mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier perturbe les projets hégémoniques du PSG
Montpellier perturbe les projets hégémoniques du PSG
30 Octobre 2015 | France > LSL

Paris n'a pas encore tué le championnat de France de D1 masculine. La faute à Montpellier qui au terme d'une confrontation très disputée, s'est imposé sur la plus petite des marges (32-31). Le PSG reste en tête au classement, les Héraultais rejoignent St Raphaël et gardent surtout le contact. Paris, Montpellier, St Raphaël, cela ne vous rappelle-t-il  rien ?

par Yves MICHEL

Voilà presque un an et demi que Montpellier attendait cet instant, celui enfin, de renouer avec une victoire face à Paris. La dernière fois, c'était il y a deux saisons, lorsqu'à la fin, Dunkerque était monté sur la plus haute marche du podium. Les confrontations suivantes avaient souvent tourné au fiasco monumental et c'est ce que voulait éviter Patrice Canayer, ce jeudi soir. Après ce succès que ses joueurs sont allés chercher avec la tête et les tripes, le coach du MHB est totalement comblé.   

Au PSG, il suffit que quelques cadres soient absents (comme Luka Karabatic perturbé par une blessure au niveau du pouce droit) ou un peu plus en retrait comme Mikkel Hansen ou Nikola Karabatic pour que la machine s'enraye. Mais si Paris a été en difficulté, c’est surtout parce Montpellier a joué sur sa valeur et même au-delà. Avec une défense en acier trempé où Ludovic Fabregas et Baptiste Bonnefond s'entendent à merveille et dans les cages, la performance d’envergure d’un Vincent Gérard (19 arrêts à 38%) qui affectionne tout particulièrement ce type d’environnement. Une Arena pleine à craquer (8000 spectateurs), une ambiance naturelle et un suspense jusqu’aux ultimes secondes.

En 1ère mi-temps, les Héraultais vont parfaitement négocier leur affaire. Une défense très haute et très agressive, une montée de balle impeccable et des relances de gardien qui vont souvent trouver la bonne destination. Très rapidement, le doute va s’installer chez les champions de France en titre et Mikkel Hansen sera à l’image des difficultés de son équipe. Contraint à la faute et sanctionné dès l’entame, en échec au tir, maladroit avec quelques balles perdues, le Danois si esthétique et magistral depuis le début de la saison va évoluer en-deçà de son niveau. Un repos prolongé sur le banc (24 minutes) n’y changera rien. Même s'il pèsera sur le jeu en fin de rencontre.



Le rendement plus qu’en demi-teinte d’Hansen s’est ajouté à celui de Nikola Karabatic. Depuis qu’il a été touché au coude droit, il y a une semaine, l’aîné des frangins est en retrait et ce jeudi soir, il s’est surtout sacrifié. En 1ère période, pour perturber un Jure Dolenec très incisif et en seconde, dans un rôle plutôt inédit de pivot pour palier les manques d’un Gunnarsson en total déficit de confiance et que Serdarusic a tenté épisodiquement d’utiliser, contraint et forcé. Paris qui a très vite lâché prise (10-7 après 16’) en butant sur Vincent Gérard et en encaissant un 4-0 de l’attaque montpelliéraine, s’est pourtant ressaisi. Notamment sous l’impulsion de Daniel Narcisse qui à ce moment-là va profiter d'une certaine passivité adverse. Les maladresses s’enchaînent de part et d’autre, Titi Omeyer se signale à son tour, son vis-à-vis reste très inspiré, le MHB rentre au vestiaire avec une longueur d’avance (15-14).

Dès son retour sur le parquet, Montpellier déterminé à ne rien lâcher va s’en remettre à Baptiste Bonnefond (notre photo). Très en jambes, celui qui rejoindra pour la 1ère fois France A dès mardi, va se signaler à son avantage. Trois buts en cinq minutes, permettant à son équipe de prendre de nouvelles aises (19-16 à la 35ème). Diego Simonet et Aymen Toumi sont au relais et la défense parisienne toujours à la peine. Le retour de Mikkel Hansen donne au camp parisien l’espoir de faire basculer le score en sa faveur. Mais le PSG ne parvient pas à prendre le dessus. Pourtant, l’incroyable scénario va se produire. Xavier Barachet profite d’un ballon égaré par Michaël Guigou pour partir en contre-attaque et égaliser… à la 59ème (31-31). L’Aréna est debout, la tension est palpable autour et sur le terrain. Jure Dolenec provoque une faute et obtient un pénalty à 30 secondes du terme. Face à Omeyer, Borut Mackovsek ne tremble pas et permet au MHB de passer en tête. La dernière attaque et le dernier coup franc (Guigou prendra même un rouge) dont vont bénéficier les Parisiens n’aboutiront à rien, si ce n’est à la délivrance pour Montpellier. Non, Paris n’a pas tué le suspense pour le titre dès la 8ème journée. Oui, il faudra compter avec les joueurs de Patrice Canayer tout au long de la saison. Surtout s’ils évoluent au niveau qui a été le leur ce jeudi.    



Les réactions (avec le service de presse du MHB)

Patrice Canayer (entraîneur du MHB) : "On n'a pas la prétention de vouloir gagner tous les matches, contrairement à ce qu'a dit Paris en début de saison. Bien sûr, on veut gagner le plus possible, mais sachant qu'on joue tous les trois jours, c'est difficile d'être à 150% tout le temps. L'important, c'est d'avancer. La satisfaction est sur trois niveaux : l'engagement physique et mental, on a joué avec un effectif resserré et contre Paris, il ne suffit pas seulement de vouloir gagner. Et puis, il y a ce money time difficile qu'on a très bien géré en trouvant de l'efficacité. J'espère que le meilleur niveau est toujours à venir. L'aspect mental et la solidarité ont été présents. Je suis très heureux."

Michaël Guigou (capitaine du MHB) : "On a progressé. Le rythme n'était pas fou mais on su le contrôler par moments. Quand on voit comment on joue à Nîmes, on était loin d'être en maîtrise. C'est dommage, on a perdu des points, il faut que ça nous serve de leçon."

Zvonimir Serdarusic (entraîneur du PSG) : "Montpellier a été la meilleure équipe. Je suis très déçu, en défense, on a été beaucoup trop passif. Il n'y a pas grand-chose à dire, on va analyser ce match demain et repartir ensuite."

Daniel Narcisse (entraîneur du PSG) : "Montpellier a livré un très bon match. Quand on joue pour Paris, on ne peut pas se réfugier sur le calendrier et dire que le rythme est difficile. A nous de nous adapter, de trouver des solutions et d'être dans les meilleures conditions."

Pour son retour dans la ville où tout a commencé pour lui mais cette fois sous les couleurs du PSG, Nikola Karabatic a essuyé des sifflets hostiles de la part de quelques spectateurs de l'Aréna. Cette péripétie n'a pas eu trop de prise sur sa prestation. "Il ne faut pas généraliser. Cela faisait deux ans que je n'étais pas revenu jouer à l'Arena et même si on a perdu, cela m'a fait plaisir d'y retourner. Bien-sûr qu'on est déçu, on voulait la victoire d'autant qu'on est resté au contact pendant tout le match. Il y a encore des ajustements à faire. Ce n'est vraiment pas catastrophique de perdre à Montpellier."

MONTPELLIER HANDBALL - PSG HANDBALL    32-31  (MT: 15-14)

Statistiques du match

Arbitres:
MM Stevann Pichon & Laurent Reveret
Date et Heure :
Le 29/10/2015 à 20:45:00
Lieu :
ARENA  -  Route de la Mer  -  PEROLS



Coupe de la Ligue avant la pause internationale

Avant que les internationaux ne rejoignent leur sélection respective (la France disputera la 1ère étape de la Golden League avec le Danemark de Hansen, la Norvège d’Erevik et l’Islande d’Atlasson tandis que l’Espagne de Valero Rivera par exemple sera engagée dans un tournoi en Pologne), les quarts de finale de la Coupe de la Ligue se déroulent ce week-end.

Qui succèdera à Nantes (qui accueille Chambéry) au palmarès de la Coupe de la Ligue et qui participera au Final Four dont le lieu n'est pas encore choisi ? Montpellier voudra certainement prendre sa revanche sur le quart de l'an passé face à Dunkerque puisque les Nordistes s'étaient imposés dans l'Hérault (28-31). Tout comme St Raphaël qui s'était incliné de peu à Toulouse (26-25). Créteil-PSG est un remake du quart de coupe de France de la saison passée (succès des Parisiens 25-28).

samedi 31 octobre  19h Nantes - Chambéry
dimanche 1 novembre  16h Créteil - PSG
17h Montpellier - Dunkerque 
17h Toulouse - St Raphaël 

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités