mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
N1F : Le Sambre-Avesnois et Alfortville dos à dos
N1F : Le Sambre-Avesnois et Alfortville dos à dos
2 Novembre 2015 | National > Nationale 1F

Chaque équipe avait un objectif particulier avant la rencontre : pour le SAHB, il fallait se relever de la première défaite de la saison subie à Achenheim lors de la journée précédente tandis que pour Alfortville, il fallait prouver que le redressement était en cours. Finalement, les deux équipes se sont quitté dos à dos, 21 à 21 (10-11).

On se souvient encore du premier match de la saison dernière où Alfortville avait connu la défaite face au Sambre-Avesnois avant de terminer le championnat à la deuxième place. Cette fois-ci, le collectif alfortvillais a un nouveau visage et Aniko Meksz compte le modeler petit à petit : « L’équipe a changé et aujourd’hui, nous sommes en reconstruction. Celles qui étaient en deuxième rôle, la saison dernière, sont maintenant aux responsabilités et je suis sûre que, petit à petit, ça va payer car l’équipe va mûrir petit à petit. »


Quoi qu’il en soit, dès l’entame du jeu, Alexandra Florean met la pression en inscrivant un premier but sambrien et le SAHB prend la direction des hostilités jusqu’à ce que Nomoko remette les pendules à l’heure (23e ; 8-8). Les défenses et les gardiennes sont mises à rude épreuve mais autant Popovici (6 arrêts) et Lavergne (9 arrêts) se montrent sous leur meilleur jour lors de cette première période qu’Alfortville remporte avec un petit but d’avance : 10-11.

Au retour des vestiaires, le jeu veut s’emballer mais à nouveau, les défenses réagissent à propos. Cette fois-ci, c’est Alfortville qui part la fleur au fusil. Alors que Bournez égalise, Rivière donne le but d’avance aux Alfortvillaises. Florean, Kucharska et Bournez redressent la situation (36e ; 15-15). Delvallée donne de l’air à son équipe (39e ; 16-15) mais les échecs aux tirs se multiplient comme les jets à 7 mètres en faveur d’Alfortville. Fort heureusement, Popovici (7 arrêts en seconde période) multiplie les exploits face à des adversaires dépitées. De son côté, Lavergne signe 6 arrêtes en deuxième mi-temps. Si Lecomte égalise encore (42e ; 16-16), Bournez et Zachova tente de maintenir ce petit avantage (59e ; 21-20) que Rivière anéantit à quelques secondes du terme.

Thierry Micolon se félicite toutefois du résultat d’un match très technique et difficile face à une redoutable équipe d’Alfortville : « Je ne pense pas que ce résultat soit une mauvaise perf’ face à une telle équipe. On savait que cela allait se jouer à 1 ou 2 buts. On verra en fin de saison que ce vaut ce résultat. Alfortville reste une équipe athlétique et physique et Aniko Meksz sait mener sa barque. Il ne faut pas oublier qu’on sort d’une semaine difficile avec la défaite de la semaine dernière et on a des joueuses blessées qui ont finalement dû finalement jouer quasiment quarante minutes pour qu’on soit dans le coup. On a été en échec face à une défense alignée, peut-être pas un manque de lucidité dans un premier temps alors qu’on amenait des solutions nettes. Après, quand on joue avec des filles plus petites sur la base arrière car elles perdent moins de ballons, il faut aller plus au charbon et j’ai l’impression qu’on n’a pas été protégé par l’arbitrage dans ce jeu-là. On met beaucoup d’énergie à défendre. Ce qui est dommage, c’est qu’en féminin, quand on défend bien, on a rarement la balle qui nous revient. Et quand on estime qu’il y a refus de jeu, on ne laisse pas huit passes se dérouler sauf s’il s’agit d’un nouveau règlement ! »


© Jean Pierre Malewicz
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités