-là la répartition est très équitable puisque pendant la préparation, on a fait une mi-temps chacun. C'est lui qui débutait les matches et j'entrais en 2ème mi-temps. C'est idéal pour m'intégrer et me caler avec la défense.

Le 1er grand rendez-vous, c'est ce mercredi face à Aix...
Oui et en plus, chez nous donc on va être doublement motivés. Sans l'Europe, on aura plus de temps pour travailler. Il va falloir viser des titres et cette coupe en fait partie. On a montré de belles choses pendant la prépa notamment en défense, il va falloir poursuivre sur ces intentions et donc concrétiser face à Aix.  

USAM NIMES GARD - FENIX TOULOUSE HANDBALL

Pronostic : Nîmes

Date et Heure :
Le 02/09/2015 A 20:00:00
Lieu :
Le Parnasse
160 Avenue du Languedoc - Route de St Gilles  -  NIMES
Lien Google Maps vers la salle



DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - PAYS D'AIX U.C
match proposé sur beIn sports

Pronostic : Dunkerque

Date et Heure :
Le 02/09/2015 A 20:45:00
Lieu :
DEWERDT (Stade de Flandres)
Avenue de Rosendael  -  DUNKERQUE
Lien Google Maps vers la salle

CESSON RENNES METROPOLE HB - US CRETEIL

Pronostic : Cesson

Date et Heure :
Le 03/09/2015 A 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne  -  CESSON SEVIGNE
Lien Google Maps vers la salle



CHAMBERY SAVOIE HB - TREMBLAY EN FRANCE

Pronostic : Chambéry

Date et Heure :
Le 03/09/2015 A 20:15:00
Lieu :
LE PHARE
800 Avenue du Grand Arietaz  -  CHAMBERY
Lien Google Maps vers la salle

© Yves Michel
Partager
      Identification nécessaire pour ajouter une réaction
      Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
      (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
      joueurs | équipe | actualités