mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF M : On rentre et on se soigne !
EDF M : On rentre et on se soigne !
8 Novembre 2015 | International

3° match et 3° défaite pour les Bleus lors de la manche norvégienne de la Golden League version 2015-2016. Comptablement, le bilan n’est pas bon, on peut même dire qu’il est très mauvais ! Mais à l’impossible nul n’est tenu, il suffit de faire la liste des joueurs absents ou blessés en cours de ce voyage de 4 jours dans le Grand Nord.

Les absents, Nikola et Luka Karabatic, William Accambray, Mathieu Grébille, Wesley Pardin, Kevynn Nyokas, Valentin Porte. Les blessés en cours de matches, Luc Abalo, Timothey N’Guessan, Benoit Kounkoud, Xavier Barachet, voilà la liste doit être close… Bref, pas moins de 9 joueurs plus ou moins incontournables du groupe France étaient absents ou sur le flanc pour ce match face au pays organisateur et l’équipe de France a fini le match avec pour seul gaucher valide Adrien Di Panda, et heureusement que celui-ci était en verve… Tout ne peut pas être mis sur le dos de ces absences, mais il faudrait que le handball tricolore soit plus que monstrueux pour passer outre cette cascade. Quand on joue la totalité de la seconde mi-temps avec Nicolas Claire en guise d’ailier droit, quand Didier Dinart se demande s’il ne va pas remettre le short quand il se retourne vers un banc totalement déserté par les blessés, on peut dire quand même que cette manche de la Golden League ne tombe pas forcément au bon moment. Surtout quand pour finir la grande rigolade, une partie de l’effectif se retrouve touché par une intoxication alimentaire comme Vincent Gérard.

Alors bien sur les Bleus n’ont pas bien joué ! Les pertes de balles comme face au Danemark et l’Islande ont été beaucoup trop nombreuses pour pouvoir rivaliser avec l’envie scandinave. Les Bleus horripilent tellement le monde de la petite balle pégueuse que lorsque l’un des pays, quel qu’il soit, à l’occasion de taper les quintuple champions du monde, double champions olympiques et triple champions d’Europe, tout le monde saute dessus avec une envie décuplée. Alors il faut faire face, et dans la tourmente, les tauliers ont essayé de tenir la baraque bleue qui branlait de partout. Michael Guigou a donné tout ce qu’il pouvait, Daniel Narcisse a été un poison constant pour la défense norvégienne et le grand Jérôme Fernandez y est encore allé de ses 4 petits buts qui montent son total à 1 463, n’en jetez plus la cour est pleine ! Mais il en aurait fallu encore plus pour calmer un Sagosen étincelant du haut de ses 20 ans, pour contrer un duo Reinkind – Lie Hansen pas toujours très précis mais diablement surpuissant et pour empêcher les Jondal et autre Bjorsen de s’engouffrer vers le but tricolore à la moindre perte de balle ou coup de sifflet étonnant de la paire portugaise.

Il n’y en avait pas plus, Nicolas Tournat aura fait sa première apparition en Bleu, Nicolas Claire aura débuté demi-centre mais fini ailier droit, Kentin Mahé aura secoué le cocotier en fin de match, mais pour le reste, tout le monde devrait être bigrement content de rentrer dans ses pénates et essayer de récupérer un peu de ces 4 jours bien éprouvants. Ceux qui risquent de plisser un peu le nez, ce sont les Serdarusic qui voit ses 3 gauchers revenir dans l’ambulance à 4 jours de jouer Kiel. Thierry Anti qui va aller à Montpellier avec deux de ses joueurs majeurs qui devront passer outre leur Golden League, mais comme Patrice Canayer devrait aussi être crispé par le gros temps de jeu de son duo Guigou – Fabrégas pendant que Baptiste Bonnefond devra lui digérer ses quelques minutes de temps de jeu… Bref, pas sûr que le retour dans les clubs soit folichon !

La réaction de Claude Onesta au sortir des 3 matches : « En venant ici avec une équipe expérimentale nous savions que ce serait compliqué, même si on ne pensait pas perdre les trois matchs. Nous sommes déçus mais cette semaine est pleine d’indications. On a vu des joueurs courageux, qui n’ont pas lâché et se sont bagarrés. Mais cette équipe de France-là n’était pas capable de rivaliser avec nos trois adversaires, pratiquement tous au complet. »

A  Oslo, Nadderud Arena (Norvège)
1e étape de la Golden League 2015-2016
NORVEGE - FRANCE : 32 – 29 (Mi-temps : 17-15)

3 000 spectateurs.
Arbitres :
MM Duarte Santos et Ricardo Fonseca (Portugal)

Evolution du score : 2-3 5°, 7-6 10°, 11-7 15°, 15-10 20°, 16-12 25°, 17-15 MT - 22-18 35°, 25-21 40°, 26-23 45°, 28-24 50°, 30-26 55°, 32-29 FT.

France
Gardiens : Gérard (30 min, 5 arrêts ) puis Omeyer (cap, 30 min, 3 arrêts dt 0/2 pen.).
Joueurs de champ : 2 Fernandez 4/7,4 Barachet 1/1, 5 Bonnefond, 6 Nyokas 2/5, 8 Narcisse 4/8, 14 Mahe 3/3 dt 1/1 pen., 17 N'Guessan 1/2, 20 Sorhaindo, 21 Guigou 7/9 dt 5/5 pen., 23 Fabregas 0/1, 26 Claire 2/3, 27 Di Panda 5/6, 29 Kounkoud, 30 Tournat.
Sélectionneur : C. Onesta.

Norvège
Gardiens : 94 Bergerud (18 min., 3 arrêts dt  0/3 pen.) ,16 Christensen (42 min., 6 arrêts dont 0/3 pen.)
Joueurs de champ : 2 Brevik, 5 Sagosen 7/7, 6 Kristensen, 7 Hykkerud 1/1, 8 Myrhol 4/5, 9 Øverby, 11 Mamelund, 15 Tønnesen, 17 Jøndal 5/6, 19 Bjørnsen 5/6 dt 2/2 pen., 21 Gullerud 2/2, 26 Johannessen, 27 Reinkind 4/9, 89 Hansen 4/9.
Sélectionneur : C. Berge.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision