mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC: Dimanche tranquille pour le PSG
LDC: Dimanche tranquille pour le PSG
11 Octobre 2015 | Europe > Champion's League

Onze buts d'écart (34-23), une défense en acier inoxydable, du plaisir dans les yeux et de larges sourires sur les visages, le PSG a passé une après-midi des plus détendues face aux Croates de Zagreb. De bon augure pour la suite de leur cheminement en Ligue des Champions.  

par Yves MICHEL

Invaincu en championnat, le PSG poursuit sa progression en Ligue des Champions. La montée en puissance dans la plus prestigieuse des compétitions est incontestable. Après le coup du lapin dans le match d’ouverture à Flensburg, deux succès plutôt faciles mais avec encore quelques déchets face à Plock et en Turquie, affronter Zagreb n’avait rien d’une partie de plaisir. Et pourtant …

Face aux Croates en cette après-midi dominicale dans une halle Carpentier qui peine toujours à correctement se remplir et dont la ferveur est encore évanescente, le PSG a entamé le match par le bon bout.

Il faut dire que Veselin Vujovic, l’entraîneur croate a pris quelques risques d’entrée en voulant préserver certains de ses cadres. Dès le coup d’envoi, Horvat, Stepancic et Obranovic restaient sur le banc, laissant les Sprem, Sebetic et autre Rakovic se débrouiller. Sauf que le PSG lui n’était pas disposer à musarder en route avec une défense bien en place et un axe central Nikola Karabatic – Igor Vori très efficace. Apparemment (et sans raison) contractés, les Croates vont complètement bafouiller leur handball notamment en attaque placée avec de nombreuses pertes de balle, une transmission déficiente dus au pressing parisien et aux arrêts d’un énorme Thierry Omeyer, au diapason d’une équipe à qui tout va réussir. Fait significatif, après 8 minutes dans ce 1er acte et un score de 8-1 en faveur des Parisiens, Vujovic était obligé de poser son 2ème temps mort ! Les consignes du bouillant technicien croate allaient momentanément être suivies d’effets (9-4 à la 15ème), le gardien Stevanovic se mettant lui aussi en évidence. Mais comme en face, "Titi 1er" ne fléchissait pas, le score grâce notamment aux longues chevauchées de Jeffrey M’Tima reprenait des allures de correction (18-8 à la pause puis 19-8 à la 31ème). « On a bien mis ce qu’il fallait d’entrée de match, se satisfaisait Luka Karabatic, il ne fallait pas leur laisser prendre l’ascendant physique notamment sur l’impact défensif. De notre côté, on a bien défendu et parfaitement monté les ballons et on les a fait déjouer. » Au retour des vestiaires, déterminé à donner une meilleure image, Zagreb va réagir et profiter d’une baisse de régime (on verra par la suite sans grande incidence pour le résultat final) des Parisiens. En cinq minutes, les Croates plus mobiles et plus percutants vont passer un 2-6 qui va leur donner l'impression de sauver les apparences. «Le jeu s’est équilibré, reconnaissait Noka Serdarusic. Nous avons commis quelques fautes mais j’avais procédé à quelques changements et ce fléchissement était prévisible. Mais je suis globalement content de ce que nous avons produit. Nous avons fait l’écart grâce à notre défense. La satisfaction vient de là. » Le PSG ne pouvait évidemment pas reproduire en 2ème période, la démonstration des 30 premières minutes.



Malgré l’utilisation de la quasi-totalité de son effectif, Veselin Vujovic n’a jamais trouvé le remède pour permettre à son équipe de refaire son retard. « Si j’ai changé autant de joueurs dira-t-il sans hésiter, c’est que ceux en qui j’avais confiance dès le départ, ont été vraiment mauvais. Paris nous a dominés de la tête et des épaules et une fois qu’ils avaient fait l’écart, il n’y avait plus rien à faire. » Visionnaire l’ancien maitre à jouer de la grande Yougoslavie des années 80… puisque dans cette seconde période, les Parisiens resteront sur leur acquis, rétablissant même un écart conséquent (34-23). Patrice Annonay entré dans les dix dernières minutes (au relais d’un flamboyant Thierry Omeyer) va même participer à la fête (4 arrêts). 

Pour sa 4ème levée en Ligue des Champions, le PSG signe son succès le plus probant face à une équipe qui jusque-là chez elle avait donné quelques sueurs froides à Veszprem (victorieux d’un but) mais surtout battu Kiel de sept longueurs. Dans une semaine, Nikola Karabatic et les siens se déplaceront en Slovénie à Céljé. Pour un nouveau  test, dans un chaudron où il n’est jamais facile de s’imposer. Mais avec une telle défense, les Parisiens sont aussi en mesure de voyager, même dans des endroits où le handball se gagne parfois autour du terrain.



A Paris, Halle Carpentier
Dimanche 11 octobre 2015 à 17h00
4ème journée du Groupe A de la Ligue des Champions

Paris St Germain Handball - HC PPD Zagreb :    34- 23 (Mi-temps : 18-8)


2 000 spectateurs
Arbitres: Lars Geipel & Marcus Helbig (Allemagne)

Evolution du score: 2-0 (3è) 3-1 (5è) 8-1 (8è) 9-3 (13è) 9-4 (15è) 11-5 (20è) 15-5 (25è) 18-8 (MT) 19-8 (31è) 21-14 (36è) 26-18 (43è) 29-19 (50è) 34-23 (Fin)

Les réactions

Daniel Narcisse (capitaine du PSG): "On savait qu'au niveau comptable, c'était un rendez-vous important pour nous puisqu'on était au coude à coude avec Zagreb. Les matches à la maison, il nous faut tous les gagner. Quand on a vu en 1er mi-temps, qu'ils commençaient à douter et qu'en défense, on était au-dessus, on a pris confiance et tout s'est bien enchaîné. On avait bien travaillé leurs changements tactiques à la vidéo, on a bien anticipé et il y a eu de bonnes choses en attaque placée. Même si par la suite, on a commis quelques erreurs, ce qu'on a mis en intensité et agressivité nous a permis de les gommer. Prendre seulement 23 buts dans ce genre de match, c'est significatif. Si on continue de cette façon, c'est très intéressant."

Veselin Vujovic (entraîneur RK Zagreb): "Nous venions ici avec de réelles ambitions mais je ne m'attendais pas à ce que mon équipe réagisse de cette façon. Nous n'avons pas su gérer ce que Paris nous a imposé. Ils sont vraiment très forts. Je suis persuadé que la 1ère place du groupe se jouera entre le PSG et Veszprém. Nous n'avons pas les moyens de nous mêler à cette lutte." (interrogé sur la production de Luka Stepancic (photo ci-dessus), annoncé comme futur parisien dès la prochaine saison) "A l'image de l'équipe, il n'a pas été à son avantage. Il est devenu une étoile avant de travailler. Il a encore beaucoup à prouver." 

Dernière Journée | Journée 4
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Plock Kiel 23 37 10/10 >>
Veszprém Besiktas 33 25 11/10  
Flensburg Celje 30 20 11/10 >>
Paris Zagreb 34 23 11/10 >>
Prochaine Journée | Journée 5
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Flensburg Besiktas   17/10  
Veszprém Kiel   17/10  
Zagreb Plock   17/10  
Celje Paris   17/10  
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Veszprém 7 4 3 0 1 109 96 3  
2 Kiel 6 4 3 1 0 118 96 3  
- Paris 6 4 3 1 0 135 116 3  
4 Flensburg 4 4 2 2 0 116 107 1  
- Zagreb 4 4 2 2 0 93 97 -2  
6 Plock 3 4 1 2 1 102 118 -1  
7 Celje 2 4 1 3 0 95 103 -3  
8 Besiktas 0 4 0 4 0 100 135 -4  


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LBE en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision