mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Cesson, St Raphael et Nîmes vedettes du soir
LNH: Cesson, St Raphael et Nîmes vedettes du soir
22 Octobre 2015 | France > LSL

On ne s'ennuie pas en LNH. Si Paris est promis à une voie royale, derrière, le changement c'est tout le temps. Montpellier a fait une sortie de route à Nîmes, Cesson a tenu le cap malgré un nul et St Raphaël a réalisé une excellente opération en allant l'emporter à Créteil.

par Yves MICHEL

Qui l’eut cru ? Ou du moins qui aurait pu penser qu’après sept journées de championnat, Cesson serait le dauphin du PSG et que Montpellier ait déjà cédé à deux reprises devant des adversaires plutôt inattendus à pareil niveau ?

St Raphaël retrouve le sourire

Dans le rayon des bonnes affaires de la soirée, St Raphaël peut être satisfait. En s’imposant à Créteil, les Raphaélois ont en partie effacé leur non-match de la semaine passée face à Montpellier. Ils avaient sans doute aussi retenu la leçon de la saison dernière où après 26 minutes, ils étaient menés de neuf unités avant de se mettre à pousser les wagonnets et obtenir le partage des points. Cette fois, ils ont attaqué en imprimant leur tempo en défense (avec un excellent Wissem Hmam). «L’agressivité défensive permet d’avoir des ballons, de la vitesse et de marquer des buts faciles, se régalait Joël Da Silva. On les a obligés à courir après le score et ils se sont usés. Merci aussi à notre gardien (le Roumain Popescu avec 18 arrêts) qui a été décisif. » Avec un écart de cinq longueurs à combler dès la 13ème minute, Créteil va ramer notamment en attaque où les tirs mal cadrés vont succéder aux pertes de balles. Même si Boyba Sissoko (5 buts) qui supplée désormais avantageusement Descat sur l’aile gauche et Mate Sunjic dans ses cages (16 arrêts) se montraient efficaces, les Val de Marnais n’arriveront que trop tardivement à redonner espoir à leurs supporters. Alors que Saint Raphaël tenait les commandes (16-21 à la 40ème) et que rien ne semblait vouloir changer, Créteil va avoir ce sursaut tant attendu. Victor Alonso en manque de réussite jusque-là sonnait la charge, entraînant dans son sillage l’ensemble de ses partenaires (23-24 à la 51ème).  « A ce moment-là, reconnait Mate Sunjic, c’est difficile car on est sur un temps fort et il aurait fallu continuer sur le même rythme jusqu’au bout et face à St Raphaël qui n’est pas une petite équipe, c’était quasiment impossible. » Le gardien cristolien va encore déblayer devant son but mais les Raphaélois plus expérimentés vont tirer profit de la fin de rencontre pour s’imposer. « Ce qui nous a surtout donné confiance, avoue Adrien Di Panda, c’est qu’en défense, on est resté compact sans prendre trop de buts sur attaque placée. Ils sont surtout revenus sur contre-attaques après des maladresses de notre part. On ne s’est pas affolé. » Et cela a donc réussi puisque ce mercredi, St Raphaël et son métronomique Caucheteux (9 buts) rattrape Montpellier au classement. Une semaine après avoir reçu une leçon de handball. « Je reste mesuré en raison de ce résultat à la maison, tempérait Joël Da Silva. Notre plus gros adversaire, c’est nous ! On est capable de montrer plusieurs visages. Mais c’est vrai, il vaut mieux avoir eu cette réaction et profiter du contexte. C’est plus facile de travailler en étant positionné comme on l’est. »  Car la déconvenue de cette 7ème journée, c'est bien Montpellier qui l'a subie.



Une volée de bois vert pour Montpellier

Toutes les séries ont une fin, celle des victoires de Montpellier sur l’USAM Nîmes s’est terminée et assez violemment pour le MHB. Incapables de trouver du liant sur la base arrière, laminés par l’envie défensive des Gardois, en butte aux parades à répétition de Yassine Idrissi, Montpellier n’a eu aucune chance dans ce match, la réussite et l’application étant 100% nîmoises.

Partis pourtant sur de bonnes bases en développant le jeu rapide qui leur réussit si bien depuis quelques semaines, les Héraultais vont vite trouver à qui parler dans le domaine. Avec un Steven George intenable sur son aile droite et du haut de ses 20 ans (8/8), avec un Benjamin Gallego (notre photo ci-dessus) qui va offrir 60 minutes énormes aussi bien en attaque qu’en défense, lui le seul pivot valide depuis la blessure de Florent Ferreiro. Montpellier pensait sans doute pouvoir renverser la vapeur en seconde mi-temps en profitant des arrêts de Vincent Gérard. Mais même avec un gardien en verve, il ne fallait même pas y penser ! Nîmes va continuer sur son rythme infernal, se jouer de tous les ajustements défensifs ou offensifs de son adversaire et dérouler son jeu brillant jusqu’à la fin du match. Comme un symbole, le dernier jet de 7 mètres accordé sur le gong était raté par Borut Mackovsek, pour le 22ème arrêt d’un Yassine Idrissi roi d’une bande d’iconoclastes heureux et diablement contents d’avoir enfin fait tomber leur glorieux voisin.



L'interview imaginaire de Yassine Idrissi

Yass', tu continues sur ta lancée. Quel est ton secret ?
Après toutes ces années, je peux bien l'avouer. A Nîmes, avant chaque match, je prépare une infusion végétale.

Ah bon ? C'est légal ?
Oui, oui. Enfin, j'espère. Un truc quasi imbuvable à base de plante... verte. Demandes à Steven George. Je lui en ai refilé et depuis, il pète la forme.

Mais toi... comment tu expliques justement qu'en ce début de saison...
Je veux aussi laisser une marque au Parnasse. Je te rappelle qu'à la fin de la saison, il faudra que je vide mon casier et que je rende les clés de la Chevrolet électrique que le club m'a prêtée. Je ne vais pas verser des larmes de crocodile car je ne suis pas à plaindre mais avec ma potion, je suis sûr que je peux voyager n'importe où.

Tu as des pistes ?
Oui mais j'hésite entre Jardiland et Truffaut.

Non mais je parlais de ta carrière sportive...
Ah mais tout est lié ! Que les clubs qui sont intéressés, se renseignent. Une pépinière ou un jardin botanique dans la proximité et le tour est joué ! Je te laisse... il faut que j'aille tailler les arbustes. 


                                                 Michele Skatar (Cesson)

Cesson aime le suspens

Face à Aix, les Bretons reviennent pourtant de loin. Une bonne entame (6-2 après 10’) puis la panne sèche symbolisée par un 4-11 qui amènera les deux équipes jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires, Derbier et Kévin Bonnefoi dans ses buts font le nécessaire et permettent à leur équipe de refaire son retard. Les Provençaux reprendront épisodiquement de l’avance mais négocieront le money-time à l’envers (23-23). Ils peuvent véritablement avoir des regrets même si par les temps qui courent, prendre un point à Cesson où Kévin Bonnefoi (15 arrêts) a encore été déterminant, tient lieu de petit exploit. Il y a du mieux chez les partenaires de Jérôme Fernandez pourtant privés de Vladica Stojanovic blessé jusqu'à la trêve et remplacé par Aymeric Minne en réussite depuis deux rencontres. Le chantier désormais pour Aix est de tenir le tableau d'affichage.  



