mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Metz dévoile son jeu
LFH : Metz dévoile son jeu
30 Octobre 2015 | France > LBE

Présentation de la 10° Journée de LFH.
Après la perte de son titre la saison dernière, le club lorrain est parti en reconquête avec une équipe remaniée, dessinée par le coach Jérémy Roussel. La seule défaite concédée à mi-saison prouve que la mission est possible. D'autant que les Messines ont trouvé leur style.

Parce qu'il a laissé les lumières de la Ligue des champions à Fleury, Metz pourrait presque paraître dans l'ombre cette saison. Sans faux-pas inattendu, sans règlements de comptes par médias interposés, le club lorrain fait son chemin. Et avance, vite. A mi-chemin, les Messines comptent quatre points de retard sur les Fleuryssoises, qui comptent un match de plus. « On n'est pas en retard, apprécie le coach, Jérémy Roussel. Le bilan est plutôt positif, même si on perd un point bêtement à Toulon. Mais les points sont là, l'ambiance de travail et l'investissement des filles sont irréprochables. On monte en puissance. » Preuve à l'appui : avant de se déplacer chez la lanterne rouge, l'Union Bègles-Bordeaux, ses joueuses restent sur une série de cinq victoires de rang.

Surtout, la mayonnaise a déjà pris. Elle a un goût d'Auvergne, tant coach Roussel a imprimé sa patte. Sur les joueuses, d'abord, dont il a validé les venues. Peut-être moins de noms ronflants, mais des vraies bonnes handballeuses, « plus techniques », dit l'ancien entraîneur d'Aix, et un groupe plus équilibré. « On est dangereux de partout », apprécie-t-il. Dans le jeu aussi, les principes du technicien ont été imprimés, avec un jeu de transition plus efficace, grâce à des joueuses très rapides. « Oui, les nouvelles correspondent plus à mon idée de jeu, avoue Jérémy Roussel. Ce sont des personnes de cultures différentes, avec des personnalités différentes, qui s'acceptent dans un but commun. Je prends plaisir dans mon travail. » Comprendre : cette année, il n'a pas à gérer certaines frustrations, comme la saison dernière, avec une équipe dont il avait, en grande partie, hérité sans trop y retoucher.

La marge de progression reste importante, essentiellement en défense, « où parfois, on s'oublie », déplore l'entraîneur, ce qui a failli coûter des points contre Nice (26-25) et Nantes (34-33). Mais l'effectif, jeune, a l'avenir devant lui à l'image de Zaadi, Glauser ou Smits, toutes titulaires à moins de 22 ans. De quoi arracher le titre à Fleury en fin de saison ? Depuis plus de 20 ans, les Lorraines n'ont jamais passé deux ans de suite sans être championnes. Puisque la saison dernière était dite « de transition », alors celle-ci doit garnir l'armoire à trophées.

« Je n'aborde pas du tout les choses comme ça, rétorque le Clermontois. Je ne sens aucune obligation, sinon celle de faire mon métier le plus sérieusement, le plus honnêtement possible. Ensuite, le sport comporte son lot d'incertitudes, on peut faire du très bon travail et ne pas gagner au final. Le groupe est jeune, je ne pense pas que lui mettre la pression du titre soit de nature à amener de l'audace. Les choses se font avec patience. » Aux Fleuryssoises la lumière donc, pour quelques mois encore.

L'interview...

Grace Zaadi « n'a peur de personne »

Capitaine pendant l'indisponibilité de Nina Kanto, Grace Zaadi n'a pas perdu ses moyens en portant le brassard. Elle marque entre deux et cinq buts par match, distille inlassablement des passes décisives à ses partenaires. La demi-centre internationale croit dur comme fer que le siège de leader, avec tout ce qu'il suppose pour la phase finale, changera prochainement de propriétaire.

Metz est 2e au terme des matches aller, virtuellement à un point de Fleury. Votre bilan est-il aussi satisfaisant que les chiffres le supposent ?
« Quand je revois les matches sur lesquels on a perdu des points, je pense qu'on pouvait éviter de les laisser. Par exemple, le match nul à Toulon (26-26, 4e j.), où on les laisse revenir dans les dernières minutes. Maintenant, la première place est toujours en jeu. Après Mios, en espérant qu'on y gagne, on jouera Fleury (le 11 novembre, aux Arènes). On est dans une position favorable. Être champion d'automne, ce serait bien. »

Malgré la blessure de Kanto, celles des ailières (Aoustin, Maubon, Luciano), Metz tient son rang...
« C'est une grosse satisfaction. Quand il manque une joueuse, on est un peu déstabilisées parce que tout le monde est important dans cette équipe. Chacune lui apporte ses qualités. On a eu quelques moments difficiles, mais on a surmonté ces épreuves. En ce moment, toutes les blessées reviennent, ça fait plaisir. »

Vous avez été moins brillantes contre Nantes (34-33 après avoir compté neuf buts de retard) ou Nice (26-25, 7e j.). Le principal adversaire de Metz n'est-il pas Metz lui-même ?
« Exactement. Notre pire ennemi, c'est nous-mêmes. Je m'entraîne au quotidien avec les filles, je sais de quoi nous sommes capables. Souvent, ça nous fait un peu ch… de voir que nous manquons de régularité, de rigueur pendant les matchs. Franchement, lorsque l'on met un certain niveau, je pense qu'aucune équipe du Championnat de France ne peut nous arrêter. Les autres équipes ne me font pas peur. Ce n'est pas de la prétention. »

Percevez-vous une évolution entre le Metz 2014-2015 et l'actuel ?
« Je ne suis pas assez en retrait pour répondre. On est dans une phase de transition, la moitié de l'équipe a changé, Les filles qui viennent ont des qualités différentes, alors le jeu évolue un peu. Mais honnêtement, je ne saurais pas dire ce qui est mieux. »

Samedi, à Bordeaux, vous pourriez jouer l'éventuel dernier match de l'UBB-MB dans l'élite… Ce contexte singulier peut-il modifier la donne ?
« Avec les filles, on s'interroge. Comme on dit, ce sont les potins du hand… On ne sait pas encore comment ça va se passer. Maintenant, ça ne change rien à nos objectifs. On aura la même concentration, on se prépare comme pour tout autre match. Ce ne sera pas facile, on sait ce qui nous attend. »

Propos recueillis par Laurent Hoppe

Issy-Paris à 3/3?
Après l'Union, après Dijon, Issy-Paris et Océane Sercien-Ugolin (ci-dessus) effectuent un troisième déplacement de suite, samedi, à Toulon, avec l'ambition de remporter un nouveau succès pour consolider leur 3e place au classement. Mais ce ne sera pas simple : les Varoises sont toujours invaincues chez elles (une victoire, trois nuls) et ne doivent plus perdre trop de points à domicile si elles veulent terminer dans le Top 6. D'autant que les filles de Thierry Vincent doivent se faire pardonner de leur prestation à l'aller (31-22), sans doute leur moins bonne de cette première moitié de la saison. Mais la base arrière toulonnaise affiche aujourd'hui d'autres garanties qu'à l'époque. A la défense isséenne de faire la différence.

La moitié du chemin a été faite par Nantes, vainqueur de Toulon samedi dernier au bout du suspense. Pour leur seconde réception de suite, les Ligériennes viseront la même finalité, cette fois face à Besançon, un adversaire direct. Avant un dernier déplacement périlleux à Issy-Paris avant la trêve, les filles de Jan Basny doivent, elles aussi, faire le plein à la maison pour passer les fêtes de Noël au chaud dans le Top 6. Mais elles se méfient des Franc-Comtoises, vainqueurs à l'aller (25-23) et qui voyagent de mieux en mieux, même si elles attendent encore leur premier point à l'extérieur.

Enfin, Dijon et Marie Prouvensier (ci-dessous) espèrent confirmer son bon nul ramené de Toulon avec un succès chez lui, face à Nîmes (4e). Les Bourguignonnes ont là l'occasion de se rapprocher du Top 6, elles qui sont un peu en retard sur leur tableau de marche, sans être larguées (9es avec 2 victoires et un nul). Mais attention aux Gardoises, au complet et qui ont failli créer la surprise à Fleury, où elles ont lâché dans les dernières minutes (défaite 31-30). Ces dernières ne voudront pas rentrer à vide au pays.

*****************************

NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB - ES BESANCON FEMININ

Pronostic : Nantes

Date et Heure :
Le 30/10/2015 A 20:30:00
Lieu :
LE VIGNEAU
BD SALAVADOR ALLIENDE
ST HERBLAIN

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL - ISSY PARIS HAND

Pronostic : Issy-Paris

Date et Heure :
Le 31/10/2015 A 20:00:00
Lieu :
Palais des Sports de Toulon
420 avenue Amiral Aube
TOULON

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

CERCLE DIJON BOURGOGNE 21 - HANDBALL CERCLE NIMES

Pronostic : Match nul

Date et Heure :
Le 31/10/2015 A 15:30:00
Lieu :
Jean-Michel Geoffroy
17 , rue Léon Mauris
DIJON

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

UNION MIOS BIGANOS - BEGLES - METZ HANDBALL

Pronostic : Metz

Date et Heure :
Le 31/10/2015 A 20:45:00
Lieu :
JEAN DAUGUET
RUE FERDINAND PALAU
BORDEAUX

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

Déjà joué : Fleury - Nice, 24-20

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La Coupe de France en Live
avec Handvision