Toulouse n'a pas eu trop de difficultés à faire tomber une équipe d'Ivry un peu trop faiblarde qui traîne dans son effectif des joueurs qui peinent encore à trouver le bon rythme de l'élite. Après un quart d'heure équilibré, le Fénix a entamé sa démonstration. Zvizej (7 buts), Ilic et Sevaljevic (6 buts chacun) ont transpercé sans trop de mal, la ligne Maginot adverse où les gardiens Chapon et Gervelas n'avaient plus qu'à constater les dégâts. Dix buts au final (31-21), l'addition parait salée mais logique. Et ce, malgré les 13 pertes de balle côté toulousain. Ce succès coïncide surtout avec le retour en grâce de Cyril Dumoulin (notre photo). Très souvent écarté au profit de Wesley Pardin depuis le début de saison, mis sur la touche par Claude Onesta pour la prochaine Golden League, le gardien international s'est montré irréprochable sur ses sorties. Alors à la fin, il s'est dit content de sa prestation, content d'avoir eu du temps de jeu, content que tout le monde soit content. Il ne lui reste plus qu'à inoculer ce virus du plaisir à l'ensemble de ses coéquipiers et Toulouse pourra retrouver une place plus en accord avec ses prétentions.   

 

A Tremblay, rien de nouveau, les (bons) résultats ne suivent pas. Comme attendu, Chambéry a évolué un cran en dessus et les locaux ont encaissé leur 17ème défaite (en 22 matches) de l'année 2015. Si cette fois, c'est Jérémy Darras (10 buts) qui a su s'illustrer, Chambéry a été plus collectif et surtout a mieux réparti les tâches. Basic (notre photo) efficace à 7 mètres, N'Guessan de loin, Matulic sur son aile et l'incontournable Genty sur sa ligne (13 arrêts). Tremblay poursuit son chemin de croix.

Avec 7 buts à rattraper à la mi-temps (et même 8 à la 33ème), Chartres se préparait au scénario qui est malheureusement le sien depuis le début de la saison. Surtout face à une équipe de Nantes qui cherchait une victime expiatoire pour se rassurer après elle aussi, une entame de championnat des plus chaotiques. Changement de programme puisque les Chartrains n'ont rien lâché, Yohan Ploquin a fait des arrêts au bon moment, Sylvain Kieffer a accéléré, Louis Roche, mis le bazar dans la défense adverse et Nantes a vu se rapprocher le spectre d'une nouvelle contreperformance. Sauf que cette fois, les partenaires de Valero Rivera ont tenu jusqu'au bout même si ce succès est étriqué.    

Ce jeudi soir, le PSG sera à l'épreuve de Dunkerque. En cas de succès, les Parisiens augmenteraient leur avance en tête du classement. A trois jours de la réception de Veszprém en Ligue des Champions, battre les Nordistes fait partie de leur projet. L'USDK qui n'aura rien à perdre à Carpentier espère faire office comme il y a deux ans, de poil à gratter.

CESSON RENNES MHB PAYS AIX UC       23 - 23 (MT: 10-13)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 21/10/2015 à 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne  -  CESSON SEVIGNE

*****************************

USAM NIMES MONTPELLIER HANDBALL   33 - 29 (MT: 19-15)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 21/10/2015 à 20:45:00
Lieu :
Le Parnasse
160 Avenue du Languedoc  -  Route de St Gilles  -  NIMES



FENIX TOULOUSE - US IVRY HANDBALL   31 - 21 (MT: 17-12)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 21/10/2015 à 20:00:00
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace  -  TOULOUSE

*****************************

TREMBLAY EN FRANCE - CHAMBERY SAVOIE HB  25 - 28 (MT : 10-12)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 21/10/2015 à 20:30:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY  -  TREMBLAY EN FRANCE

US CRETEIL - SAINT RAPHAEL VHB   26 - 30 (MT: 12-16)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 21/10/2015 à 20:00:00
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT  -  CRETEIL

*****************************

CHARTRES MH 28 - HBC NANTES       27 - 29 (MT: 10-17)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 21/10/2015 à 20:30:00
Lieu :
Halle des Sports Jean Cochet
6 Rue Jean Monnet  -  CHARTRES

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités